« Journalistes : préservez l’écrit »

À l’occasion de sa rentrée, l’École de journalisme de Sciences Po a invité Mike Pride, ancien administrateur des prix Pulitzer, à s’exprimer lors d’une conférence exceptionnelle. Cet ancien journaliste et expert des médias, qui a vu muter le monde de l’information avec l’arrivée du digital, a tracé les pistes d’avenir du secteur devant les journalistes en herbe de Sciences Po.

“La crise de l’économie des médias n’est pas encore terminée”

Le journalisme est actuellement confronté à une véritable révolution qui aboutira probablement à la fin des journaux “papiers” tels que nous les connaissons. C’est avec cette idée choc que Mike Pride ouvre sa leçon aux étudiants de l’École de journalisme. Certes, reconnaît-il, internet a en partie compensé le déclin des médias imprimés mais les sites web ne sont actuellement pas viables financièrement. La crise existentielle de l’économie des médias n’est pas encore terminée. Ceux-ci doivent en effet encore trouver la réponse à cette question : comment faire accepter aux lecteurs que cela vaut la peine de payer pour de l’information ?

Coupler les valeurs et recettes éprouvées du passé avec les nouvelles technologies du présent et du futur” est une piste, explique Mike Pride. Une telle association représente une opportunité mais aussi un challenge pour les journalistes du XXIe siècle. D’une part, explique Mike Pride, les reporters doivent maintenir un journalisme de grande qualité. Cela suppose par exemple de préserver l’écriture qui “est le meilleur moyen de d’exprimer des faits et des nuances sur ce qui s’est passé”. D’autre part, les journalistes doivent trouver de nouvelles manières de raconter des histoires et d’expérimenter en ligne.

“Permettre au public d’être un acteur de la démocratie”

Les outils modernes permettent d’expérimenter de nouveaux moyens d’assembler les faits et d’explorer les controverses, avec des présentations très variées : vidéo, audio, texte, image mais aussi podcast, réseau social, blog, datavisualisation… Les télévisions et radios utilisent aujourd’hui aussi bien le texte que la data tandis que les journaux utilisent des enregistrements live sur leurs sites. Les magazines mensuels publient également des éditions quotidiennes sur leurs sites web et plus seulement de manière mensuelle comme beaucoup avaient l’habitude de faire. Tout comme les journaux quotidiens, leurs contenus digitaux incluent des chroniques culturelles, des commentaires politiques, des récits d’événements et des dessins. Mike Pride décrit ce phénomène comme un mouvement de “convergence”.

Un des traits marquants de cette convergence est la collaboration qui se met en place au sein des médias. “Il n’y a plus de pure compétition, souligne Mike Pride. Chaque année, des partenariats de plus en plus vastes et complexes se mettent en place.” L’ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists) en est un bon exemple : ce réseau de 300 journalistes, sur 6 continents, qui a travaillé sur les Panama Papers a reçu en 2017 le prix Pulitzer du “Reportage explicatif”.

Mike Pride met cependant en garde : même si le paysage des médias est en train de changer et que les médias tendent à se globaliser, les journalistes ne doivent pas oublier les bases du métier. L’objectif du journalisme reste le même : “Trouver l’information et la raconter afin de permettre au public d’être informé et d’être un acteur de la démocratie.”

Article rédigé par Tanguy Garrel-Jaffrelot, étudiant en journalisme à Sciences Po

En savoir plus

Abonnez-vous à notre newsletter

Mai 68, un héritage malmené

Mai 68, un héritage malmené

Après 50 ans de publications, de récits et de témoignages, et autant d’interprétations sur ce soulèvement populaire, mai 68 reste aujourd’hui encore un événement singulier en France, difficile à qualifier et qui résonne encore. N’est-il pas temps désormais de dépasser l’opposition entre ceux qui fustigent son héritage et ceux qui idolâtrent son souvenir, et de relier, enfin, cet événement à l’histoire présente ?

Lire la suite
Que font nos diplômés après Sciences Po ?

Que font nos diplômés après Sciences Po ?

D’après notre dernière enquête d’insertion professionnelle portant sur la promotion 2016, nos diplômés s’insèrent toujours aussi aisément sur le marché du travail. 90,7% de ceux qui ont choisi d’entrer dans la vie active ont ainsi un emploi un an après leur diplôme. A 69%, ils travaillent dans le privé et, à 34% hors de France. Découvrez tous les résultats de notre enquête !

Lire la suite
“Faire du Parlement le coeur battant de la démocratie”

“Faire du Parlement le coeur battant de la démocratie”

Les questions et les enjeux européens font partie du quotidien de nos élus. Mais quelle place l’Europe exerce-t-elle réellement dans l’exercice de leur mandat ? Dans son ouvrage Les Députés français et l'Europe. Tristes hémicycles ? (éd. Les Presses), Olivier Rozenberg, chercheur au Centre d'études européennes et de politique comparée de Sciences Po, propose d’aller au-delà des apparences grâce à une vaste enquête. Interview.

Lire la suite
Sciences Po poursuit l'expérience de son

Sciences Po poursuit l'expérience de son "Premier Campus" pour lycéens

Comment choisit-on sa voie dans le supérieur quand on est lycéen et boursier ? Comment décide-t-on de ce qui semble accessible et de ce qui ne l’est pas ? C’est pour en savoir plus sur la mécanique de l'autocensure que Sciences Po a imaginé en 2017 un nouveau programme d'égalité des chances baptisé “Premier Campus”. Il accompagne désormais une centaine de lycéens boursiers, qui se sont retrouvés à Reims du 6 au 13 juillet 2018 pour poursuivre cette expérience étudiante "anticipée".

Lire la suite
Plus près des étoiles : Emmanuel Macron à Versailles

Plus près des étoiles : Emmanuel Macron à Versailles

Par Bruno Cautrès (CEVIPOF). On aurait tort de dater l’affirmation de la prééminence présidentielle sur les lignes d’action du gouvernement et de la majorité parlementaire, que le discours d’Emmanuel Macron devant le Congrès réuni lundi 9 juillet à Versailles traduisait parfaitement, de la présidence actuelle ou même de celle de Nicolas Sarkozy, que l’on qualifia alors d’« hyper-président ».

Lire la suite
Après 68, nouveaux statuts, nouveaux pouvoirs

Après 68, nouveaux statuts, nouveaux pouvoirs

En mai et juin, Sciences Po dévoile des documents inédits sur les événements de mai 68 survenus dans ses murs. Photos, témoignages, archives… L’ambition de cette série d’articles est de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et de comprendre la parole de 68 autant que son contenu. Dernier épisode : à la rentrée 68, l’IEP fait sa mue en changeant de statut et accorde aux étudiants comme aux professeurs le droit d’élire des représentants. En instaurant en son sein le débat contradictoire, Sciences Po devient l’agora que l’on connaît aujourd’hui.

Lire la suite
Cérémonie du diplôme 2018 : les meilleurs moments

Cérémonie du diplôme 2018 : les meilleurs moments

Des étudiants brillants et engagés. Des invités d’honneurs inspirants. Des parents débordant de fierté. Consécration de l’année universitaire, la cérémonie du diplôme rassemblait, vendredi 29 et samedi 30 juin 2018, près de 2400 diplômés et leurs invités au grand auditorium de la Maison de la Radio à Paris. Les meilleurs moments en vidéo.

Lire la suite
Que peut faire le droit pour les animaux ?

Que peut faire le droit pour les animaux ?

Le combat pour limiter ou supprimer la souffrance animale est de le plus en plus présent dans le débat public. Expériences scientifiques, corrida ou encore foie gras sont l’objet de critiques insistantes. Des vidéos dénonçant les conditions de vie et de mort des animaux sont largement diffusées et le véganisme, encore confidentiel il y a quelques années, fait de plus en plus d’adeptes. Quel est l’apport du droit dans ce contexte ? Régis Bismuth, professeur à l’École de droit de Sciences Po et co-directeur de l’ouvrage Sensibilité animale. Perspectives juridiques (CNRS éd.) dresse un tableau des avancées des droits des animaux.

Lire la suite

"Emouna est une extraordinaire expérience !"

Ce mercredi 3 juillet, Sciences Po certifie la seconde promotion d’Emouna. Qu’est-ce que Emouna ? Une formation unique, née du souhait de plusieurs ministres du culte, - prêtre, imam, rabbin… -, de favoriser le dialogue entre religions, tout en s’interrogeant sur leurs places respectives au sein de la culture française. Deux années à peine après sa création, Emouna compte déjà une soixantaine de certifiés. Pauline Bebe, membre cofondateur* du programme, revient sur les moments forts de cette formation.

Lire la suite
Remise de diplômes 2018 : revoir les cérémonies

Remise de diplômes 2018 : revoir les cérémonies

Des étudiants brillants et engagés. Des invités d’honneurs inspirants. Des parents débordant de fierté. Consécration de l’année universitaire, la cérémonie du diplôme rassemblait, vendredi 29 et samedi 30 juin 2018, près de 2400 diplômés et leurs invités au grand auditorium de la Maison de la Radio à Paris. Quatre cérémonies exceptionnelles à revoir dans leur intégralité sur cette page et via le hashtag #scpograd2018.  

Lire la suite