Rendu final "Le Clos Saint-Louis, comment assurer un processus de transition ?"

Rendu final "Le Clos Saint-Louis, comment assurer un processus de transition ?"

  • Bord de Seine © Groupe de projetBord de Seine © Groupe de projet

LA PÉRIODE DE RENDUS DES PROJETS COLLECTIFS EST EN COURS. DÉCOUVREZ LE TRAVAIL DE NOS ÉTUDIANTS.

Le Projet "Le Clos Saint-Louis, comment assurer un processus de transition ?"

Commanditaire : EPA Sénart

Etudiants : Vanille Guichard, Claire Hoppenreys, Sarah Kenani, Clémence Lebozec et Elise Poredos du Cycle d'urbanisme

Travaux effectués :

Notre commande concernait la mise en place d’un projet d’urbanisme sur le Clos Saint-Louis, un terrain de 130 ha situé en bord de Seine sur la commune de Dammarie-les-Lys. Ce site anciennement industriel, très pollué, enclavé, support d’activités illicites fait depuis plusieurs années l’objet d’une réflexion sur le possible aménagement d’un nouveau quartier.

Entre désaccords parmi les acteurs institutionnels, réticences des propriétaires fonciers et fortes contraintes du site (pollution aux hydrocarbures, à l’amiante et à la sylvinite, enclavement etc.), la dynamique de projet s’est enlisée. C’est dans ce contexte que l’EPA Sénart s’est vu confier par l’Etat, l’Agglomération et la commune de Dammarie-les-Lys, la réactivation du site, dans le cadre d’un contrat partenarial conclu pour 5 ans, ayant pour objet « d’élaborer un consensus technique et politique sur les conditions de faisabilité et de scénarisation d’un projet d’aménagement public du Quartier Saint-Louis ». L’urbanisme transitoire est alors apparu comme une solution immédiate pour faire redécouvrir ce site à la population locale et contribuer à faire accepter l’idée d’un projet futur.

Notre démarche a été de mener de front rencontres avec les acteurs locaux et recherches sur l’histoire du site afin d’établir un diagnostic précis tant du terrain que des dynamiques qui l’entourent. En parallèle, nous avons réalisé un benchmark de différentes démarches participatives et occupations transitoires, en France et à l’étranger, dans le but de rassembler des retours d’expérience sur des actions comparables. Ces données ont été rassemblées au sein de livrables portant les grandes entrées suivantes : ACTEURS, TEMPS, LIEUX et ACTIONS.

Du fait de notre découverte et de notre connaissance du site, nous avons progressivement réorienté notre commande pour formuler plus qu’un projet et une réponse transitoire, une réelle méthodologie, un processus. Cette méthodologie et les esquisses de projet formulées sont regroupées au sein d’un dernier volet de notre rendu, le livret STRATÉGIE. Notre travail est donc constitué à la fois d’un diagnostic immersif, des propositions d’actions concrètes et d’une méthodologie de projet que nous espérons voir pérennisée et reprise en mains par les acteurs institutionnels à travers une mission d’accompagnement transversale sous le titre d’AMO processus.

Qu'est-ce qu'un groupe de travail ?

Appelé également capstone ou projet collectif, ce temps fort des masters met les étudiants en situation professionnelle. Ceux-ci doivent répondre à la commande d'une structure publique ou privée sur une problématique urbaine ou territoriale (habitat, aménagement, développement économique, transports, mobilité, etc.).

Pendant 5 à 9 mois (suivant la formation), chaque équipe de 4 à 5 étudiants travaille sous la supervision d'un tuteur, spécialiste de la question traitée. Le projet se conclut par une présentation orale des étudiants au commanditaire. Cette période de rendus a lieu de fin mai à mi-juin. 

Tags :
Retour en haut de page