Travaux en cours

Des parents dans leurs droits ? Minorités sexuelles et séparations conjugales d’un continent à l’autre (2019-2024)

Ce projet, mené par Émilie Biland-Curinier, analyse les expériences des parents non-hétérosexuels qui se séparent ainsi que le travail des avocat·es et des juges.

Consulter la description du projet.

Supporting the Promotion of Equality in Research and Academia (SUPERA, mars 2018 - mars 2022)

L’objectif principal du projet SUPERA est de mettre en œuvre six plans égalité (Gender Equality Plans) dans six institutions d’Europe méridionale et centrale. Ces plans aideront les participants à comprendre les inégalités, la formation et le rôle des stéréotypes et des biais de genre dans la recherche afin d’inclure une perspective de genre dans la recherche et le monde universitaire.

Sciences Po (OFCE) est chargé de conduire un suivi impartial et d’évaluer les progrès des plans égalité des institutions participantes en élaborant une méthodologie de suivi et d’évaluation objective tirée de son expérience en matière d’évaluation des politiques et de conduite de changements structurels en faveur de l’égalité des sexes dans le monde de la recherche, via le projet EGERA (EN) (2014-2017).

Ce projet a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne, au titre de la convention de subvention n°787829.

Projet de recherche sur les orchestres, les discriminations et le genre (PRODIGE, mars 2018 - mars 2022)

Coordonnée par Hélène Périvier (OFCE - Sciences Po) et Hyacinthe Ravet (Iresmus, Paris 1, CNRS) et financé par l'Agence nationale de la recherche, cette recherche se situe au croisement de plusieurs questionnements puisqu’il s’agit de mesurer les discriminations dans des procédures de sélection et d’embauche, d’évaluer les effets voulus et non voulus des recrutements à l’aveugle pour réduire ces phénomènes et d’analyser la construction des inégalités de sexes dans le secteur de l’interprétation musicale.

Consulter la description complète du projet.

Transgressions performatives dans les conflits armés : les selfies-trophées de soldats, de la guerre américano-philippine à la guerre en Irak (2020-2022)

Depuis l’invention de la caméra, les appareils photographiques accompagnent les soldats sur les champs de bataille pour capturer la violence de guerre. Mais c’est seulement depuis un peu plus d’un siècle que la photographie amateur des femmes et hommes combattants est devenue un véritable fait social et un médium de masse. Ce projet, conduit par Elissa Mailänder, se veut une recherche interdisciplinaire et collaborative sur la photographie privée des soldats. Il s’agit d’examiner, dans un temps long et diachronique, les performances du soi militaire à travers le prisme du genre, de la sexualité et de l’affirmation de soi culturelle.

Consulter la description complète du projet.

Intermédiaires du droit et parents LGBTQ+ (2020-2022)

Ce projet, dirigé par Émilie Biland-Curinier, vise à mieux comprendre les pratiques des professionnel.les du droit et intermédiaires auprès de parents LGBTQ+, ainsi que leurs représentations des droits des personnes issues de la diversité sexuelle et de genre.

Consulter la description complète du projet.

Quotas as a policy tool in disability and gender equality policies (May 2019 - May 2021)

Conduit par Anne Revillard (Observatoire sociologique du changement) et financé par le Scientific Advisory Board de Sciences Po, ce projet vise à explorer les méthodes et pratiques en matière de quotas.

Consulter la description du projet sur le site de l'OSC (EN)

Différences de genre dans les aspirations professionnelles des étudiantes et des étudiants

Equipe de recherche: Ghazala Azmat (Département d'économie de Sciences Po), Anne Boring (Erasmus University Rotterdam, LIEPP & PRESAGE), Roberto Galbiati (Département d'économie de Sciences Po)

Ce projet de recherche vise à comparer les aspirations académiques et professionnelles d'étudiantes et étudiants avec les études et les choix professionnels qu'ils décident réellement de poursuivre par la suite. Est-ce que les filles et les garçons entament leur scolarité avec les mêmes aspirations ou ambitions ? Est-ce que leurs trajectoires divergent une fois admis dans l'enseignement supérieur ? Si oui, peut-on identifier les facteurs à l’origine de ces changements ? L'analyse porte en partie sur le caractère genré des aspirations ou ambitions formées par les étudiantes et étudiants.

Consulter la description complète du projet sur le site du LIEPP

Retour en haut de page