Au tribunal, le premier musée virtuel de la justice

Hélène Bellanger enseigne l'histoire contemporaine de la justice pénale et les humanités numériques. Elle est chercheure au Centre d'histoire et à l'Ecole de droit de Sciences Po. Membre du comité de rédaction Criminocorpus, la plate-forme de publication scientifique sur l'histoire de la justice, elle pilote depuis la rentrée le projet sur un tribunal virtuel. L'objectif : créer un centre de ressources multimédia sur la justice pénale. Près de 150 étudiants de Sciences Po participent à l'aventure. Entretien à l'occasion de la journée "Nouvelles pédagogies en actions" organisée aujourd'hui à Sciences Po. 

Que pourra-t-on voir concrètement « au tribunal » ?

Le pouvoir de juger est ancré au cœur de la ville capitale depuis plus de huit siècles ; il faut un travail collectif et pluridisciplinaire pour tenter de l’approcher. Alors, concrètement vous pourrez visiter le Palais de justice de Paris avec des commentaires d’historiens spécialistes du Moyen-Age mais aussi des avocats ou des magistrats. Les internautes, curieux du fonctionnement d’une cour d’assises pourront visionner des interviews de jurés, de présidents, d’avocats généraux, de journalistes ou de dessinateurs d’audience et mieux comprendre la procédure grâce à des fiches juridiques. L’objectif est que ce musée soit accessible à tout citoyen et qu’il serve aussi aux étudiants ou aux professionnels. L’écriture numérique permet une formidable diversification des médias et des contenus.

C’est donc un projet entièrement coproduit avec les étudiants ? 

Oui et c’est ce qui en fait tout l’intérêt puisque le projet est décliné dans cinq enseignements durant l’année. On n’est pas dans un travail « scolaire classique », c’est aussi un processus de production de savoirs organisés, qui apporte des méthodes de travail indispensables aux étudiants, auquel s’ajoutent les rencontres avec les profes- sionnels du droit et de la justice. Cette année, environ 150 étudiants de Sciences Po participent à ce projet. Par exemple, des étudiants du master Histoire se sont penchés sur le procès Pétain avec l’aide de la bibliothèque de Sciences Po. L’objectif étant de publier les sources, nous mettrons à disposition le compte rendu intégral du procès, qu’ils ont lu et annoté, avec des archives de presse.

Ce projet ne mobilise donc pas uniquement le Centre d’histoire de Sciences Po et l’École de droit?

Non, l’École d’affaires publiques, l’École de communication, la bibliothèque, le service audiovisuel et numérique, font aussi partie de l’aventure. Sans compter une cinquantaine de contributeurs (universitaires et professionnels) et nos partenaires (la Cour d’appel de Paris, les archives du barreau, le centre des monuments nationaux, le musée d’Orsay notamment).

Propos recueillis par Clémence Fulleda (promo 14)

CRIMINOCORPUS, une référence sur l'histoire de la Justice

Lancé en 2005, Criminocorpus est une plate-forme de référence sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines, dirigée par Marc Renneville. Ce portail propose notamment 32 expositions et visites de lieux de justice, une bibliothèque de plus de 85 000 pages, une bibliographie de plus de 68 000 références, des chronologies, des statistiques sur la justice, ainsi qu’une revue et un blog d’actualité. L’objectif est de promouvoir l’histoire de la justice sur le web, en s’adressant à la fois aux chercheurs, aux professionnels et à tous les publics. Cette démarche est soutenue par Sciences Po (Centre d’histoire, École de droit), le CNRS, le ministère de la Justice et les Archives nationales.

En savoir plus

Les livres à mettre dans vos valises

Les livres à mettre dans vos valises

Que lire en cet été si particulier ? Entre besoin d’évasion et envie de réflexion, la Librairie de Sciences Po vous propose sa sélection pour un été conscient, reposant, ou les deux à la fois. Faites de la place dans vos bagages !

Lire la suite
Les origines du populisme. Enquête sur une défiance politique et sociale

Les origines du populisme. Enquête sur une défiance politique et sociale

Des électeurs qui ne croient plus en rien et surtout pas en leurs institutions, qu’elle soient politiques ou autres. Une solitude prégnante liée à la société post-industrielle et à ses modes de travail et de vie. Voici le cocktail détonnant qui serait aux origines du populisme d’après quatre chercheurs. Après avoir mené un long travail d’enquête, ils livrent les résultats de leurs travaux - et des pistes de solutions -, dans “Les origines du populisme”, paru chez Seuil. 

Lire la suite
Suzanne Basdevant-Bastid, juriste d'exception

Suzanne Basdevant-Bastid, juriste d'exception

Par Maïna Marjany (promo 14) pour le magazine ÉmileLe parcours de Suzanne Basdevant-Bastid force l’admiration. Universitaire respectée, professeure attentive et dévouée, résistante et académicienne. Elle ne s’est pas contentée d’être une pionnière, mais a enchaîné les succès et les distinctions, toujours avec modestie.

Lire la suite
Vêtements durables, mode d'emploi

Vêtements durables, mode d'emploi

Étudiante en master Innovation & transformation numérique, Camille Gréco a rejoint l'École du management de Sciences Po après des études de mode à Londres. Passionnée par le secteur de la mode et du textile, mais soucieuse de le rendre plus durable et moins polluant, elle crée en 2017 CrushON, une plateforme en ligne qui rassemble l’offre de friperies. L'objectif : démocratiser l’achat de vêtements vintages, dans une optique de consommation écoresponsable. Explications.

Lire la suite
Res Communis : le droit au service de tous

Res Communis : le droit au service de tous

Droit de la famille, droit du travail, droit des étrangers, droit du logement : grâce à la Clinique de l’École de droit de Sciences Po, les étudiants mettent leurs connaissance au service des Maisons de Justice et du Droit (MJD) et des Points d’accès au droit (PAD), des lieux d'accueil permanent et gratuit qui soutiennent les personnes confrontées à des problèmes juridiques ou administratifs. Orienter, conseiller, expliquer, et trouver des solutions en temps réel font partie de leurs responsabilités, et enrichissent leur parcours. Témoignage. 

Lire la suite
Sciences Po et les femmes

Sciences Po et les femmes

Par l’historienne Marie Scot et la rédaction du magazine Émile Ni précurseure, ni en retard en la matière, l’École de la rue Saint-Guillaume a collé, en matière de féminisation, à l’évolution de la société française. Dans les années 2000, le nombre de femmes étudiantes a même dépassé celui des hommes ; les femmes représentent aujourd’hui 60 % des effectifs des étudiants de Sciences Po. Alors que les premières femmes étudiantes sont entrées à l’École libre des sciences politiques il y a tout juste un siècle, retour sur leur histoire au sein de l’établissement. 

Lire la suite
“Le vélo, c’est un levier de développement sobre”

“Le vélo, c’est un levier de développement sobre”

Diplômée de l’École urbaine, Camille Gaumont emploie aujourd’hui son énergie à élargir la place du vélo dans l’espace urbain gigantesque et dense de Plaine Commune, qui regroupe 9 villes au nord de Paris. Un moyen de concilier son expertise sur la ville, sa passion pour la bicyclette, et sa volonté d’agir concrètement pour la planète. Entretien.

Lire la suite
Sciences Po, l'école des diplomates

Sciences Po, l'école des diplomates

Par Nicolas Scheffer, diplômé (2017), pour le magazine Émile - La diplomatie fait partie de l’ADN de Sciences Po depuis sa création en 1872. Près de 60 % des ambassadeurs français actuellement en poste sont issus de l'École, faisant ainsi la preuve que l’enseignement des relations internationales tel que pratiqué rue Saint-Guillaume est un incontournable pour les futurs diplomates. 

Lire la suite
Hommage à Zeev Sternhell (1935-2020)

Hommage à Zeev Sternhell (1935-2020)

L’âpre controverse qui l’a opposé à plusieurs historiens de Sciences Po a failli l’occulter : Zeev Sternhell, mort le 21 juin 2020, fut à Sciences Po un étudiant de 3è cycle remarquable et remarqué. Sous la direction admirative de Jean Touchard, il soutint en octobre 1969 sa thèse sur Maurice Barrès, à l’issue d’une idylle intellectuelle dont témoigne son dossier de scolarité... 

Lire la suite
Promo 2020 : une année historique

Promo 2020 : une année historique

Après deux ou cinq années d’efforts, ils ont accompli toutes les étapes les menant au précieux diplôme de Sciences Po, plus une : avoir vécu et réussi un semestre en pleine pandémie. Quel impact aura ce moment historique sur leur vie future ? En attendant de le savoir, voici le portrait d’une promo à nulle autre pareille : félicitations aux diplômés 2020 !

Lire la suite