©Martin Argyroglo / 2016 - Campus de Nancy - Sciences Po
Quel avenir pour les cours magistraux ?
21 novembre 2017
©Martin Argyroglo / Sciences Po
Le cours magistral : créer de l’interactivité entre enseignant et étudiants
21 novembre 2017

Conseils pour l’enseignement de cours magistraux

2016 - Campus de Poitiers

©Martin Argyroglo / 2016 - Campus de Poitiers - Sciences Po

Enseigner un cours magistral est un défi majeur. L’enseignant doit vaincre le stress de se trouver en face d’un grand groupe d’étudiants, dont l’attention peut être difficile à capter. Par ailleurs, la présence en cours magistral n’est pas obligatoire. Il faut donc intéresser les étudiants suffisamment pour qu’ils considèrent que le bénéfice d’assister aux cours est supérieur au coût (notamment en temps).

Quelles pratiques pédagogiques permettent d’atteindre cet objectif ? Cet article émet plusieurs recommandations pour aider les enseignants à animer leurs enseignements magistraux. Chaque article propose aussi une série de questions que les enseignants peuvent utiliser afin de préparer leurs séances de cours magistral.

Ces recommandations s’appuient sur le retour des étudiants de Sciences Po sur l’ensemble des enseignements magistraux de première année. Elles s’appuient aussi sur ma propre expérience d’enseignante de cours magistral de microéconomie. Enfin, chaque proposition s’appuie sur des travaux de recherche scientifique.

Les cinq articles suivants vont être proposés au cours des prochaines semaines :

  1. Considérer que le cours magistral est un échange entre enseignant et étudiants
  2. Proposer un contenu riche et unique, en articulant contenu de cours et ressources complémentaires qui « parlent » aux étudiants
  3. Aider les étudiants à se repérer dans la discipline enseignée, en organisant le cours et les supports de façon efficace
  4. S’adapter à l’hétérogénéité des niveaux et aux rythmes de progression de ses étudiants
  5. Transmettre sa passion

Ces conseils appellent une question générale : que puis-je faire, en tant qu’enseignant, pour donner l’envie à mes étudiants de revenir à la séance suivante ?

Ces conseils ne sont pas exhaustifs et il n’est pas toujours nécessaire de suivre toutes les recommandations, qui peuvent être plus ou moins adaptées selon les disciplines et les contextes. J’espère néanmoins qu’ils pourront aider les enseignants à enrichir leurs pratiques pédagogiques.

Anne BORING, Maître de conférences en économie, Erasmus University Rotterdam et chercheuse affiliée au LIEPP et PRESAGE, Sciences Po.