From Mexico to France

As Adán Corral finishes the second semester of his Master’s in International Public Management at the Sciences Po Paris School of International Affairs, he is coming close to completing an essential part of his studies.
The 27-year-old, born in Morelia, Mexico, has had a remarkably dynamic education: he has studied in both Mexico and China, and did internships in Iceland, Italy and Belgium. None of these international experiences would have been possible without financial support.

Yet ever since he finished high school, Adán has been able to finance his studies with government-sponsored scholarships. He was awarded the Mexican CONACYT grant for academic excellence, and has always worked hard to maintain this top performance.
 
When the time came to apply for a Master's degree, Sciences Po was the only university abroad that gave him the chance of an affordable lifestyle.

Choosing a Master’s programme abroad

In 2015, Adán graduated with a Bachelor’s degree in International Relations from Puebla University. He started working but soon realised he would need a Master's degree to further his career in multilateral organisations.
 
“Once I began looking for universities, Sciences Po quickly appeared to be the best option”. Sciences Po was the only university offering a scholarship that would cover all his tuition fees: the Emile Boutmy Scholarship. It’s a very selective scholarship based on academic results, which meant that Adán had to get top marks. But he had got used to the kind of hard work required when applying for the CONACYT grant back in Mexico.

Settling in Paris

The Emile Boutmy Scholarship, coupled with the CONACYT grant (which the Mexican government kept paying him for his studies abroad), let Adán settle in Paris without having to worry about his living costs.
One of the most intimidating parts of moving abroad is finding a place to stay. However, Adán had no problem. “A few months before leaving Mexico, I sent an email to Sciences Po's Housing Service. They quickly offered me a place at the Cité Universitaire”.
Adán lives in Portugal House, a place that suits his needs perfectly. “The Cité Universitaire has a lot of events going on, though I mostly go to the concerts,” he said. “Also, the cafeteria is convenient; it's cheap and I don't have to worry about cooking anymore.”

A new life in France and plans for the future

Adán's life in Paris is one of hard work. Having to keep getting good grades for his scholarship isn't always easy. However, he is glad of the opportunity to meet teachers that already work in international organisations, and Adán has learned a lot from their experiences.
When he has spare time, he tries to attend some of Sciences Po's events. “Sciences Po has organised some great guest lectures by people with impressive careers. In fact, there are so many events that it’s hard to choose what to go to!”
Now that his first year is coming to an end, Adán is looking forward to the future. Being in France is a huge chance for him, as he can apply to multilateral organisations such as UNESCO and the OECD. In fact, he is about to begin his applications for the summer. “I want to work for most of the holidays and then go back to Mexico for a couple weeks,” he explained. “Paris is lovely, but a little rest at home will be very welcome!”
 
When he graduates, Adán plans to make the most of his degree by applying to the UNDP in Mexico or to the Young Professionals Programme in Geneva.
 
Related links

“Nous devons tous habiter quelque part”

“Nous devons tous habiter quelque part”

Le logement est-il un bien ? Est-il un droit ? De Bombay à Paris, en passant par les grandes villes des États-Unis, Sukriti Issar invite chaque semaine ses étudiants à réfléchir au rôle du logement au sein des villes et dans la vie des individus. Un sujet qui mêle l’intime à l’économie, la sociologie au droit, à la croisée des disciplines.

Lire la suite
Fin du blocage des bâtiments à Sciences Po

Fin du blocage des bâtiments à Sciences Po

Après deux jours de blocage par un groupe d'étudiants mobilisés contre la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), l'occupation du site principal du campus parisien de Sciences Po a pris fin vendredi 20 avril en début d'après-midi. L’accès à tous les bâtiments du campus de Sciences Po à Paris est à nouveau possible pour l’ensemble des étudiants, enseignants et salariés. Les enseignements ont repris normalement dès vendredi après-midi.

Lire la suite
Réconcilier “humain” et

Réconcilier “humain” et "droits de l’homme”

Pour elle, c’est bien plus qu’une vocation. Étudiante en master "Human Rights and Humanitarian Action" à l'École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Vanessa Topp se rend chaque semaine dans le quartier de la Porte de la Chapelle à Paris à la rencontre des migrants pour leur apporter son soutien. Portrait vidéo d'une jeune femme pour qui étude des droits de l'homme rime avec engagement.

Lire la suite
Vers l’orbanisation de l’Europe ?

Vers l’orbanisation de l’Europe ?

Par Sylvain Kahn - Viktor Orban et la Fidesz ont remporté les élections législatives en Hongrie dimanche 8 avril 2018. Avec plus de 48 % des suffrages et plus du tiers des sièges, ils progressent significativement par rapport aux deux précédents scrutins qui, déjà, les avaient mené au pouvoir en 2010 et en 2014. Cette troisième victoire de rang signale une évolution structurelle de la vie politique européenne. Cette évolution peut être baptisée « l’orbanisation » de l’Europe.

Lire la suite
Jacinda Ardern et Justin Trudeau à Sciences Po

Jacinda Ardern et Justin Trudeau à Sciences Po

Ils ont en commun de compter parmi les plus jeunes chefs de gouvernement au monde. À l'occasion de leurs visites officielles en France, Jacinda Ardern, Première ministre de Nouvelle-Zélande, et Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, sont venus donner deux conférences exceptionnelles ce lundi 16 avril 2018 à Sciences Po.

Lire la suite

"Être libre de choisir sa propre vie"

Que signifie être libéral ? Dans son cours “Introduction à la pensée libérale”, le philosophe Gaspard Koenig explore les facettes d’une notion si familière qu’on en oublie l’histoire, la complexité et la profondeur. Car le libéralisme, c'est avant tout une “doctrine de l’individu”, dont les contours et le sens varient en fonction des cultures, des pays, et des courants de pensée. Un cours de philosophie, en sorte, bien plus que de politique.

Lire la suite
S’engager au service des autres

S’engager au service des autres

Nouveauté liée à la réforme du bachelor, le parcours civique propose aux étudiants d’appréhender la citoyenneté et la responsabilité sociale à travers le développement d’un projet personnel au service des autres. Se déroulant hors les murs de Sciences Po, le parcours civique amène les étudiants à rencontrer des personnes de différents milieux travaillant les secteurs de l'éducation, de l'emploi, de l'environnement, de la justice, de la santé, de la paix, etc.

Lire la suite
“C’est la grève générale en France qui a contribué à faire de 1968 une année clé dans le monde”

“C’est la grève générale en France qui a contribué à faire de 1968 une année clé dans le monde”

1968, année de révolutions ? Oui, mais pas seulement en France. Alors que beaucoup cantonnent cette année aux événements de mai et à ses barricades parisiennes, Gerd-Rainer Horn, enseignant-chercheur en histoire politique au Centre d’histoire de Sciences Po, rappelle que de nombreux mouvements étudiants se sont également déroulés partout dans le monde cette année-là. Entretien.

Lire la suite
“Aider les femmes à réaliser leurs ambitions”

“Aider les femmes à réaliser leurs ambitions”

Se lancer dans l’entrepreneuriat, négocier son salaire, accéder à des responsabilités… Comment aider les femmes à atteindre des postes de leadership ? Mieux comprendre les freins auxquels les femmes sont confrontées et mener des actions pour les lever, c’est l’objectif de la nouvelle “Chaire pour l’entrepreneuriat des femmes” lancée par Sciences Po. Interview avec Anne Boring, chercheuse spécialisée dans l’analyse des inégalités femmes-hommes dans le monde du travail et responsable de la Chaire.

Lire la suite
Candidats en 1ère année : 5 idées reçues sur les oraux

Candidats en 1ère année : 5 idées reçues sur les oraux

Vous avez passé l'écrit avec succès ? Bravo ! La deuxième quinzaine du mois de mai 2018, tous les candidats admissibles au Collège universitaire (1er cycle) de Sciences Po sont invités à un entretien. Une épreuve parfois stressante qui génère son lot d’idées reçues : voici quelques conseils pour se débarrasser des clichés et aborder ce dernier round avec le maximum de sérénité.

Lire la suite