Au tribunal, le premier musée virtuel de la justice

Hélène Bellanger enseigne l'histoire contemporaine de la justice pénale et les humanités numériques. Elle est chercheure au Centre d'histoire et à l'Ecole de droit de Sciences Po. Membre du comité de rédaction Criminocorpus, la plate-forme de publication scientifique sur l'histoire de la justice, elle pilote depuis la rentrée le projet sur un tribunal virtuel. L'objectif : créer un centre de ressources multimédia sur la justice pénale. Près de 150 étudiants de Sciences Po participent à l'aventure. Entretien à l'occasion de la journée "Nouvelles pédagogies en actions" organisée aujourd'hui à Sciences Po. 

Que pourra-t-on voir concrètement « au tribunal » ?

Le pouvoir de juger est ancré au cœur de la ville capitale depuis plus de huit siècles ; il faut un travail collectif et pluridisciplinaire pour tenter de l’approcher. Alors, concrètement vous pourrez visiter le Palais de justice de Paris avec des commentaires d’historiens spécialistes du Moyen-Age mais aussi des avocats ou des magistrats. Les internautes, curieux du fonctionnement d’une cour d’assises pourront visionner des interviews de jurés, de présidents, d’avocats généraux, de journalistes ou de dessinateurs d’audience et mieux comprendre la procédure grâce à des fiches juridiques. L’objectif est que ce musée soit accessible à tout citoyen et qu’il serve aussi aux étudiants ou aux professionnels. L’écriture numérique permet une formidable diversification des médias et des contenus.

C’est donc un projet entièrement coproduit avec les étudiants ? 

Oui et c’est ce qui en fait tout l’intérêt puisque le projet est décliné dans cinq enseignements durant l’année. On n’est pas dans un travail « scolaire classique », c’est aussi un processus de production de savoirs organisés, qui apporte des méthodes de travail indispensables aux étudiants, auquel s’ajoutent les rencontres avec les profes- sionnels du droit et de la justice. Cette année, environ 150 étudiants de Sciences Po participent à ce projet. Par exemple, des étudiants du master Histoire se sont penchés sur le procès Pétain avec l’aide de la bibliothèque de Sciences Po. L’objectif étant de publier les sources, nous mettrons à disposition le compte rendu intégral du procès, qu’ils ont lu et annoté, avec des archives de presse.

Ce projet ne mobilise donc pas uniquement le Centre d’histoire de Sciences Po et l’École de droit?

Non, l’École d’affaires publiques, l’École de communication, la bibliothèque, le service audiovisuel et numérique, font aussi partie de l’aventure. Sans compter une cinquantaine de contributeurs (universitaires et professionnels) et nos partenaires (la Cour d’appel de Paris, les archives du barreau, le centre des monuments nationaux, le musée d’Orsay notamment).

Propos recueillis par Clémence Fulleda (promo 14)

CRIMINOCORPUS, une référence sur l'histoire de la Justice

Lancé en 2005, Criminocorpus est une plate-forme de référence sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines, dirigée par Marc Renneville. Ce portail propose notamment 32 expositions et visites de lieux de justice, une bibliothèque de plus de 85 000 pages, une bibliographie de plus de 68 000 références, des chronologies, des statistiques sur la justice, ainsi qu’une revue et un blog d’actualité. L’objectif est de promouvoir l’histoire de la justice sur le web, en s’adressant à la fois aux chercheurs, aux professionnels et à tous les publics. Cette démarche est soutenue par Sciences Po (Centre d’histoire, École de droit), le CNRS, le ministère de la Justice et les Archives nationales.

En savoir plus

Qui est Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019 ?

Qui est Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019 ?

Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019, est sociologue, chercheur CNRS au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po depuis 1997. Il a consacré l’essentiel de son œuvre à l’analyse des guerres civiles en Afrique subsaharienne, notamment dans leur rapport à la formation des États. Homme de terrain, chercheur infatigable, méticuleux et exigeant, Roland Marchal est l’un des plus fins connaisseurs de la Somalie, mais son expertise s’étend à toute la Corne de l’Afrique, au Tchad, à la République centrafricaine et au Mali.

Lire la suite
16 nouveaux chercheurs à Sciences Po

16 nouveaux chercheurs à Sciences Po

16 académiques permanents ont rejoint Sciences Po en cette rentrée 2019. Une grande diversité les caractérise, qu'il s'agisse de leurs universités d'origine, de leurs parcours, de leurs disciplines ou encore de leurs spécialités.

Lire la suite
Erasmus : Vivre L’Europe

Erasmus : Vivre L’Europe

Sur l'année universitaire 2018-2019, plus de 500 étudiants de Sciences Po ont participé à un programme Erasmus+, et 650 ont été reçus à Sciences Po : comme chaque année, Sciences Po participe activement au programme Erasmus ! Notre université n’est pas seulement membre active de ce programme, elle est aussi impliquée dans de nombreuses initiatives visant à construire une Europe plus forte et plus unifiée dans les domaines de l'éducation et de la mobilité. 

Lire la suite
Qu'apprend-on au Collège universitaire ?

Qu'apprend-on au Collège universitaire ?

La pluridisciplinarité. La troisième année à l’étranger. L’histoire. La science politique. Étudier à Paris. Ne pas étudier à Paris. Chaque étudiant a sa raison bien à lui de choisir le bachelor de Sciences Po. Mais de quelles sciences humaines et sociales parle-t-on ? À quoi cela peut-il bien servir plus tard ? Entretien avec la doyenne du Collège universitaire, Stéphanie Balme, sur cette formation “iconique” du parcours à Sciences Po.

Lire la suite
De Sciences Po au Parlement européen

De Sciences Po au Parlement européen

Diplômée de Sciences Po en 2012, Charlotte Nørlund-Matthiessen a effectué son premier cycle sur le campus de Dijon en choisissant le programme européen - Europe centrale et orientale, un cursus de Sciences Po spécialisé dans l’approfondissement des enjeux européens. Puis, pour son second cycle, elle a rejoint le master Affaires européennes. Aujourd’hui assistante parlementaire, elle travaille aux côtés d’un député français au Parlement européen. En quoi consiste le travail d’un assistant parlementaire ? Comment ses études à Sciences Po l’ont-elles aidé dans sa carrière ? Témoignage.

Lire la suite
Lubrizol : la gestion de crise à la française en question

Lubrizol : la gestion de crise à la française en question

Par Olivier Borraz (CSO). L’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, dans la nuit du 25 au 26 septembre dernier, suscite de nombreux débats dont les médias se font quotidiennement l’écho. Tandis qu’habitants, associations et élus dénoncent le manque de transparence de l’État dans sa communication autour de l’accident, les représentants de l’État s’en prennent aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, accusées de nourrir l’inquiétude de la population.

Lire la suite
Avec Philippe Starck, la création est un devoir

Avec Philippe Starck, la création est un devoir

Architecture, décoration d'intérieur, mobilier urbain, ingénierie navale... Il n'est pas un domaine où l'imagination de Philippe Starck ne s'est pas déployée. Le créateur français, père du "design démocratique", était invité par l'École du management et de l'innovation de Sciences Po le 2 octobre pour partager son parcours, ses inspirations et sa vision empreinte d'humanisme.

Lire la suite