Moutet, Marius

Marius Moutet, Tous droits réservés.
Marius Moutet, Tous droits réservés.

Fonds papier coté 60 APOM

Né le 19 avril 1876 à Nîmes, Marius Moutet est avocat au barreau de Lyon après des études de droit.

Militant dans les rangs des socialistes indépendants dès 1895, il commence sa carrière politique comme conseiller municipal de Lyon en 1904.

Après deux défaites successives aux élections législatives de 1902 et 1906, il est élu député du Rhône en 1914 et y reste jusqu’en 1928. L’année suivante, il est candidat dans la circonscription de Romans (Drôme). Il est député de la Drôme sans discontinuer de 1929 à 1942.

Spécialisé dans les questions algériennes et coloniales, Marius Moutet devient ministre des Colonies (1936-1938) dans les gouvernements de Front populaire. Le 10 juillet 1940, il fait parti des 80 députés votant contre les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Après avoir été interné à Vals-les-Bains, il se réfugie en Suisse et ne rentre qu’après la Libération.

Marius Moutet est élu en 1945 député de la Drôme à l'Assemblée nationale constituante (1945) et il y préside la commission des territoires d’outre-mer. Il est par la suite réélu à la 2e Assemblée constituante et en 1946 lors des élections législatives pour la 17Re législature. Mais il quitte son poste de député l’année suivante après avoir été élu au conseil de la République. Il est sénateur de 1947 à 1968.

Il est ministre de la France d'outre-mer de 1946 à 1947 et joue à ce titre un rôle important dans les négociation avec Ho Chi Minh.

Il décède le 29 octobre 1968.

D'après la notice rédigée par Jean-Pierre Gratien et la notice rédigée par Maurice Moissonnier et Roger Pierre mise en ligne par le Maitron.

Dates extrêmes

1936-1968

ConditionS d'accès

Fonds ouvert, consultable aux Archives nationales d’outre-mer.

INSTRUMENTS DE RECHERCHE

Inventaire réalisé par Marie-Geneviève Chevignard-Seguret, 200 pages, octobre 1985 : consulter l'inventaire.

Contenu du fonds

L'essentiel du fonds 60 APOM concerne la période 1946-1947 pendant laquelle Moutet est ministre de la France d'outre-mer. Le ministre socialiste doit faire face aux soubresauts de l'Empire devenu Union française. Les archives permettent aussi d'analyser sa politique économique et sociale. Avec d'autres et malgré certaines réticences, Moutet est un de ceux qui crée le Fonds d'investissement pour le développement économique et social des territoires d'outre-mer (FIDES).

La dernière partie du fonds 60 APOM concerne la période 1948-1968. Marius Moutet est dorénavant un spectateur de la décolonisation. Les événements d'Algérie lui permettent de revenir au premier plan et il défend pendant longtemps la thèse d'une Algérie française.

Marius Moutet est aussi un apôtre de la construction européenne. En 1949, il devient membre de l'Assemblée consultative du Conseil de l'Europe. Il y défend une Europe démocratique et atlantique. En 1966, il se prononce pour la création des Etats-Unis d'Europe.

D'après la notice rédigée par Jean-Pierre Gratien

Importance matérielle

22 cartons = 12,5 mètres linéaires

Retour en haut de page