Roullier, Jean-Eudes

Jean-Eudes Roullier, Tous droits réservés.
Jean-Eudes Roullier, Tous droits réservés.

Fonds papier coté ROU

Né le 20 février 1931, Jean-Eudes Roullier est licencié en droit et diplômé d'études supérieures d'économie politique. Après son service militaire, il entre en 1955 à l'École nationale d’administration (ENA), mais, rappelé en Algérie, il n’en sort qu’en 1957 et est alors nommé inspecteur des Finances. Attaché au directeur général du Gouvernement général en Algérie (1958-1959), il participe à des tentatives d'organisation de services économiques et contribue à une mission de vérification du service topographique foncier de l'Oranais. Cette mission est à l'origine du rapport Rocard de 1959 concernant les politiques de regroupement et des Mille villages (la note de février 1959 de Michel Rocard au délégué général d’Algérie, Paul Delouvrier, sur les centres de regroupement a été republiée sous le titre Rapport sur les camps de regroupement, Mille et une nuits, 2003 (édition critique établie par Claire Andrieu, Vincent Duclert, Pierre Encrevé, Gilles Morin et Sylvie Thénault).

En 1960, Jean-Eudes Roullier rejoint l'inspection des Finances et effectue dans ce cadre plusieurs missions en Algérie. De 1962 à 1967, il est délégué général du district de la région de Paris aux côtés de Paul Delouvrier. Il est par la suite conseiller technique au ministère de l'Équipement (1967-1969) puis le fondateur et premier secrétaire général du Groupe central des villes nouvelles (1970-1978). Il devient en 1978 directeur de l’urbanisme et des paysages au ministère de l'Environnement et du Cadre de vie (1978-1982). De 1984 à 1992, il est délégué à la recherche et à l’innovation, puis de 1992 à 1996 chargé de mission pour les grandes opérations d'urbanisme au ministère de l’Équipement, du Logement, des Transports et du Tourisme. Entre 1987 et 1996, il est également président de l’établissement public Autoroutes de France, et à partir de 1993 il devient président du Groupe central des villes nouvelles (GCVN), jusqu’en 1999.

De 1999 à 2005, il est chargé de mission par le Premier ministre pour le programme d'histoire et d'évaluation des villes nouvelles.

Il décède le 8 janvier 2010.

Dates extrêmes

1954-1999

ConditionS d'accès

Fonds ouvert, consultable en salle de lecture des Archives d’histoire contemporaine du Centre d'histoire de Sciences Po.

Instruments de recherche

Inventaire analytique réalisé par Dominique Parcollet, 2017, 5 pages : consulter l'inventaire (PDF, 107 Ko).

Contenu du fonds

Le fonds Jean-Eudes Roullier apporte le témoignage d'un tout jeune inspecteur des Finances. Il est alors âgé de 24 à 28 ans et s’est attaché à observer et à comprendre les événements marquants dont le 13 mai 1958 à Alger est le temps fort.

Importance matérielle

1 carton = 0,2 mètre linéaire

Retour en haut de page