Projet collectif pour Avise : "Accompagnement à la création d'entreprises"

Projet collectif pour Avise : "Accompagnement à la création d'entreprises"

  • Couverture rapport © Groupe de projetCouverture rapport © Groupe de projet
  • Rendu du projet © Groupe de projetRendu du projet © Groupe de projet
  • Rendu du projet © Groupe de projetRendu du projet © Groupe de projet

Un groupe d'étudiants a présenté son projet collectif, le 6 juin, à son commanditaire Avise. Le sujet à explorer était : "Accroître les coopérations entre écosystèmes d’accompagnement à l’émergence et la création d’entreprises de l’économie classique et de l’ESS pour renforcer leurs impacts sur leur territoire."

A la demande de l’AVISE, une étude a été réalisée par Hélia Chevrant-Breton, Lily Colombet, Florian Laboulais, Auriane Lamy et Margaux Roche, 5 étudiants du Master Stratégies territoriales et urbaines. Elle vise à évaluer dans quelle mesure des articulations accrues entre écosystèmes d’accompagnement à la création d’entreprises de l’Economie sociale et solidaire (ESS) et ceux de l’économie classique peuvent permettre à ces écosystèmes de se renforcer mutuellement pour avoir un réel effet de levier sur les territoires. Elle s’appuie sur une comparaison entre trois territoires : la Franche-Comté, la métropole de Lyon et les quartiers politique de la ville de la Seine-Saint-Denis.

Cette étude s’appuie principalement sur des entretiens semi-directifs réalisés avec des acteurs impliqués dans l’accompagnement à l’émergence et la création d’entreprises, ainsi que sur une revue de littérature sur le sujet. Le projet met en avant les spécificités et complémentarités des deux écosystèmes et l’importance de renforcer les collaborations entre eux pour répondre plus efficacement aux besoins de leur territoire. L’étude développe un certain nombre de clés de succès et d’exemples illustrant la diversité des formes que peuvent prendre ces coopérations ; de l’interconnaissance favorisée par des événements ponctuels au regroupement d’acteurs au sein de partenariats permettant de mettre en commun pratiques et expertises. Ces collaborations permettent la formation d’offres locales plus complètes, plus riches et donc mieux à mêmes de répondre aux enjeux de l’accompagnement à l’entrepreneuriat.

L'intégralité de l'étude sera publiée prochainement par l'Avise.

Qu'est-ce qu'un projet collectif ?

Appelé également capstone ou groupe de travail, ce temps fort des masters Stratégies territoriales et urbaines, Governing the large metropolis et du Cycle d'urbanisme, met les étudiants en situation professionnelle. Ceux-ci doivent répondre à la commande d'une structure publique ou privée sur une problématique urbaine ou territoriale (habitat, aménagement, développement économique, transports, mobilité, etc.).

Pendant 5 à 9 mois (suivant la formation), chaque équipe de 4 à 5 étudiants travaille sous la supervision d'un tuteur, spécialiste de la question traitée. Le projet se conclut par une présentation orale des étudiants au commanditaire. Cette période de rendus a lieu de fin mai à mi-juin.

Tags :
Retour en haut de page