From Mexico to France

As Adán Corral finishes the second semester of his Master’s in International Public Management at the Sciences Po Paris School of International Affairs, he is coming close to completing an essential part of his studies.
The 27-year-old, born in Morelia, Mexico, has had a remarkably dynamic education: he has studied in both Mexico and China, and did internships in Iceland, Italy and Belgium. None of these international experiences would have been possible without financial support.

Yet ever since he finished high school, Adán has been able to finance his studies with government-sponsored scholarships. He was awarded the Mexican CONACYT grant for academic excellence, and has always worked hard to maintain this top performance.
 
When the time came to apply for a Master's degree, Sciences Po was the only university abroad that gave him the chance of an affordable lifestyle.

Choosing a Master’s programme abroad

In 2015, Adán graduated with a Bachelor’s degree in International Relations from Puebla University. He started working but soon realised he would need a Master's degree to further his career in multilateral organisations.
 
“Once I began looking for universities, Sciences Po quickly appeared to be the best option”. Sciences Po was the only university offering a scholarship that would cover all his tuition fees: the Emile Boutmy Scholarship. It’s a very selective scholarship based on academic results, which meant that Adán had to get top marks. But he had got used to the kind of hard work required when applying for the CONACYT grant back in Mexico.

Settling in Paris

The Emile Boutmy Scholarship, coupled with the CONACYT grant (which the Mexican government kept paying him for his studies abroad), let Adán settle in Paris without having to worry about his living costs.
One of the most intimidating parts of moving abroad is finding a place to stay. However, Adán had no problem. “A few months before leaving Mexico, I sent an email to Sciences Po's Housing Service. They quickly offered me a place at the Cité Universitaire”.
Adán lives in Portugal House, a place that suits his needs perfectly. “The Cité Universitaire has a lot of events going on, though I mostly go to the concerts,” he said. “Also, the cafeteria is convenient; it's cheap and I don't have to worry about cooking anymore.”

A new life in France and plans for the future

Adán's life in Paris is one of hard work. Having to keep getting good grades for his scholarship isn't always easy. However, he is glad of the opportunity to meet teachers that already work in international organisations, and Adán has learned a lot from their experiences.
When he has spare time, he tries to attend some of Sciences Po's events. “Sciences Po has organised some great guest lectures by people with impressive careers. In fact, there are so many events that it’s hard to choose what to go to!”
Now that his first year is coming to an end, Adán is looking forward to the future. Being in France is a huge chance for him, as he can apply to multilateral organisations such as UNESCO and the OECD. In fact, he is about to begin his applications for the summer. “I want to work for most of the holidays and then go back to Mexico for a couple weeks,” he explained. “Paris is lovely, but a little rest at home will be very welcome!”
 
When he graduates, Adán plans to make the most of his degree by applying to the UNDP in Mexico or to the Young Professionals Programme in Geneva.
 
Related links

“Sciences Po valorise l’engagement

“Sciences Po valorise l’engagement"

Ils viennent de France ou d’ailleurs. Ils sont fraîchement diplômés du bac ou de son équivalent à l’étranger. Ils souhaitent travailler dans la fonction publique, dans le marketing, dans le journalisme ou encore dans l’humanitaire. Ils ont choisi d’étudier à Sciences Po. C’est la rentrée et nous vous faisons découvrir nos “premières années”.  Cette semaine, place à Léa Moukanas, étudiante sur le campus de Paris, qui se passionne pour…  les questions de santé.

Lire la suite
Femmes-hommes : 10 idées pour faire avancer l'égalité

Femmes-hommes : 10 idées pour faire avancer l'égalité

C’était en 2010 : Sciences Po innovait en créant un programme de recherche et d’enseignements des savoirs sur le genre. Un engagement précurseur qui s’intègre désormais - depuis 2014 - à une politique globale en faveur de l’égalité réelle. L’action pionnière de Sciences Po a été reconnue par le programme HeForShe de l’ONU, qui a nommé Frédéric Mion, son directeur parmi les 10 champions universitaires mondiaux pour l’égalité femmes-hommes. À l’occasion de la publication du second Rapport pour l’égalité hommes-femmes HeForShe IMPACT, retour sur 10 actions testées à Sciences Po pour faire avancer les mentalités et les pratiques.

Lire la suite
Le campus du Havre fête ses 10 ans

Le campus du Havre fête ses 10 ans

Je savais que le campus du Havre était le bon endroit pour moi !”. Alice Jetin-Duceux, étudiante en première année, ne cache pas son plaisir d’effectuer sa rentrée aux côtés des 160 autres étudiants du campus du Havre. Mais cette rentrée 2017 a aussi une tonalité particulière pour Sciences Po. Il y a tout juste 10 ans, le campus du Havre ouvrait en effet ses portes à sa première promotion. A l'occasion de cet anniversaire, souvenirs et récits d'étudiants et d'anciens.

Lire la suite
À la recherche des cités perdues

À la recherche des cités perdues

Thomas Chaney, chercheur au Département d’économie à Sciences Po, est spécialiste du commerce international, de la finance et des réseaux. Lauréat de nombreux prix, et nominé cette année au prestigieux Prix du meilleur jeune économiste, il mène des recherches qui croisent modèles théoriques et d’autres champs inattendus comme... l’archéologie. Ou comment un économiste s’est mis en quête de cités disparues il y a plusieurs millénaires à l’aide d’équations.

Lire la suite
Journées du Patrimoine : 1700 visiteurs à l'Artillerie

Journées du Patrimoine : 1700 visiteurs à l'Artillerie

Qui pourrait soupçonner que cette porte discrète, à l’ombre de l’orgueilleuse façade baroque de l’Église Saint Thomas d’Aquin, ouvre sur un cloître du XVIIè siècle en plein Paris ? Acquis par Sciences Po fin 2016, le site de l’hôtel de l’Artillerie ouvrait ses portes au public pour la première fois samedi 16 septembre, à l’occasion des Journées du Patrimoine. Des centaines de visiteurs ont saisi cette occasion unique de découvrir ce site avant le début des travaux qui en feront le nouveau coeur du campus parisien de Sciences Po, en 2021.

Lire la suite

"Je veux défendre la dignité humaine et la liberté"

Ils viennent de France ou d’ailleurs. Ils sont fraîchement diplômés du bac ou de son équivalent à l’étranger. Ils souhaitent travailler dans la fonction publique, dans le marketing, dans le journalisme ou encore dans l’humanitaire. Ils ont choisi d’étudier à Sciences Po. C’est la rentrée et nous vous faisons découvrir nos “premières années”. Cette semaine, place à Malak Gadalla, étudiante égyptienne qui s’enthousiasme pour l’étude du Moyen-Orient sur notre campus de Menton.

Lire la suite
« Journalistes : préservez l’écrit »

« Journalistes : préservez l’écrit »

À l’occasion de sa rentrée, l’École de journalisme de Sciences Po a invité Mike Pride, ancien administrateur des prix Pulitzer, à s’exprimer lors d’une conférence exceptionnelle. Cet ancien journaliste et expert des médias, qui a vu muter le monde de l’information avec l’arrivée du digital, a tracé les pistes d’avenir du secteur devant les journalistes en herbe de Sciences Po.

Lire la suite
Julia Cagé : vers une autre économie des médias

Julia Cagé : vers une autre économie des médias

Économiste, chercheuse passionnée par la presse ou encore femme engagée en politique aux côtés de Benoît Hamon... Julia Cagé, professeur d’économie à Sciences Po, cultive avec talent de multiples cordes à son arc. Mais c’est avant tout une spécialiste des médias, qu’elle scrute au spectre des sciences économiques pour comprendre leur évolution. Interview.

Lire la suite
“Sciences Po est un voyage fort en émotions”

“Sciences Po est un voyage fort en émotions”

Ils viennent de France ou d’ailleurs. Ils sont fraîchement diplômés du bac ou de son équivalent à l’étranger. Ils souhaitent travailler dans la fonction publique, dans le marketing, dans le journalisme ou encore dans l’humanitaire. Ils ont choisi d’étudier à Sciences Po. C’est la rentrée et nous vous faisons découvrir nos “premières années”.  Cette semaine, place à Jasdeep Singh Hundal, 19 ans, venu du Singapour pour étudier sur le campus de Reims en double diplôme avec Berkeley.

Lire la suite
“Mon plus grand succès n'est pas mon prix Nobel”

“Mon plus grand succès n'est pas mon prix Nobel”

En 1983, elle découvrait le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) à l’origine du sida. Françoise Barré-Sinoussi, chercheuse française en virologie de l'Institut Pasteur, a reçu en 2008, avec Luc Montagnier, le prix Nobel de médecine pour cette découverte qui a permis d’élaborer les premiers traitements contre la maladie. Ce 2 septembre 2017, elle était l’invitée de l'École d'affaires publiques de Sciences Po pour la leçon inaugurale de la rentrée. Ses messages ? Décloisonner les disciplines, faire preuve de persistance et, surtout, “avoir envie d’apporter aux autres”. Interview.

Lire la suite