“Trading my briefcase for a backpack helped to boost my career”

Clara Thompson-Lipponen graduated cum laude in 2015 from a one-year Master’s programme at the Sciences Po Paris School of International Affairs (PSIA). Now a consultant for the OECD Trade and Agriculture Directorate, she tells us how the Master’s degree at Sciences Po helped her boost her career after an initial ten years working in EU policy.

  • Sciences Po: Why did you decide to pursue a one-year Master's degree at Sciences Po?

Clara Thompson-Lipponen: I had worked in EU policy in Brussels for ten years – both for the U.S. State Department and the European food and drink industry – however, after relocating to Paris for my husband’s work and taking a career break in order to look after our son, restarting my career turned out to be unexpectedly difficult. After looking into different options, I decided that the wisest strategy would be to return to university to refresh my skills and complement these with more quantitative subjects, such as Statistics and Economics, as well as other subjects which I had long wanted to study, such as Agriculture and International Trade Law. The one-year Master’s degree at Sciences Po offered the ideal opportunity to re-boost my career within the shortest time-frame while ticking all the boxes in terms of subject material.

  • What did this experience change for your career? 

It’s still early days, to be honest, but I have worked continuously since graduating in July, and there is no question that this is thanks to my latest qualifications. My previous Masters – in EU Affairs – from the National University of Ireland had served me very well while I was based in Brussels. However, after taking time off work and changing location, I needed to prove to future employers that my skills were both relevant and up-to-date.

  • Among the skills you gained during your one-year Master's programme at Sciences Po, which are the most valuable for you in your current position?

 Firstly, the content of the subjects which I took – Agriculture, Economics and Trade Law included – proved to be very relevant for my current position as a consultant for the Trade and Agriculture Directorate of the OECD. Secondly, on a broader level, the intensity of the workload taught me how to perform well under greater pressure than I had ever experienced before! The Masters took me well outside my comfort zone, both in terms of the sheer volume of work and the content of some of the more quantitative subjects. I’ll never forget the gut-wrenching terror of walking into my first exam (Macroeconomics) in 15 years! But it was well and truly worth it – trading my briefcase for a backpack helped to give my career the boost that it needed.

  • Anything else to say about the course? 

Three important elements will always stay with me. A number of the lecturers were inspirational characters who invested a lot in their students. The Academic Advisor for the course was a rock of sense who went the extra mile for many of us. And finally, my classmates – both the tight-knit, supportive group of professionals in my Masters and a good few of the enthusiastic younger students with whom we shared a number of classes – opened my eyes in many ways and will never be forgotten. It was honestly a privilege both to return to study at this stage in life and to work with people such as these.

Related link

Le campus du Havre fête ses 10 ans

Le campus du Havre fête ses 10 ans

Je savais que le campus du Havre était le bon endroit pour moi !”. Alice Jetin-Duceux, étudiante en première année, ne cache pas son plaisir d’effectuer sa rentrée aux côtés des 160 autres étudiants du campus du Havre. Mais cette rentrée 2017 a aussi une tonalité particulière pour Sciences Po. Il y a tout juste 10 ans, le campus du Havre ouvrait en effet ses portes à sa première promotion. A l'occasion de cet anniversaire, souvenirs et récits d'étudiants et d'anciens.

Lire la suite
À la recherche des cités perdues

À la recherche des cités perdues

Thomas Chaney, chercheur au Département d’économie à Sciences Po, est spécialiste du commerce international, de la finance et des réseaux. Lauréat de nombreux prix, et nominé cette année au prestigieux Prix du meilleur jeune économiste, il mène des recherches qui croisent modèles théoriques et d’autres champs inattendus comme... l’archéologie. Ou comment un économiste s’est mis en quête de cités disparues il y a plusieurs millénaires à l’aide d’équations.

Lire la suite
Journées du Patrimoine : 1700 visiteurs à l'Artillerie

Journées du Patrimoine : 1700 visiteurs à l'Artillerie

Qui pourrait soupçonner que cette porte discrète, à l’ombre de l’orgueilleuse façade baroque de l’Église Saint Thomas d’Aquin, ouvre sur un cloître du XVIIè siècle en plein Paris ? Acquis par Sciences Po fin 2016, le site de l’hôtel de l’Artillerie ouvrait ses portes au public pour la première fois samedi 16 septembre, à l’occasion des Journées du Patrimoine. Des centaines de visiteurs ont saisi cette occasion unique de découvrir ce site avant le début des travaux qui en feront le nouveau coeur du campus parisien de Sciences Po, en 2021.

Lire la suite

"Je veux défendre la dignité humaine et la liberté"

Ils viennent de France ou d’ailleurs. Ils sont fraîchement diplômés du bac ou de son équivalent à l’étranger. Ils souhaitent travailler dans la fonction publique, dans le marketing, dans le journalisme ou encore dans l’humanitaire. Ils ont choisi d’étudier à Sciences Po. C’est la rentrée et nous vous faisons découvrir nos “premières années”. Cette semaine, place à Malak Gadalla, étudiante égyptienne qui s’enthousiasme pour l’étude du Moyen-Orient sur notre campus de Menton.

Lire la suite
« Journalistes : préservez l’écrit »

« Journalistes : préservez l’écrit »

À l’occasion de sa rentrée, l’École de journalisme de Sciences Po a invité Mike Pride, ancien administrateur des prix Pulitzer, à s’exprimer lors d’une conférence exceptionnelle. Cet ancien journaliste et expert des médias, qui a vu muter le monde de l’information avec l’arrivée du digital, a tracé les pistes d’avenir du secteur devant les journalistes en herbe de Sciences Po.

Lire la suite
Julia Cagé : vers une autre économie des médias

Julia Cagé : vers une autre économie des médias

Économiste, chercheuse passionnée par la presse ou encore femme engagée en politique aux côtés de Benoît Hamon... Julia Cagé, professeur d’économie à Sciences Po, cultive avec talent de multiples cordes à son arc. Mais c’est avant tout une spécialiste des médias, qu’elle scrute au spectre des sciences économiques pour comprendre leur évolution. Interview.

Lire la suite
“Sciences Po est un voyage fort en émotions”

“Sciences Po est un voyage fort en émotions”

Ils viennent de France ou d’ailleurs. Ils sont fraîchement diplômés du bac ou de son équivalent à l’étranger. Ils souhaitent travailler dans la fonction publique, dans le marketing, dans le journalisme ou encore dans l’humanitaire. Ils ont choisi d’étudier à Sciences Po. C’est la rentrée et nous vous faisons découvrir nos “premières années”.  Cette semaine, place à Jasdeep Singh Hundal, 19 ans, venu du Singapour pour étudier sur le campus de Reims en double diplôme avec Berkeley.

Lire la suite
“Mon plus grand succès n'est pas mon prix Nobel”

“Mon plus grand succès n'est pas mon prix Nobel”

En 1983, elle découvrait le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) à l’origine du sida. Françoise Barré-Sinoussi, chercheuse française en virologie de l'Institut Pasteur, a reçu en 2008, avec Luc Montagnier, le prix Nobel de médecine pour cette découverte qui a permis d’élaborer les premiers traitements contre la maladie. Ce 2 septembre 2017, elle était l’invitée de l'École d'affaires publiques de Sciences Po pour la leçon inaugurale de la rentrée. Ses messages ? Décloisonner les disciplines, faire preuve de persistance et, surtout, “avoir envie d’apporter aux autres”. Interview.

Lire la suite

"En entrant à Sciences Po, j'étais de gauche"

“J’avais dix-huit ans, j’entrais à Sciences Po, j’étais de gauche parce que je voyais mal comment j’aurais pu ne pas l’être compte tenu de ce que j’étais et de ce que je lisais”*. Nous sommes en 1989, Édouard Philippe vient de réussir “de justesse” le concours d’entrée après une année de classe préparatoire littéraire. S’ouvrent pour lui “trois années de rêve” rue Saint-Guillaume, où le jeune Rouennais, fils d’enseignants, issu d’un milieu “où le socialisme était solidement implanté”, va poursuivre à grands pas son cheminement intellectuel et politique.

Lire la suite
Collège universitaire : ce qu'il faut savoir sur le bachelor

Collège universitaire : ce qu'il faut savoir sur le bachelor

Réaffirmer un engagement humaniste et scientifique : telle est l’ambition qui a conduit Sciences Po à remodeler son programme de 1er cycle. À Sciences Po, il permet d’obtenir le diplôme de bachelor de sciences humaines et sociales et repose sur trois piliers : exigence académique, ouverture internationale et engagement civique. Au moment où la nouvelle promotion fait son entrée en 1ère année, voici l’essentiel du programme qui attend les étudiants.

Lire la suite