Ethnicité et cultures juvéniles dans les quartiers populaires

Agathe Voisin
Soutenance de thèse, 29 septembre 2017
  • Photo Yann Gar, Match de basket (CC BY-SA 2.0)Photo Yann Gar, Match de basket (CC BY-SA 2.0)

Ethnicité et cultures juvéniles dans les quartiers populaires, une comparaison France-Angleterre

Agathe Voisin (OSC)

Agathe Voisin (OSC)Soutenance de thèse, vendredi 29 septembre 2017 à 14h en salle de réunion de l'École doctorale de Sciences Po Paris, 199 boulevard St-Germain, Paris 7e.

Membres du jury : Tim Butler (King's College London), Philippe Coulangeon (OSC), Camille Hamidi (UMR Triangle, Lyon), Michel Kokoreff (Cresppa - GTM, Université Paris 8), Marco Oberti (Directeur de recherche, OSC), Patrick Simon (INED).

Cette thèse analyse la saillance de l'ethnicité dans les cultures juvéniles à Bondy en Seine-Saint-Denis et à Newham dans le Grand Londres. Reposant sur une enquête ethnographique menée de 2007 à 2012 par entretiens individuels, collectifs et observations auprès d'adolescents et de jeunes adultes, elle montre comment cadres locaux et modèles nationaux se combinent pour favoriser une saillance ethnique sociale, locale et éclatée à Newham, politique et collective à Bondy.
 
A Bondy, l'ethnicité est expérimentée et représentée comme redoublant les diverses dimensions des inégalités sociales ; elle rassemble les enquêté.e.s dans un "nous" proche et multidimensionnel opposé à un "eux" distant. L'expérience des discriminations ethniques y est une expérience centrale qui structure le rapport des enquêté.e.s aux institutions locales et à la société française. A Newham, l'ethnicité organise la séparation de différentes socialisations et sociabilités dans l'espace local. Perçue comme découplée des autres dimensions des inégalités sociales, l'ethnicité reste peu politisée et peu conflictuelle dans le rapport aux institutions locales. L'expérience de classe prédomine, alors, dans les rapports conflictuels des enquêté.e.s à la société britannique.

This thesis analyses ethnic salience in youth cultures in the city of Bondy in Seine-Saint-Denis and the London Borough of Newham, in East London. Based on an ethnographic research study carried out between 2007 and 2012, through individual interviews, focus groups and observations among teenagers and young adults, it shows how both the specifics of national models and of local contexts produce a social, local and fragmented ethnic salience in Newham, and a political and collective one in Bondy.

In Bondy, ethnicity overlaps other dimensions of social inequality. The common experience of belonging to a minority results in young people identifying with a close and multidimensional "us" as opposed to a distant "them". The central experience of ethnic discriminations tends to saturate young people's relationship to institutions and the way they relate to French society. In Newham, Black, White and Asian young people socialise in their respective groups and meeting places. However, they perceive ethnic divisions as separate to other dimensions of social inequality. Ethnicity is not often politicised or the subject of conflict with local authorities, as it is considered just a part of a larger experience of social injustice. Instead, social class issues are at the core of conflicts between the people interviewed and the wider British society.

Accès aux personnes internes à Sciences Po et sur invitation.

Tags :