Communication sur Khartis au colloque sur l’enseignement de la cartographie

L’Atelier de cartographie a participé au colloque du Comité français de cartographie (CFC) sur l’enseignement de la cartographie et de la géomatique. Cette rencontre s’est déroulée les 17 et 18 novembre derniers à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Benoît Martin a présenté un retour d’expérience sur le travail de conception mené par l’Atelier de cartographie pour l’application Khartis. Les échanges avec les participants dans la salle ont ensuite permis de préciser quelques fonctionnalités de l’outil et d’expliquer la genèse du projet. Les débats ont principalement porté sur l’enseignement de la sémiologie graphique (c’est-à-dire les choix et réglages de l’étape « visualisation » dans Khartis), les simplifications envisageables pour des débutants et les usages numériques actuels. Enfin, cette communication a fourni une occasion de recueillir des avis, ceux des étudiants ont été très positifs. Sur deux journées, pas moins d’une vingtaine de formations, de projets pédagogiques ou de recherche comportant une dimension cartographique ont ainsi été présentés.

Les actes de la manifestation seront publiés dans un prochain numéro de Cartes et Géomatique, la revue du CFC.

Documents :
communication de Benoît Martin,
site internet du colloque,
– application Khartis.

Khartis, application de cartographie thématique

L’Atelier de cartographie de Sciences Po présente une première version de Khartis, une application en ligne de cartographie thématique.

Créez une carte thématique en 3 étapes :
1. Importez vos données à partir d’un simple copier-coller depuis votre tableur.
2. Explorez vos données avec 4 types de visualisations simples et éprouvées.
3. Ajustez l’habillage de votre carte et exportez enfin votre image.

Ses atouts : un géoréférencement automatique des données, un choix de 9 projections paramétrables, une manipulation qui laisse la part à l’exploration des données et enfin une exportation de l’image possible dans 2 formats standards (svg et png).

Khartis est un projet open source. Le code et la documentation sont disponibles sur GitHub.
Il n’est pas indispensable d’être développeur pour contribuer au projet, vous pouvez voter, soumettre des idées en ligne, ou aussi nous écrire à carto[at]sciencespo.fr.

L’application est disponible à cette adresse : sciencespo.fr/cartographie/khartis.

Alors lancez-vous et n’hésitez-pas à nous retourner des bugs à corriger !

Photo :
guteksk7/Shutterstock

« L’Histoire commence en Mésopotamie » du 2 nov. 2016 au 23 janv. 2017 – Louvre-Lens

L’Atelier de cartographie de Sciences Po a réalisé, pour l’introduction de l’exposition qui ouvre le 2 novembre prochain au Louvre-Lens, une grande carte de repérage (3,30 x 3,30 mètres) qui recense les plus de 100 sites archéologiques dont proviennent les pièces présentées, dans leur contexte géographique. Cette carte figure également dans le catalogue de l’exposition.

Qu’il s’agisse de Nabucco dans l’opéra de Verdi, de Gilgamesh dans les jeux vidéo Final Fantasy, de Pazuzu dans le film L’Exorciste ou encore de Babylone chantée par Boney M, les références à la Mésopotamie sont nombreuses dans la culture contemporaine. Pourtant la civilisation mésopotamienne reste l’une des plus méconnues.

Située pour l’essentiel en Irak actuel, la Mésopotamie est considérée comme le berceau de l’économie moderne et de l’écriture avec laquelle commence l’Histoire. C’est aussi le pays des premières villes et des systèmes politiques et administratifs les plus anciennement connus. Si notre cadre de vie et nos croyances sont aujourd’hui bien différents de ceux de la Mésopotamie antique, ils n’en sont pas moins les héritiers de ces « inventions » fondamentales.

dp-expo-mesopotamie-louvre-lens-1

Continuer la lecture de « L’Histoire commence en Mésopotamie » du 2 nov. 2016 au 23 janv. 2017 – Louvre-Lens

Séminaires MetSem

L’Atelier de cartographie est très heureux d’ouvrir le nouveau séminaire MetSem par une première séance le jeudi 10 novembre prochain de 10h à 12h au 98 rue de l’Université (Cevipof), à Paris, en salle Percheron.

Metsem est un lieu d’échanges et de partages autour de la pluralité des outils et méthodes des sciences humaines et sociales. Ce séminaire est ouvert à toutes les méthodes, pratiques et usages déployés à tous les stades de traitement de données. Les séances, de deux heures chacune, se veulent didactiques : elles visent à fournir les clés des méthodes abordées et à former au mieux les participants.

Pour vous inscrire, rendez-vous sur http://metsem.hypotheses.org

Organisateurs des séminaires MetSem : Diégo Antolinos-Basso (Cevipof), Frédérik Cassor (Cevipof), Flora Chanvril (Cevipof) et Yannick Savina (OSC)

Continuer la lecture de Séminaires MetSem

L’Atlas des migrations environnementales dans Carto

La revue Carto, dans sa dernière livraison de septembre-octobre 2016, consacre son dossier à « Migrations et environnement, les défis du changement climatique au 21e siècle » en reprenant des éléments de l’Atlas des migrations environnementales paru aux Presses de Sciences Po en mars dernier.
Avec une toujours remarquable cartographie par Laura Margueritte assistée de Dario Ingiusto

Pour en savoir plus : http://www.carto-presse.com

CARTO n°37 (septembre-octobre 2016), en kiosque
Dossier Migrations et environnement
Les défis du changement climatique au XXIe siècle
par Daria Mokhnacheva, Dina Ionesco, et François Gemenne

Continuer la lecture de L’Atlas des migrations environnementales dans Carto

Travaux des étudiants du cours «Cartographier l’international» PSIA 2016

Les 17 planches suivantes ont été entièrement conçues et réalisées par les étudiants du cours-séminaire « Cartographier l’international » de l’École des affaires internationales (PSIA) de Sciences Po, animé par Patrice Mitrano.

Initiation à la lecture critique et à la construction de documents (carto)graphiques dans un cadre pré-professionnel ouvert à des étudiants de Master 1 ou Master 2, le cours-séminaire « Cartographier l’international » de la PSIA de Sciences Po s’est organisé, au semestre de printemps 2015-2016, autour d’ateliers en groupe et de travaux individuels.

Il a poursuivi à la fois des objectifs de contenus (histoire, pouvoirs, territoires, réseaux, dynamiques spatiales…) et méthodologiques (documentation pour la cartographie : fonds, localisations, données à traiter, typologie de représentations spatiales, sémiologie graphique…).

Ce cas pratique a permis aux étudiants de s’entraîner à l’exercice du poster scientifique, depuis la définition du sujet jusqu’à la composition des différents éléments en passant par la réalisation sur différents outils.

Crédit photo : © Martin Argyroglo / Sciences Po

World Wildlife Crime Report

World_Wildlife_Crime_Report_2016_final 1L’Office des Nations unies contre les drogues et le crime (UNODC) a publié le tout premier Rapport mondial sur le crime contre les espèces sauvages (World Wildlife Crime Report). Cette publication analyse le braconnage et le commerce illicite d’animaux ou des produits tirés de la faune et de la flore sauvages (nourriture, médicaments, accessoires de mode, objets d’art, mobilier, etc.).

L’Atelier de cartographie a conçu l’ensemble des cartes de ce rapport. Une série originale montre notamment la géographie mondiale des saisies, des origines et des principales routes des trafics détectés pour plusieurs marchandises issues d’espèces sauvages (bois de rose, ivoire, peaux de reptiles, bois d’agar, pangolins, perroquets, caviar d’esturgeon, etc.). Les cartes s’appuient sur une base de données récemment élaborée par l’UNODC à partir de compilations d’autres organisations internationales (Convention Cites et Organisation mondiale des douanes notamment). Les données sur le trafic illicite de faune et de flore sauvages présentent néanmoins de nombreuses limites car elles se fondent essentiellement sur les saisies des États. Par ailleurs, quelques comparaisons avec le commerce licite – régulé par la Convention Cites – ont aussi fait l’objet de représentations cartographiques.

L’intégralité du rapport (en anglais) peut être téléchargée ici.

Les collections en ligne de la Rmn-Grand Palais

La Rmn-Grand Palais met à disposition des collections nationales à travers des catalogues en ligne. L’Atelier de cartographie participe à ce travail depuis 2011 et la publication du catalogue « Japon, albums de photographies anciennes ». Depuis trois autres catalogues accompagnés de cartes ont vu le jour : « Grèce, album de photographies (1865-1892)« , « Les sifflets en terre cuite du musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée » et « Turquie, album de photographies (1853-1895)« .

Crédit photo : Musée Guimet, Paris, Distr. Rmn

Atlas des migrations environnementales

L’Atelier de cartographie a contribué à l’Atlas des migrations environnementales paru aux Presses de Sciences Po en mars 2016, en lien étroit avec les trois auteurs, Dina Ionesco et Daria Mokhnacheva de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et François Gemenne.

À l’aide de plus de 100 cartes, graphiques et diagrammes et de nombreuses études de cas concrets, cet ouvrage pionnier dresse un état des lieux inédit et propose des pistes pour répondre à ce grand défi du XXIe siècle.

Crédit photo : Haïti, Cité Soleil © IOM 2015 (Photo: Alessandro Grassani).

Exposition « Donner à voir les données »

« Donner à voir les données » est une exposition de cartes créées par l’Atelier de cartographie et le Médialab de Sciences Po pour mettre face à face différentes façons de représenter les données : cartes géographiques et cartographies du web autour des migrations et du changement climatique.

À noter : un débat permettra à Mathieu Jacomy (Médialab) et Patrice Mitrano (Atelier de cartographie) d’échanger les points de vue, le 24 novembre 2015 (17-19h) au Kiosque de la bibliothèque.

– lieu de l’exposition : Bibliothèque René Rémond (27 rue Saint-Guillaume, 75007 Paris).

– dates : du 16 octobre au 26 novembre 2015

– organisateur : Bibliothèque de Sciences Po

– contact : www.sciencespo.fr/bibliotheque/fr

– site autour de l’exposition : http://medialab.github.io/double-dating-data