Sciences Po : des diplômés très demandés

Quinze mois après la fin de leurs études en Juin 2014, les diplômés de Sciences Po sont plus nombreux à avoir intégré le marché du travail et ils ont trouvé leur premier emploi plus rapidement. Le taux d’insertion global représente 95%. Dans une conjoncture difficile, le diplôme de Sciences Po reste une valeur sûre, qui ouvre à une grande diversité de parcours. 

Enquête Jeunes Diplômés 2015 - Promotion 2014

Voici les 5 chiffres à retenir de l’enquête 2015* :

  • 75 % des diplômés ont décidé d’entrer dans la vie professionnelle
  • 88,8 % d’entre eux sont en activité et 87,4% des diplômés ont trouvé un emploi en moins de 6 mois
  • 73% des diplômés travaillent dans le secteur privé
  • 38% des diplômés débutent leur carrière à l’étranger
  • Leur rémunération annuelle brute moyenne s’élève à 37 K€

Des diplômés qui s’insèrent encore mieux et encore plus vite

Parmi les étudiants ayant décidé d’entrer dans la vie professionnelle, 88,8% sont en activité  (85,5% en 2014, 86,7% en 2013 et 9/10 en 2012). 11,2% sont à la recherche d’un emploi (12,4% en 2014). Il faut noter que 53,7% des répondants se déclarant à la recherche d’emploi ont déjà occupé un premier emploi depuis leur sortie de Sciences Po, ce qui porte le taux d’insertion à 95%.

Un accès à l’emploi de plus en plus rapide, puisque 87% des diplômés ont trouvé un emploi en moins de 6 mois contre 81% en 2014.

Des salaires qui restent élevés

Sur une base de 660 répondants, la rémunération brute annuelle moyenne atteint 37 266 €, à comparer avec la rémunération brute moyenne annuelle observée par l’APEC (Association pour l’emploi des cadres) en 2015 sur la promotion 2014, qui se monte à 26 500 €.

73 % des diplômés Sciences Po travaillent dans le privé

Les postes occupés par les diplômés reflètent toujours une incroyable diversité. Mais la part de ceux qui rejoignent le secteur privé continue à augmenter : 73% des diplômés en emploi travaillent dans le secteur privé (contre 69% en 2014 et 65% en 2013) ; 7,6% dans une organisation internationale ou au sein des institutions européennes (contre 7,5% en 2014 et 6% en 2013) et 18,4% dans le secteur public (23,5% en 2014 et 28% en 2013).

Des diplômés toujours nombreux à trouver un premier emploi à l'étranger

38 % des diplômés travaillent hors de France, soit un taux élevé en comparaison avec celui de l’enquête de la CGE (16,6% de l’ensemble).  

 

 

En savoir plus

Pour un réveil écologique : quand les étudiants s'engagent

Pour un réveil écologique : quand les étudiants s'engagent

Lancé en septembre 2018, le Manifeste Étudiant pour un Réveil Écologique a été signé par près de 30 000 étudiants provenant de plus de 400 établissements d’enseignement supérieur en France. Le collectif "Pour un réveil écologique" s'est constitué pour prolonger cette dynamique et inscrire ce besoin d'agir dans les faits. Membres de l'équipe permanente, Théo Miloche et Claire Egnell, tous deux étudiants en master à Sciences Po, expliquent pourquoi ils se sont engagés, et ce qu'ils ont accompli. 

Lire la suite
Serge Hurtig, 1927 - 2019

Serge Hurtig, 1927 - 2019

Secrétaire général de la FNSP durant trois décennies, Serge Hurtig a contribué à internationaliser Sciences Po et la science politique française. Portrait d'une personnalité majeure de l’histoire de notre établissement.

Lire la suite
Comment concilier Noël et souci écologique ?

Comment concilier Noël et souci écologique ?

À Noël, le risque de surconsommation est grand... mais n'est pas une fatalité. Acheter en vrac des produits locaux et bio, faire son cadeau soi-même ou encore recycler ses textiles en guise d'emballage : à l'approche des fêtes de fin d'année, Sciences Po Environnement livre ses conseils pour un Noël durable et zéro déchet, et les met en pratique à l'occasion d'ateliers organisés dans plusieurs campus..

Lire la suite
Sciences + Sciences Po : une double licence inédite

Sciences + Sciences Po : une double licence inédite

Dès la rentrée universitaire 2020, une nouvelle double licence interdisciplinaire, le Bachelor of Arts and Sciences (BASc), sera proposée aux étudiants de première année, en partenariat avec des établissements universitaires français. Ce double cursus en quatre ans associe sciences et sciences humaines et sociales pour apprendre à penser et agir face aux défis de notre siècle. Les deux premiers parcours ciblent en particulier celui de la transition écologique. 

Lire la suite
Chronique d'une démocratie fragmentée

Chronique d'une démocratie fragmentée

Pour conclure une année marquée par les soubresauts politiques, Pascal Perrineau revient dans son nouvel ouvrage, Le grand écart. Chronique d'une démocratie fragmentée, sur les trois registres démocratiques ayant façonné tour à tour l'année 2019 : la démocratie directe des gilets jaunes, celle participative du grand débat national et celle représentative issue des urnes lors des élections européennes. Une démocratie en trois scènes, qui semble plus fragmentée et conflictuelle qu'auparavant.

Lire la suite
Sciences Po lance la chaire

Sciences Po lance la chaire "Dette souveraine"

Penser le financement souverain et la soutenabilité de la dette : voilà l'ambition de la nouvelle chaire, portée par l'École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA). En associant praticiens de la dette et universitaires de renom, cette chaire vise à devenir un lieu de référence international sur cette question.

Lire la suite
Quelle sera la&nbspcouleur de la COP 25 ?

Quelle sera la couleur de la COP 25 ?

Quelle sera la couleur de la COP 25 qui se déroulera à Madrid du 2 au 13 décembre 2019 sous la présidence du Chili ? Elle était annoncée bleue comme l’océan (Blue COP) par la présidence chilienne. À Madrid, au-delà des écosystèmes marins, l’ensemble de la biodiversité tant terrestre que marine devrait occuper une place de choix. Bien plus qu’une simple coloration, cette COP devrait constituer une étape majeure dans l’identification de capacités d’action conjointe pour le climat et pour la biodiversité.

Lire la suite
La surenchère anti-élite de la campagne présidentielle américaine

La surenchère anti-élite de la campagne présidentielle américaine

Par William Genieys (CEE) et Larry Brown (Columbia). La publication, le 5 novembre dernier, du livre de Donald Trump Jr., Triggered : How the Left Thrives on Hate and Wants to Silence Us (Hystériques : comment la gauche se nourrit de haine et veut nous faire taire), est venue alimenter le discours anti-élite dans une campagne présidentielle dont le contexte, marqué par une procédure de destitution en cours, est tout à fait inédit.

Lire la suite