Recrutement | Ingénieur.e de recherche (H/F) en histoire contemporaine, histoire sociale, histoire des migrations

Projet de recherche THERMAPOLIS - Date limite : 15 avril 2021

Poste : Ingénieur.e de recherche (H/F) en histoire contemporaine, histoire sociale, histoire des migrations

Projet de recherche THERMAPOLIS

Description du projet de recherche

THERMAPOLIS est un projet financé par l’ANR. Son objectif est d’analyser l’accès à l’eau dans les villes occidentales à travers l’exemple des bains-douches. L’enjeu est de connaître les usages et les usagers des bains publics, et de cerner les fonctions passées et présentes de ces institutions. Par la combinaison d’échelles d’observation et d’approches diachronique et synchronique, ce projet propose de mieux comprendre la privation de l’accès à l’eau et les réponses qui y sont apportées dans le contexte urbain néolibéral de l’Europe de l’ouest, marqué depuis plusieurs années par la « crise des réfugiés » et depuis l’hiver 2020 par la pandémie de covid-19. La recherche croise deux entrées : par les politiques publiques anciennes et actuelles et par les expériences des usagers et des agents. Ce faisant, cette recherche mettra en lumière la tension entre deux types d’urbanité : la « ville exclusive », qui se ferme aux plus pauvres et la « ville solidaire ». Ce projet s’attachera aussi à décrypter les hybridations entre public et privé, institutionnel et associatif, dans les modes de gestion. À travers l’exemple des bains-douches, l’enjeu est de comprendre comment s’exprime la solidarité à différentes époques et dans divers contextes urbains. Il s’agit également d’analyser les expériences et les trajectoires des personnes qui ont un accès à l’eau réduit ou inexistant.

  1. Conditions statutaires et pratiques

Ce poste d’ingénieur.e de recherche est à Amiens. Le candidat retenu travaillera sur le site de la Maison de la Recherche, à la Citadelle 10 rue des Français Libres 80000 Amiens, au sein de l’équipe de recherche Habiter le Monde. Il devra être mobile pour des missions de recherche, des réunions et des conférences principalement à Paris et en région Auvergne-Rhônes-Alpes. Des déplacements ponctuels pour des réunions et des conférences à l’étranger, notamment en Belgique et en Italie, sont aussi prévus.

  1. Activités prévues

- Piloter les enquêtes en archives sur les bains-douches sélectionnés dans le cadre du projet

- Participer à la coordination des enquêtes longitudinales menées sur les bains-douches sélectionnés dans le cadre du projet

- Participer à la coordination des moyens humains, techniques et logistiques alloués au projet

- Mener des enquêtes dans les archives de Paris, Lyon, Saint-Etienne

- Participer au recueil d’entretiens avec une dimension d’histoire orale, au recueil documentaire et bibliographique

- Contribuer à la rédaction des plans de gestion des données et du rapport final

- Diffuser et valoriser les résultats sous la forme de rapports techniques, publications scientifiques et de vulgarisation, présentations orales, plaquettes, panneaux...

  1. Compétences attendues

- Doctorat en histoire contemporaine et expériences dans des programmes de recherche en histoire sociale et histoire des migrations

- Connaissance approfondie des méthodes de recherches en archives et en histoire orale

- Maitrise des outils de traitement des données 

- Bon niveau d’anglais

- Autonomie et sens du travail en équipe

  1. Rémunération et conditions de travail

Durée du contrat : 18 mois à temps partiel (60%), une prolongation du contrat est envisageable.

Prise de fonction : 1er mai 2021

Rémunération: 1366,44 à 1 608,25 € brut mensuel selon expérience

Modalités de recrutement

Dossier à envoyer : CV et liste des travaux scientifiques, rapport de thèse, lettre de motivation, lettre de référence du directeur de laboratoire. Les dossiers sont à envoyer à Mme Marie Chabrol : marie.chabrol@u-picardie.fr le 15 avril 2021 dernier délai

Les candidats pourront être convoqués à un entretien.

Pour tout renseignement et envoi du dossier : veuillez contacter Mme Marie Chabrol, Responsable du projet ANR THERMAPOLIS

Tags :

Nouvelle bourse doctorale pour la connaissance de l'esclavage colonial et de ses conséquences et héritages

Appel à candidatures 2021-20211 - Date limite : 03 mai 2021

Musée du Quai Branly-Jacques Chirac
Fondation pour la Mémoire de l'esclavage

Appel à candidatures
Année universitaire 2021-2022

Bourse d'études doctorales pour la connaissance de l'esclavage colonial et des ses conséquances et héritages

Un partenariat Fondation pour la mémoire de l'esclavage et le musée du quai Branly-Jacques Chirac

Le musée du quai Branly – Jacques Chirac et la Fondation pour la mémoire de l’esclavage proposent pour l’année universitaire 2021-2022 une bourse doctorale destinée à aider un.e jeune doctorant.e à mener à bien des projets de recherche originaux et innovants.

Depuis son ouverture en juin 2006, le musée du quai Branly – Jacques Chirac s’efforce de questionner le sens, l’usage et la portée des collections dont il est dépositaire. Le travail engagé passe également par une programmation ambitieuse et multiforme sur ces questions. De nombreuses expositions, rencontres, conférences, projections ont ainsi permis d’appréhender l’histoire de l’esclavage, de la colonisation, du racisme, de la lutte pour l’égalité des droits, des indépendances. La bourse de recherche proposée avec la Fondation pour la Mémoire de l’esclavage s’inscrit dans cette dynamique.

La Fondation pour la mémoire de l’esclavage, créée en novembre 2019, a pour missions de : 

  • développer la connaissance et la transmission de l’histoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions comme partie intégrante de l’histoire de la France et du monde (France, Afrique, Amériques, Caraïbe et océan Indien) ;
  • rassembler les mémoires en valorisant les héritages culturels, artistiques et humains issus de cette histoire, dans toute leur richesse et leur variété ;
  • promouvoir les valeurs républicaines de liberté, d'égalité et de fraternité et l’engagement de la France contre le racisme, les discriminations et les formes contemporaines d’esclavage.

En déclinant ces missions, les orientations stratégiques du programme recherche de la Fondation consistent à "connecter" la recherche sur les sujets touchant à l'esclavage et ses héritages, avec l'action citoyenne et sociale, ainsi qu'à encourager les passerelles entre les territoires en Europe et hors d'Europe (en particulier les collectivités d’outre-mer).

Dans le cadre de leur partenariat, la bourse concerne des projets de recherche dans les disciplines suivantes : l’histoire, l’anthropologie sociale, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’archéologie, la sociologie, les arts du spectacle.

Elle encourage la recherche sur des thématiques ou des approches privilégiées : histoire culturelle et des représentations, muséologie et patrimonialisation, étude des sociétés post esclavagistes et héritages sociaux et culturels matériels et immatériels, perspectives africaines sur l’esclavage, étude des dynamiques sociales, des résistances.

Les projets particulièrement susceptibles de tirer parti de l’environnement du musée du quai Branly – Jacques Chirac (collections, archives, médiathèque, communauté scientifique) seront examinés avec la plus grande attention.

Au cours de l’année, le ou la candidat.e sélectionné.e présentera un chapitre de sa thèse ou un article original dans le cadre du séminaire interne du département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly – Jacques Chirac, et présentera sa démarche et une sélection de ses résultats, dans le cadre d’une production multimédia en ligne de la FME.

Cette bourse doctorale est destinées à soutenir un.e doctorant.e en fin de thèse inscrit(e)s au moins en troisième année pour l’année universitaire 2021-2022 (dans une université française ou étrangère). Cette bourse est une aide à la rédaction et exclue les recherches de terrain et d’archive.

Cette bourse doctorale est attribuée pour une durée de 12 mois non reconductible, du 1er septembre au 31 août. Elle sera en 2021/2022 d’un montant mensuel de 1300 euros net.

Elle sera allouée après évaluation des dossiers des candidats sélectionnés par un Comité scientifique dont la composition sera précisée par les deux institutions. Aucune condition de nationalité n’est exigée.

Modalités d'enregistrement des candidatures

Les demandes de bourses doctorales doivent être établies suivant un formulaire à télécharger, durant la période de l’appel à candidatures.

Les formulaires de candidature peuvent être téléchargés depuis notre site internet (https://www.quaibranly.fr/fr/recherche-scientifique/activites/bourses-et-prix-de-these/bourse-detudes-doctorales/).

Pour être enregistré, le dossier de candidature complet doit obligatoirement faire l’objet d’un double envoi avant le 3 mai 2021 à minuit :

- par voie électronique, à l’adresse suivante bourses@quaibranly.fr : il est demandé aux candidat(e)s de procéder au regroupement des différents documents du dossier de candidature en un seul fichier au format pdfne dépassant pas 5Mo. Le fichier devra être nommé sur le modèle suivant : NOM_candidatureDOCFMA_2021.pdf

La liste de l’ensemble des candidat(e)s admis(es) à concourir sera affichée sur le site web du musée au début du mois de mai 2021.

La liste des lauréats sera affichée sur le site web du musée du quai Branly – Jacques Chirac et diffusée à la fin du mois de juin 2021.

https://www.quaibranly.fr/fr/recherche-scientifique/activites/bourses-et-prix-de-these/bourse-detudes-doctorales/

https://memoire-esclavage.org/une-nouvelle-bourse-doctorale-de-la-fondation-avec-le-musee-quai-branly

[03/03/2021]

Tags :

Appel à candidatures du prix de thèse "Valois", édition 2021

Date limite : 31 mai 2021

Appel à candidatures pour le Prix de thèse "Valois" édition 2021 

L'appel à candidatures pour l'édition 2021 du prix de thèse "Valois" Jeunes chercheuses et chercheurs est ouvert.

Il a pour objectif d’encourager les chercheurs dans leurs travaux portant sur tous les champs des politiques culturelles et des institutions qui les mènent. En retour, ces travaux, par leur publication, seront portés à la connaissance de la société et éclaireront les décisions publiques. Quels que soient les disciplines et les champs culturels : patrimoines, création, médias et industries culturelles, ou encore langues de France, les recherches porteront plus largement sur tous les aspects de ces politiques publiques : institutions, professions, socio-économie de la culture, etc.

Les recherches éclaireront les politiques ministérielles sur le temps long. Elles aborderont les questions d’accès à la culture, de transmission des savoirs et de cohésion sociale et situeront les politiques culturelles dans l’ensemble des politiques publiques en faveur du développement des territoires, y compris avec une dimension comparatiste.

Ce prix, placé sous l’égide du Comité d’histoire du ministère de la Culture, récompensera trois thèses portant sur les politiques culturelles ainsi définies. Le jury, nommé par la présidente du Comité d’histoire, est constitué de six membres et un président.

Le prix de thèse « Valois » est une aide à la publication de la thèse de doctorat. Le montant qui sera attribué à chaque thèse primée s’élève à 8 000 euros.

Les thèses doivent être rédigées en français. Elles doivent avoir été soutenues entre le 1er janvier 2020 et le 30 avril 2021 et ne pas avoir été présentées à l’édition 2020 du Prix de thèse " Valois ".

Date de clôture du dépôt des candidatures : 31 mai 2021.

En savoir plus

[03/03/2021]

Tags :

Comité d'histoire de la Sécurité sociale | Prix 2021

Date limite : 20 mai 2021

Le Comité d'histoire de la Sécurité sociale soutient les jeunes chercheurs

Prix 2021

Pour encourager les jeunes chercheurs, le Comité d'histoire de la Sécurité sociale décerne chaque année des prix à des thèses et des mémoires de master.

7000 euros alloués cette année.

Règlement sur simple demande à chss@sante.gouv.fr

[02/03/2021]

Tags :

Prix de thèse 2021 de la Fondation des travaux historiques et scientifiques

Date limite : 30 avril 2021

Concours de thèses de la fondation des travaux historiques et scientifiques

Section "Histoire contemporaine et du temps présent" du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS)

Fondé en 1834 par le ministre de l’Instruction publique François Guizot, rattaché à l’École nationale des chartes, membre de l’université de rang mondial Paris Sciences et Lettres, le Comité des travaux historiques et scientifiques est une institution unique dans le paysage de la recherche française. Il est à la tête d’un réseau composé de plus de 3 500 sociétés savantes, avec lesquelles il échange à l’occasion de son Congrès annuel ou dans le cadre de projets de recherche numériques, collaboratifs et ambitieux. Il fédère des scientifiques membres de prestigieuses institutions, des érudits locaux, des jeunes chercheurs et joue ainsi un rôle fondamental dans la construction et la transmission des savoirs.
Le CTHS, à travers sa fondation, entend soutenir la jeune recherche en mettant en valeur et en favorisant la publication de thèses particulièrement remarquables.

Participer au concours

[02/03/2021]

Tags :
Retour en haut de page