© mojo cp/Shutterstock
L’éducation fondée sur des preuves : définition et enjeux
6 novembre 2018
©Duncan & Mikhaïl / HLS - Sciences Po - 2015
LORSQUE DROIT ET PHILOSOPHIE SE RENCONTRENT…
27 novembre 2018

L’ART COMME MOYEN D’ENSEIGNER LES RELATIONS INTERNATIONALES : RETOUR D’EXPÉRIENCE

©Thomas Arrive / Sciences Po. Portrait Frédéric Ramel

©Thomas Arrive / Sciences Po. Portrait Frédéric Ramel

Le « tournant esthétique » ne se limite pas à un projet épistémologique (repenser les relations internationales) ni à une nouvelle dimension empirique (décrire une réalité insuffisamment étudiée dans la discipline) ; il nous offre aussi certains outils pour enseigner. Cet article s’inspire des expériences menées dans plusieurs cours de Relations internationales au sein de l’École doctorale et de l’École des Affaires Internationales de Sciences Po. Ces expériences permettent de dépasser la fonction purement illustrative de l’esthétique dans la pédagogie. Le recours à l’art comme outil d’enseignement est utile pour explorer les dimensions sensibles des relations internationales et les changements intervenus sur la scène internationale en matière de stratégie et de diplomatie. Cet article prend en compte certains travaux réalisés par les étudiants et les suggestions qu’ils formulent pour refondre nos pratiques d’enseignement et améliorer ainsi les connaissances et les compétences des étudiants.

Pour lire l’article publié le 7 août 2018 à l’International Studies Perspectives cliquez ici.  

Frédéric RAMEL, Professeur des universités en science politique, Directeur du Département de science politique.