“J’ai eu la chance d’organiser un grand festival d’art et de design”

Manon Frugier n’avait quitté le monde occidental qu’à l’occasion de rares voyages. Étudiante en Master International Public Management à l'École des Affaires Internationales de Sciences Po, elle nous raconte comment elle est partie pendant un an au Bahreïn pour un stage dans un espace d’art contemporain.

Destination : Barheïn

“À la fin de ma troisième année du Collège universitaire (le 1er cycle de Sciences Po, ndlr) que j'ai passée à Berlin à étudier la science politique, je me suis orientée en master vers le management culturel tout en poursuivant l’étude d’une quatrième langue, l’arabe. C'est après avoir validé en juin dernier la première année du master International Public Management à Sciences Po, que j'ai voulu partir en stage de césure pour une durée d’un an.

De janvier à mai 2015, je suivais le cours fascinant de Robert Kluijver qui m’a permis de découvrir l’art contemporain dans le « monde arabe ». Sur les conseils précieux de mon professeur, j’ai décidé de partir travailler pour l’une de ces institutions culturelles que je venais de découvrir, Al Riwaq, un espace artistique contemporain situé à Bahreïn. Cette expérience m’a permis tout à la fois d’approfondir ma connaissance de la scène culturelle de la région du Golfe, de renforcer mon expérience en management culturel et de poursuivre mon apprentissage de la langue arabe.”

La bourse Pierre Ledoux pour financer son année de césure

“Seul problème, le stage auquel je prétendais était non rémunéré et non négociable. Or, les coûts de transports, de loyer et de la vie là bas rendaient cette option caduque pour moi. C’est à ce moment là que j’ai eu la chance d’entendre parler de la bourse Pierre Ledoux ! Destinée aux étudiants français de moins de 35 ans, cette subvention vient soutenir les projets de stage à l’étranger d’au moins trois mois en dehors de l’Union Européenne et l’Amérique du Nord. En fonction de différents critères, académiques et financiers, l’obtention de la bourse offre la possibilité de se forger une expérience internationale à moindre coût ! Construire le dossier de candidature fut également l’occasion pour moi de poser des mots sur ma motivation à partir dans ce lieu improbable, à chiffre précisément mes besoins, finalement à poser mon projet professionnel de manière claire.”

La vie à Bahreïn

“A Bahreïn, ce micro Etat de 750 km² où je n’avais jamais mis les pieds avant octobre, j’ai eu la chance d’organiser au sein de la petite équipe d’Al Riwaq le plus grand festival d’art et de design du pays, le Nest. Conçu comme une plateforme pour les designers et entrepreneurs créatifs du Golfe, cet évènement annuel cherche à recréer l’atmosphère et l’énergie du traditionnel « souk » couplé à un programme extensif de performances musicales, de conférences, d’ateliers, d’un café temporaire et d’installations d'art contemporain réunissant artistes et créateurs régionaux et internationaux. Travailler dans une petite galerie dans le cadre très stimulant d’un festival m’a permis de découvrir tous les aspects pratiques de ce métier passionnant et m’a confortée dans mon souhait de poursuivre dans ce domaine.”

“Ce stage non rémunéré a débouché sur une offre d’emploi”

Quelques mois plus tard, je suis de retour en France, forte d’une première expérience dans le monde de l’art, d’une connaissance approfondie de l’arabe et surtout bien sûr d’une maturité plus grande. Plus important encore, ce stage non rémunéré a débouché sur une offre d’emploi par cette même galerie, emploi rémunéré donc cette fois ! Cette bourse, plus qu’un simple soutien financier m’a donc offert la chance de faire mes preuves dans un milieu professionnel pas toujours accueillant quand on a peu d’expérience ! Et pourtant, l’audace de partir et un (grand) coup de pouce sont parfois suffisants…

Liens utiles 

Le Média Positif : une initiative étudiante galvanisante

Le Média Positif : une initiative étudiante galvanisante

Un cœur artificiel créé par une entreprise française, la découverte du gène responsable des cancers du sein résistants aux traitements ou encore une startup bordelaise spécialisée dans le recyclage du CO2 industriel... Tout cet éventail d'informations nous provient tout droit d'un nouveau média créé par des étudiants de Sciences Po : le Média Positif.

Lire la suite
Forum de Paris sur la Paix : 103 étudiants de Sciences Po mobilisés

Forum de Paris sur la Paix : 103 étudiants de Sciences Po mobilisés

Du 11 au 13 novembre, 45 chefs d'État et dirigeants d’organisations internationales se sont rassemblés à Paris et en ligne pour la quatrième édition du Forum de Paris sur la Paix (FPP). Organisé dans un format hybride, le sommet de cette année a été axé sur les efforts mondiaux de coopération pour trouver des solutions aux défis actuels posés par la pandémie. 

Découvrez l’expérience de Hannah, bénévole cette année.

Lire la suite
Écrire / Éditer : retour sur une co-écriture inédite entre Maylis de Kerangal et ses élèves

Écrire / Éditer : retour sur une co-écriture inédite entre Maylis de Kerangal et ses élèves

Alors qu’elle est titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence de Sciences Po à l’automne 2020, Maylis de Kerangal a partagé, en plein confinement, une expérience inédite de co-écriture avec les étudiantes et étudiants de ses ateliers d'écriture. Ils se sont enfin retrouvés, un an plus tard, autour de leur ouvrage commun, imprimé depuis par les Presses de Sciences Po.

Lire la suite
Luiz Inácio Lula da Silva : investir dans le Brésil de demain

Luiz Inácio Lula da Silva : investir dans le Brésil de demain

C’est une foule pleine d’enthousiasme qui attendait l’arrivée de Luiz Inácio Lula da Silva (plus connu sous le nom de « Lula ») à Sciences Po mardi 16 novembre 2021. Des étudiants, mais aussi des représentants de l’ONU et des diplomates étaient rassemblés pour écouter l’intervention de l'ancien président de la République fédérative du Brésil sur le sujet « Quelle place pour le Brésil dans le monde de demain ? »

Lire la suite
Bienvenue à Mathias Vicherat nommé directeur de l'IEP et administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques

Bienvenue à Mathias Vicherat nommé directeur de l'IEP et administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques

Faisant suite à la publication conjointe, le 20 novembre 2021, du décret du Président de la République confirmant la nomination de Mathias Vicherat en tant que directeur de l’IEP et de l’arrêté de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation qui entérine sa nomination en tant qu’administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques, notre nouveau directeur prend ses fonctions lundi 22 novembre 2021

Lire la suite