Classements, distinctions & évaluations

Classements

QS

Le classement QS, qui compare plus de 1 500 universités au plan international depuis 2007, ne cesse de confirmer Sciences Po au sein des meilleurs établissements d'éducation supérieure et de recherche en sciences sociales.
En 2022,  Sciences Po occupe la 3ème place en “Politics & International Studies” devant la London School of Economics and Political Studies et Princeton University. Au niveau de l'Union européenne, Sciences Po se situe au 1er rang dans cette discipline.
Au plan mondial, Sciences Po se positionne au 20ème rang en "Social Policy and Administration" ; 31ème en “Sociology” ; 34ème en "Development Studies" ; 51ème en “Law” ; 82ème  en “Economics & Econometrics”.

En savoir plus sur le classement QS 2022

Distinctions reçues par nos chercheurs

Chaque année, nombre de nos chercheurs sont distingués pour l'intérêt de leurs travaux à l'occasion de prix ou de nominations.

En savoir plus

Évaluations

La recherche menée à Sciences Po est évaluée par le HCERES et le CNRS. De ces évaluations dépendent en partie les moyens attribués par les partenaires institutionnels de Sciences Po.

Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur

HCERESDepuis 2007, le Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES) évalue la gouvernance de Sciences Po, ses activités d’enseignement et de recherche, l’École de la recherche et les unités de recherche. En 2018, dix unités ont fait l’objet d’une évaluation par l'AERES.

Tous les rapports sont consultables sur le site de l'HCERES

Centre national de la recherche scientifique - CNRS

Lien vers le site du CNRS - nouvelle fenêtreSont également évaluées par le CNRS les  unités disposant du statut d'unité mixte de recherche ou d'appui et recherche (UMR - UAR) : le CEE, le CERI, le CEVIPOF, le CSO, l’OSC, le CDSP et le Département d'économie.

L’activité des chercheurs CNRS rattachés à ces centres est évaluée tous les deux ans par les sections du CNRS qui émettent également un avis sur l’opportunité de continuer à affecter du personnelsà ces unités, un budget de fonctionnement et le label CNRS.

Retour en haut de page