Prix Jean Maitron 2021

Date limite : 1er octobre 2021

Le prix Jean Maitron est décerné chaque année. Il couronne un mémoire de master en sciences humaines et sociales d'une étudiante ou d'un étudiant dont les travaux prolongent l'œuvre de Jean Maitron décédé en 1987.

Jean Maitron (1910-1987), instituteur syndicaliste devenu enseignant chercheur à l'Université Paris 1, est à l'origine de la fondation du Centre d'histoire sociale des mondes contemporains (CHS) ; Jean Maitron fut l’initiateur du Dictionnaire biographique Mouvement ouvrier / Mouvement social qui porte son nom, "LE MAITRON" et qui réunit à ce jour plus de 220 000 notices biographiques.

https://histoire-sociale.cnrs.fr/pages-dhistoire/bibliotheque-jean-maitron-ged/

Le prix Maitron, présidé par l'historien Antoine Prost, est affilié à l'histoire sociale, l'histoire du mouvement social du XIXe au XXIe siècles, l'histoire du travail, l'histoire du syndicalisme, l'histoire sociale du genre, des sociétés urbaines, culturelles…

Ce mémoire d'histoire, de sociologie, de science politique… doit avoir été soutenu dans une université au cours des deux dernières années universitaires.

Le prix est de 1 500 euros.

Les mémoires sont à adresser en un exemplaire numérique (pdf) avant le 1er octobre à Camille Bourdiel (camille.bourdiel@univ-paris1.fr)

En 2020, Gwendal Dugast a reçu le prix Maitron pour son mémoire : "Des ouvriers marins à l’ère industrielle : le personnel des machines dans la navigation maritime à vapeur à Nantes et Saint-Nazaire (1857-1932)"

L'historique du Prix Maitron est en ligne sur :
https://histoire-sociale.cnrs.fr/historique-du-prix-maitron/

Tags :

Sciences Po Lille recrute un ATER en histoire

Poste à pourvoir pour la rentrée de septembre

RECRUTEMENT D’ATER – CAMPAGNE 2021
ATER HISTOIRE, PROFIL DE POSTE :
« HISTOIRE CONTEMPORAINE AU 20 E SIÉCLE »

  • Section | 22- Histoire et civilisations : histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain ; de l’art ; de la musique
  • Laboratoire | IRHIS-UMR 8529
  • Profil appel à candidatures | Histoire contemporaine, histoire du 20e siècle
  • Job profile | 20th century Contemporary history
  • Champs de recherche Euraxess | Contemporary history
  • Mots clefs | 20e siècle – histoire des mouvements sociaux – histoire et mémoire – conflits et développements

Sciences Po Lille recrute un ATER en histoire, sur un poste d’attaché à temps plein.

Sciences Po Lille est une grande école publique pluridisciplinaire de sciences sociales qui accueille chaque année près de 1700 étudiants dans le cycle du diplôme, auxquels s’ajoutent 300 étudiants internationaux.
Sciences Po Lille est l’un des dix Sciences Po en France et appartient au réseau du concours commun qui attire chaque année environ 10 000 candidats.

Sciences Po Lille propose une formation pluridisciplinaire reposant, outre les langues vivantes, sur quatre disciplines de sciences sociales (droit, économie, science politique, histoire).

Le/la candidat(e) recruté(e) devra essentiellement encadrer des cours de première année de cycle Master d’une vingtaine d’étudiants. Ces cours mobiliseront des connaissances portant sur des problématiques diverses, toutes ancrées dans l’histoire contemporaine, notamment du 20e siècle : Histoire des fins de conflits, de leur mémoire et histoire cultures politiques et des mouvements sociaux. Ils sont animés autour d’exercices divers et doivent favoriser la lecture des étudiants de textes à discuter et commenter.

Le/La candidate retenue pourra également être sollicité(e) pour accompagner des mémoires que les étudiantes et étudiants doivent réaliser lors de leur première année de cycle Master et accompagner les agrégatifs dans leur préparation au concours (aide méthodologique, entrainement à l’oral, etc.).

Une expérience d’enseignement, l’ouverture à la diversité pédagogique, seront des éléments qui pourront valoriser les dossiers des candidat(e)s.

Contacts :
1. Questions liées aux aspects scientifiques et pédagogiques du poste :
philippe.darriulat@sciencespo-lille.eu.
2. Questions liées à l'organisation administrative du concours :
perrine.quille@sciencespo-lille.eu.

Tags :

Contrat postdoctoral à l'Institut historique allemand (IHA)

Date limite : 25 août 2021

L’IHA recrute au 1er octobre 2021 (négociable) un/e chercheur/se pour le département de recherche en histoire contemporaine (XIXe–XXIe siècle). Le poste est d’une durée de trois ans avec la possibilité de prolongation jusqu’à maximum cinq ans. Le projet de recherche doit s’inscrire dans les axes de recherche de l’IHA.

Les candidatures sont à envoyer avant le 25 août 2021. Vous trouverez le détail de l’offre de poste ainsi que les modalités de candidature ici:

http://www.dhi-paris.fr/fr/newsroom/page-detaillee/news/detail/News/une-chercheurse-pour-le-departement-de-recherche-en-histoire-contemporaine-xixe-xxie-siecle.html

Tags :

Contrat postdoctoral à l'Institut historique allemand (IHA)

Date limite : 25 août 2021

L’IHA recrute au 1er octobre 2021 (négociable) un/e chercheur/se pour le département de recherche en histoire contemporaine (XIXe–XXIe siècle). Le poste est d’une durée de trois ans avec la possibilité de prolongation jusqu’à maximum cinq ans. Le projet de recherche doit s’inscrire dans les axes de recherche de l’IHA.

Les candidatures sont à envoyer avant le 25 août 2021. Vous trouverez le détail de l’offre de poste ainsi que les modalités de candidature ici:

http://www.dhi-paris.fr/fr/newsroom/page-detaillee/news/detail/News/une-chercheurse-pour-le-departement-de-recherche-en-histoire-contemporaine-xixe-xxie-siecle.html

Tags :

Sociologie historique de la direction de la direction de la Sécurité sociale - Financement CIFRE

Deadline : 17 septembre 2021

Le Centre de sociologie des organisations recrute un.e doctorant.e pour la réalisation d’une thèse sur l’histoire de la direction de la Sécurité sociale. La thèse sera financée, via une convention Cifre, par le Comité d’histoire de la Sécurité sociale. La candidate ou le candidat devra disposer d’un master 2 recherche en histoire, en sociologie ou en science politique. Il ou elle devra être familier.e avec le travail sur archives et sur entretiens. La thèse sera dirigée par Marie-Emmanuelle Chessel et Jérôme Aust.

Les dossiers de candidature seront envoyés par mail aux deux adresses ci-dessous entre le 1er et le 17 septembre 2021. Ils contiendront dans un premier temps un cv et une lettre de candidature. D’autres pièces complémentaires (comme le mémoire de master) seront le cas échéant demandées en septembre.

Contact :

Un descriptif du projet de thèse figure ci-dessous.

Appel à candidature – Sociologie historique de la direction de la Sécurité sociale

Le Comité d’histoire de la Sécurité sociale et le Centre de sociologie des organisations proposent de lancer à Sciences Po une thèse, financée par le biais d’une convention Cifre, sur l’histoire de la direction de la Sécurité sociale.

La thèse proposée porte sur la direction de la Sécurité sociale. Cette direction, qui succède à la direction des assurances sociales en 1945, est rattachée initialement au ministère du Travail, puis au fil du temps à différents ministères et parfois simultanément à deux ou même trois ministères. Si elle connaît, de l’après Seconde Guerre mondiale à aujourd’hui, de multiples rattachements institutionnels, elle dispose d’une stabilité au sein des services de l’État qui en font l’un des acteurs administratifs essentiels de la définition et de la mise en œuvre des politiques de protection sociale.

La thèse aura pour but d’étudier l’exercice des missions assignées à la direction, leurs changements dans le temps, l’influence qui est la sienne.

La direction de la Sécurité sociale participe à la définition et à la mise en œuvre des politiques de protection sociale par les propositions de réformes qu’elle élabore et ensuite par la mise en œuvre juridique des décisions politiques. Son champ de compétences s’étend à l’ensemble des branches de la protection sociale (assurance maladie, accidents du travail et maladies professionnelles, retraite, famille). Elle prépare également les textes relatifs à l’organisation et au contrôle des protections complémentaires (mutualité, régimes complémentaires de retraite et de prévoyance). Elle a en outre la charge d’assurer le financement de la protection sociale de base par la préparation des lois de financement de la Sécurité sociale et d’en fixer les règles de gouvernance au moyen des conventions d’objectifs et de gestion. Elle est également en charge des négociations des conventions internationales de Sécurité sociale et du suivi à Bruxelles des règlements européens de Sécurité sociale.

L’ampleur et l’évolution de ses missions ont conduit à une diversification des profils de ses agents qu’il conviendra également d’analyser.

Pour l’accomplissement de ses missions, elle travaille avec la direction du Budget, mais aussi avec les autres directions du ministère de la santé et avec les organismes de protection sociale, nationaux ou locaux, de base ou complémentaires. L’évolution des services déconcentrés de l’Etat en charge du contrôle des caisses locales de Sécurité sociale en relation avec la direction de la Sécurité sociale et des relations pourra également être traitée, de même que les relations entre la direction de la Sécurité sociale et la Cour des comptes.

Les temporalités explorées restent à préciser, mais des réformes propres à la Sécurité sociale et certains évènements de contexte qui impactent la Sécurité sociale sans lui être spécifiques pourront faire l’objet d’investigations approfondies.

Cette thèse s’appuiera sur un ensemble de sources écrites et orales, en partie déjà identifiées, qu’il conviendra d’articuler. Le projet définitif de thèse sera préparé par le ou la candidate qui sera inscrit-e en sociologie à Sciences Po et préparera le dossier de convention Cifre, avec l’aide scientifique et administrative de l’équipe du CSO.

Cette thèse sera menée à bien par un ou une doctorant.e avec un profil d’historien ou d'historienne ayant aussi une formation de sciences sociales, ou bien un profil de sociologue ou de politiste ayant déjà travaillé sur archives. Il ou elle sera dirigé.e, au CSO, par Marie-Emmanuelle Chessel et Jérôme Aust.

Le Comité d’histoire de la Sécurité sociale, mis en place en 1973, a notamment pour objet d’encourager l’étude et la recherche sur l’histoire de la protection sociale avant et après 1945 et de promouvoir la diffusion des travaux historiques. Il est assisté par un conseil scientifique. Ses moyens d’action sont la publication d’ouvrages, l’organisation de colloques, l’attribution d’aides financières, de prix de thèses et de rapports de masters. Il publie chaque année une revue scientifique, la Revue d’histoire de la protection sociale. En 1974 a été créée une Association pour l’étude de l’histoire de la Sécurité sociale qui apporte au comité les moyens financiers de son action. Cette organisation bicéphale très originale permettra la prise en charge financière, par le biais d’une convention Cifre, d’une thèse.

Unité mixte de recherche de Sciences Po et du CNRS, le Centre de sociologie des organisations (CSO) est un laboratoire qui, après avoir bâti sa réputation dans l’étude des organisations, a progressivement étendu ses domaines d’investigation et ses questions de recherche. Il est aujourd’hui un laboratoire en sciences sociales qui rassemble des sociologues mais aussi des politistes et des historiens. Les approches théoriques et les méthodes mobilisées au CSO reflètent aujourd’hui cette diversité, propice au développement d’approches multidisciplinaires. Dans le cadre de son programme doctoral, le CSO offre aux doctorants un encadrement académique de haut niveau reposant sur leur forte intégration dans le laboratoire et de multiples dispositifs de formation scientifique. Ce programme doctoral est par ailleurs articulé avec la politique de l’École de la recherche de Sciences Po qui offre de nombreuses opportunités aux doctorants, notamment en matière d'internationalisation.

Tags :
Retour en haut de page