Découvrez le nouveau numéro de Cogito !

  • Cogito, le magazine de la recherche à Sciences PoCogito, le magazine de la recherche à Sciences Po
Tags :

La faculté permanente s'agrandit. Bienvenue à ses nouveaux membres !

  • Actualité Sciences Po. Actualité Sciences Po.

Cette année, autant de femmes que d’hommes rejoignent la faculté permanente. C’est une première. Bien qu'en nombre inférieur à celui des années précédentes - effet retard de la pandémie - leurs profils témoignent de la diversité et de la qualité de nos recrutements. Originaires du Brésil, de Suède, d’Autriche, d’Espagne ou bien de France, ils et elles viennent enrichir nos recherches et nos enseignements sur les enjeux majeurs que sont l’environnement, les inégalités, les conflits, les promesses électorales et les comportements des agents économiques. Découvrez leurs profils !

Times Higher Education : Sciences Po à la 39ème place mondiale en sciences sociales

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Le Times Higher Education (THE), qui dresse chaque année un classement mondial des universités très suivi par les acteurs du secteur, vient de publier son palmarès thématique. Sciences Po se hisse cette année dans le top 40 des meilleures universités mondiales en sciences sociales. Positionnée cette année au 39ème rang, Sciences Po réalise une avancée de 11 places par rapport à l’an passé. En deux ans, Sciences Po a progressé de 29 places dans ce classement. Cette performance est liée à l'activité de recherche et à l'internationalisation de Sciences Po.

La progression de Sciences Po, cette année, est particulièrement notable en matière d’activités de recherche (+ 8 points) et d'enseignement (+ 4 points). Par ailleurs, Sciences Po maintient sa position en matière de “citations”, un critère qui mesure l'influence de notre recherche au niveau mondial. C’est le point fort de Sciences Po dans ce classement. De son côté, l'indicateur “profil international”, qui mesure l'attractivité de l'institution pour les étudiants et pour les académiques, se maintient à un niveau élevé.

Sciences Po est désormais mieux classé que Southern California University, California, San Diego University, King’s College of London et McGill University.

En France, Sciences Po passe de la 2ème à la 1ère place de ce classement, devant Paris Sciences et Lettres (PSL), université qui regroupe parmi les meilleures institutions françaises en sciences sociales (École normale supérieure, École pratique des hautes études, Université Dauphine).

En savoir plus sur le site de Times Higher Education

 

Bruno Latour

Briser les frontières de la pensée
  • Bruno Latour. Crédits : Sciences Po / Emmanuel BraunBruno Latour. Crédits : Sciences Po / Emmanuel Braun
Tags :

Semaine des libertés académiques du 14 au 16 septembre 2022

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Partout dans le monde, les libertés de conduire des recherches, d’enseigner et d’étudier au sein des universités doivent être protégées face aux  pressions pouvant émaner des pouvoirs politiques, économiques mais aussi de l’évolution de l’opinion publique ou encore de certaines parties prenantes au sein même des universités.
En cette année durant laquelle nous continuons de soutenir le combat de notre collègue Fariba Adelkhah, Sciences Po organise du 14 au 16 septembre une semaine de débats dédiée aux libertés académiques sous tous leurs angles.

Programme

14 septembre - Les atteintes à la liberté de recherche et d'enseignement en contexte autoritaire

17h -19h30

Cette table ronde réunira des acteurs et des témoins qui évoqueront les atteintes à la liberté d'enseignement et de recherche dans différents pays aux pratiques autoritaires (Russie, Iran, Chine, Brésil...).

Détails et inscription

15 septembre - La liberté académique en France et dans les démocraties libérales : nouveaux enjeux, nouveaux défis

14h-17h

Parce que la liberté académique se retrouve aujourd’hui au cœur de nombreuses polémiques, cette table ronde vise avant tout à lever les malentendus et confusions qui obscurcissent le débat. La liberté académique n’est pas la liberté d’expression, chacune a ses propres justifications et ses propres régulations, non sans frictions toujours possibles. Qu’est-ce alors qu’un bon modèle de confrontation des idées sur un campus universitaire ? Comment garantit-on l’indispensable exercice du libre débat sans soustraire les campus à la nécessaire prévention des discours de haine ?

Détails et inscription

15 septembre -  Measuring and Advocating for the Academic Freedom Index

17h-20h

As part of the Academic Freedom Week, this seminar covers the topic of the Academic Freedom Index/AFI.

The two main objectives of this seminar are to present the current Academic Freedom Index measurement initiatives by explaining the methodology used, the different criteria of its definition, the advantages and disadvantages of this index and to reflect on the concrete uses of the index, its advertisement in particular by universities themselves and the real impact that it could have on the fight for academic freedom.

In the third part introduced by Provost Sergei Guriev, recommendations will be made to Sciences Po on how to make use of the AFI.

Details and registration

September, 16th - Academic Freedom: what do our university communities owe society ?

14h45 - 16h

Speakers:
Michael Ignatieff, Writer, historian, professor and former politician
Sergei Guriev, Provost and Professor at the Department of Economics (Sciences Po)
Silvia Giorguli, Sociologist and President (El Colegio de México)
Zeblon Vilakazi, Vice Chancellor and Principal (University of the Witwatersrand)
Moderator: Vanessa Scherrer, Vice President for International Affairs at Sciences Po

Details and registration

 

Tags :

Sergei Guriev est élu membre de l'Institut universitaire de France

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Chaque année, l'Institut universitaire de France (IUF) sélectionne de nouveaux membres au terme d'une campagne de candidature très courue. La vocation de l'IUF est de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l'interdisciplinarité.

Les lauréats et lauréates doivent faire preuve de recherches innovantes et prometteuses, mais aussi de créativité, de leadership et de capacité à partager les résultats de ses travaux avec le plus grand nombre.

Désigné pour cinq ans, Sergei Guriev, professeur des Universités, directeur du master recherche et du programme doctoral en économie de Sciences Po, est lauréat de la chaire pour la recherche fondamentale. Il rejoint la quinzaine de membres de l'IUF appartenant à notre faculté permanente.

En savoir plus (EN)

 

Tags :

U-Multirank 2022 : Sciences Po se distingue pour son ouverture internationale et sa recherche

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Créé en 2014 par la Commission Européenne pour comparer les universités en prenant en compte  une  variété  de critères, U Multirank 2022 a évalué plus de 2200 universités dans près de 100 pays. Il constitue en ce sens une alternative publique aux grands classements mondiaux établis par des organismes privés.

U-Multirank-Sciences Po - 2022Contrairement à ces derniers, U-Multirank s’intéresse à la performance des universités dans la variété de leurs missions : recherche mais aussi enseignement, ouverture internationale, transfert de connaissances, engagement régional.
 

U-Multirank classe les institutions en cinq niveaux  de performance de  A à E pour chacun des indicateurs évalués (A exprimant une "très bonne" performance et E une "faible" performance).
Cette année, Sciences Po est classé dans le groupe A dans plusieurs des domaines évalués. La qualité de sa recherche se distingue grâce au nombre de citations des articles scientifiques de ses chercheurs dans la littérature académique. U-Multirank place également Sciences Po dans la meilleure catégorie d’établissements pour son ouverture internationale grâce à l’internationalisation de sa faculté permanente et à la mobilité étudiante. U-Multirank distingue  aussi l’importance de nos  investissements en matière de pédagogie numérique.

En savoir plus

Le programme de coopération scientifique entre Sciences Po et Oxford est renouvelé pour 4 années supplémentaires

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Mai 2022


Sciences Po est heureux d'annoncer la prolongation de sa coopération scientifique avec l'Université d'Oxford dans le cadre du réseau Oxford-Sciences Po Network (OxPo) pour quatre années supplémentaires, jusqu'en 2026.

Développé depuis 2010, ce programme organise la coopération scientifique entre Sciences Po et plusieurs départements de l'Université d'Oxford -  Politics and International Relations, Social Policy and Intervention, Sociology - ainsi qu'avec l’Oxford Centre for European History (OCEH).

Depuis sa création, OxPo a donné la possibilité d'effectuer des séjours de recherche à près de 60 chercheurs et chercheuses et plus de 80 doctorants, doctorantes et post-docs de part et d'autre. Ces séjours ont notamment permis aux jeunes chercheuses et chercheurs de renforcer considérablement leur potentiel scientifique, comme le prouvent leurs parcours académiques.

OxPo a également rendu possible l'organisation de nombreuses rencontres et la conduite de projets recherches communs sur des sujets de première importance tels que l'immigration, la démocratie et l'Europe, le plus souvent sous un angle comparatiste.

Longue vie à OxPo !

En savoir plus (en anglais)

 

Tags :

Fariba Adelkhah, trois ans déjà…

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

par Alain Dieckhoff, directeur du CERI

Cette année encore, et pour la troisième fois, nous marquerons le triste anniversaire de l’arrestation de notre collègue du CERI Fariba Adelkhah, directrice de recherche à Sciences Po. Le 5 juin 2019, Fariba a été arrêtée en Iran, en même temps que Roland Marchal, chercheur CNRS au CERI. Ce dernier a fini par être libéré le 20 mars 2020, au terme de longues tractations diplomatiques et de près de neuf mois et demi de détention. Malheureusement, Fariba demeure retenue contre son gré. Son sort s’est même aggravé en 2022, puisqu’elle a été réincarcérée à la prison d’Evin en janvier, alors qu’elle bénéficiait jusque-là d’une assignation à résidence, réincarcération effectuée sous le prétexte fallacieux d’un non-respect des modalités de son contrôle judiciaire.

Lire la suite sur le site du CERI

Tags :

Analyser et condamner l'invasion russe de l'Ukraine

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Les conférences

Analyses - Sélection

Bibliographie sélective

Tags :
Tags :

Hommage à Jean-Paul Fitoussi

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po
Tags :

QS 2022 : Sciences Po classé 3ème meilleure université au monde en “Politics & International Studies”

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

6  avril 2022

QS 2022 : Sciences Po classé 3ème meilleure université au monde en “Politics & International Studies
Depuis près de 10 ans, le classement QS, qui compare plus de 1 500 universités au plan international, ne cesse de confirmer Sciences Po au sein des meilleurs établissements d'éducation supérieure et de recherche en sciences sociales.

Cette année,  Sciences Po occupe la 3ème place en “Politics & International Studies” devant la London School of Economics and Political Studies et Princeton University. Au niveau de l'Union européenne, Sciences Po se situe au 1er rang dans cette discipline.

Au plan mondial, Sciences Po se positionne au 20ème rang en "Social Policy and Administration" ; 31ème en “Sociology” ; 34ème en "Development Studies" ; 51ème en “Law” ; 82ème  en “Economics & Econometrics”.


En savoir plus



Les élections 2022 analysées par la recherche de Sciences Po

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Vous trouverez ici les événements, outils et publications relatives à l'élection présidentielle et aux législatives d'avril et juin 2022. ce moment majeur de notre démocratie.

  Analyses et enquêtes - Outils  -  Conférences (replay)

Analyses et enquêtes

En continu

 Au jour le jour

Outils

  • LA BOUSSOLE ou comment identifier les candidats qui correspondent le mieux à vos opionions. Un outil développé par le CEVIPOF en partenariat avec 20 minutes et Ouest-France.
  • VOX POPULI développe un paysage politique à deux dimensions dans lequel sont positionnés les utilisateurs et des candidats déclarés à l’élection présidentielle 2022.

Evénements

Conférences

En 2017...

Il y a cinq ans, nous publiions dans Cogito une radiographie des études électorales conduites par la recherche de Sciences Po. Vous y trouverez un éclairage sur les méthodes, des enquêtes, des analyses et de nombreuses archives. Si les circonstances ont naturellement évolué depuis - et continuent à le faire ! - , les fondamentaux subsistent et il est toujours bon de prendre un certain recul...


    La sociologie électorale : des fondamentaux renouvelés
    Nouvelles questions, nouvelles méthodes
    Les média font-ils les élections ?
    Les “vrais » enjeux
    Ce que les élections font aux partis politiques
    Des élus et des institutions
    Au-delà de nos frontières
    Des données numérisées et partagées
    Et demain ?

Tags :

A lire : le dernier numéro de Cogito !

Histoire des États, solidarité, environnement, genre, commerce, médias et corruption
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po
Tags :

8 nouveaux projets de recherche lancés dans le cadre du partenariat entre Sciences Po et l'Institut McCourt

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Dans le cadre du partenariat entre Sciences Po et l'Institut McCourt signé en juin 2021 et consacré à l’étude, le décryptage et la clarification des grands enjeux de bien commun qui se jouent autour des nouvelles technologies, huit projets de recherche ont été sélectionné par le comité directeur :

Tags :

Fariba Adelkhah à nouveau incarcérée

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

12 janvier 2022

Nous apprenons avec stupeur et indignation la réincarcération dans la prison d'Evin de Fariba Adelkhah, directrice de recherche au CERI, prix Irène Joliot Curie de la Femme scientifique de l'année 2020, arrêtée à Téhéran le 5 juin 2019, condamnée à cinq années de prison sur la base d'accusations fallacieuses et en dehors de tout procès digne de ce nom, et assignée à résidence à son domicile depuis octobre 2020.

Le gouvernement iranien utilise cyniquement notre collègue selon des fins extérieures ou intérieures qui demeurent opaques, mais ne concernent en rien ses activités. Fariba Adelkhah est une chercheuse rigoureuse et indépendante, et elle est donc prisonnière scientifique depuis plus de deux ans et demi.

Alors que la pandémie de Covid continue de battre son plein le gouvernement iranien met délibérément en danger la santé et même la vie de Fariba Adelkhah - la mort en détention du poète et réalisateur Baktash Abtin, samedi dernier, ayant démontré son incapacité ou son mauvais vouloir à garantir la sécurité de ses détenus.

Nous appelons les autorités françaises, les élus de la République française, et au-delà les gouvernements et les élus européens à se mobiliser pour obtenir la libération immédiate et inconditionnelle de leurs ressortissants arbitrairement mis en détention par l'Iran.


Le comité de soutien de Fariba Adelkhah

Tags :

Les sciences humaines et sociales au chevet de la santé ?

Le dernier dossier de Cogito
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po
Tags :

Sciences Po et le Centre for Economic and Policy Research signent un accord de partenariat

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Le 1er octobre dernier, Sciences Po signait un accord de partenariat avec le Centre for Economic and Policy Research (CEPR (EN)), sous l'égide du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.  Interview de Beatrice Weder di Mauro, sa présidente et de Philippe Martin, chercheur au Département d'économie, son vice-président.


Qu'est-ce que le Centre for Economic and Policy Research ?

Beatrice Weder di Mauro : Le CEPR constitue aujourd'hui un réseau de plus de 1600 économistes à travers le monde, mais centré sur l'Europe. Il n'a cessé de développer les objectifs qu'il s'est fixé à sa création, il y a bientôt trente ans. Le premier est d'organiser des échanges entre économistes en majorité universitaires afin qu'ils partagent leurs idées, les résultats de leur recherche, qu'ils se rencontrent et qu'ils se critiquent aussi. C'est ainsi qu'avance la science.  Toutes les branches de la recherche économique y sont représentées : l’organisation industrielle, la macroéconomie, l'histoire économique, le commerce international...

Nous voulons aussi développer davantage les interactions au-delà de la sphère académique et être plus actifs encore dans les débats économiques européens en direction en particulier de ceux qui décident des politiques publiques. L’objectif est d’exploiter les travaux fondamentaux et de formuler des propositions.  L'idée est aussi de partager avec le plus grand nombre via des publications accessibles au grand public. C'est que nous faisons via le média VoxEu (EN) au travers d'articles, de vidéos et de podcasts.

Quels sont les fondements du partenariat avec Sciences Po ?

Beatrice Weder di Mauro : L'un d'entre eux est conjoncturel. Jusqu'à présent le CEPR était basé à Londres. Le CEPR est une organisation avec une identité européenne forte et avec le Brexit, nous avons ressenti le besoin de nous établir sur le Continent.  Compte tenu des enjeux phénoménaux que représente l'Union européenne dans nos économies, un réseau tel que le nôtre ne peut pas se permettre d'en être éloigné. Un autre avantage est que nous allons pouvoir renforcer nos relations avec une multiplicité d’institutions universitaires et aussi avec les Banques centrales, les ministères et les acteurs privés.

Pourquoi Sciences Po ?

Philippe Martin : Les objectifs du département d’économie et du CEPR sont assez proches : excellence académique et fort intérêt pour les questions de politiques publiques. Par ailleurs, la crédibilité de Sciences Po a été un atout dans la négociation avec les partenaires qui ont rendu ce projet de développement et de relocalisation à Paris possible. Et puis, c'est tout simplement parce que nous nous connaissons bien ! Au Département d'économie de Sciences Po, deux tiers des professeurs sont affiliés au CEPR. D'un point de vue scientifique, la venue du CEPR à Paris est un atout en particulier pour les plus jeunes et les doctorants, pas seulement  Sciences Po d’ailleurs. Le développement des activités du CEPR va  avoir un impact positif sur toute la recherche en Europe.

Beatrice Weder di Mauro : J'adhère à tout ce que Philippe vient de dire, qui assure depuis plus d’un an la vice-présidence du CEPR et s'y montré particulièrement pro-actif. Mais je tiens à souligner que chacun d'entre nous conserve une totale indépendance, qu'elle soit scientifique ou financière.

Découvrez le CEPR (EN)

Tags :

THE : Sciences Po à la 50ème place mondiale en sciences sociales

  • © Times Higher Education© Times Higher Education

Le Times Higher Education (THE), qui dresse chaque année un classement mondial des universités très suivi par les acteurs du secteur, vient de publier ses palmarès thématiques. Sciences Po se hisse cette année à la 50ème position mondiale en sciences sociales, soit une avancée de 18 places par rapport à l’an passé.
Sciences Po a progressé dans tous les domaines suivis par ce classement et en particulier sur l'indicateur “citations”, qui mesure l'influence de la recherche au niveau mondial (+ 9 points) ainsi que l'indicateur “profil international” (+6,5 points) qui mesure l'attractivité de l'institution pour les étudiants mais également pour les académiques.

En savoir plus

Vingt-trois chercheurs et chercheuses nous ont rejoint cette année

Découvrez-les !
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Former aux sciences sociales, développer des recherches de haut niveau, les transmettre, participer aux débats de société sont les missions auxquelles se dédie notre faculté permanente. Les vingt-trois académiques qui la rejoignent cette année s'y engagent pleinement. Par leurs approches complémentaires et novatrices, ils viennent renouveler le questionnement des enjeux sociaux essentiels. A découvrir ici !

Alain Chenu, nommé Référent à l’intégrité scientifique

  • Alain Chenu © Alexis LecomteAlain Chenu © Alexis Lecomte

L'intégrité scientifique, un enjeu majeur

Consciente que l'intégrité scientifique est un élément clé de la confiance que la société accorde à la science et à la recherche, notre institution se dote d’une charte de déontologie de la recherche et d'un référent à l'intégrité scientifique (RIS) en la personne d'Alain Chenu, Professeur émérite des universités, chercheur à l'Observatoire sociologique du changement.
La charte de déontologie de la recherche réaffirme l’engagement de Sciences Po en faveur de l’intégrité scientifique. Elle en décline les grands principes, passe en revue les bonnes pratiques et rappelle les obligations professionnelles qui s’imposent à tous les acteurs et à toutes les actrices de la recherche en matière d’éthique, d’intégrité scientifique, de déontologie professionnelle, de gestion des liens d’intérêts et des cumuls d’activité.

Alain Chenu, référent à l’intégrité scientifique

Alain Chenu, sociologue, professeur émérite des universités, chercheur à l'Observatoire sociologique du changement (OSC - Sciences Po / CNRS), a été nommé référent à l’intégrité scientifique auprès de la direction scientifique pour une durée de quatre ans.
Expert en données scientifiques et en méthodologies d’enquête, il a travaillé au Laboratoire de sociologie quantitative (Centre de recherches en économie et statistique) de l’Insee, avant de rejoindre Sciences Po et de diriger l’OSC ainsi que le Centre de données socio-politiques (CDSP - Sciences Po / CNRS) qu’il a contribué à fonder.
Le référent à l’intégrité scientifique de Sciences Po met en œuvre la politique d'intégrité scientifique de l'établissement, en élabore les procédures de prévention et de traitement, accompagne la communauté académique dans la gestion des risques éthiques en matière de recherche. Ses principales missions sont la sensibilisation et la formation, l'accompagnement et le conseil, la délivrance d'avis éthiques, la gestion des risques de conflit d'intérêts en matière de recherche et le traitement préalable des allégations de manquement à l'intégrité scientifique.

Pour le contacter: integrite.scientifique@sciencespo.fr / Tél. + 33 (0)1 49 54 38 74

En savoir plus : textes de référence, dispositifs,  guides pratiques



Tags :
Retour en haut de page