Maus, Didier

Didier Maus, Tous droits réservés.
Didier Maus, Tous droits réservés.

Fonds papier coté 795 AP

Diplômé de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, d'études supérieures de droit public et de sciences économiques, ancien élève de l'École nationale d'administration (ENA), Didier Maus, né le 4 mars 1947, mène de front une carrière de haut fonctionnaire tout en poursuivant des activités politiques.

Il devient administrateur civil à la direction générale de la concurrence et des prix au ministère de l’Économie et des Finances en 1973, puis conseiller technique au sein du cabinet du ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat en 1977, et, en 1978, au sein du cabinet du secrétaire d’État chargé de la Petite et Moyenne Industrie. Il est de 1984 à 2002 secrétaire-rapporteur du Comité national chargé de la publication des travaux préparatoires des institutions de la Ve République puis il entre en 1986 au cabinet d’André Rossinot, ministre des Relations avec le Parlement. Il participe également au Comité consultatif pour la révision de la Constitution (1992-1993). Didier Maus siège au Conseil d’État de 2001 à 2012.

Parallèlement à sa carrière de haut fonctionnaire, Didier Maus est maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris de 1973 à 1999. Didier Maus enseigne également à l’université Paris I-Panthéon Sorbonne où il est successivement professeur associé (1988-2006), secrétaire général (1990-1998) puis co-directeur du Centre de recherche de droit constitutionnel de 1998 à 2004. Entre 2010 et 2012, Didier Maus enseigne à l’université Aix-Marseille-III-Paul-Cézanne.

Didier Maus participe à la vie politique de Samois-sur-Seine, en étant dès 1979 adjoint au maire, puis conseiller municipal (1989-2008), et pour finir, depuis 2014, maire de Samois. Il est président de l’Union pour la démocratie française (UDF) de Seine-et-Marne (1987-1992). Didier Maus est membre du bureau national du Parti radical (1990-1994 et depuis 2003), président de la Commission des lois du Parti radical (1994-1997) puis de la Commission des statuts (2003-2017).

C'est dans le cadre de ses activités politiques, au moment de l'élection présidentielle de décembre 1965, que Didier Maus fait la connaissance de Jacques Dauer et du Front du Progrès. Il joue alors un rôle actif au sein de ce mouvement de 1966 à 1969. Il fait partie du bureau politique de l'Union travailliste puis continue à suivre les activités des gaullistes de gauche, notamment Gilbert Grandval pour les élections législatives de 1973. De 1978 à 1980, après avoir rencontré Jean-Pierre Prouteau, Didier Maus s'occupe du club République et démocratie.

Didier Maus est par ailleurs l'auteur de nombreux ouvrages et articles relatifs aux institutions politiques et au droit constitutionnel et parlementaire français. Il est directeur de la Revue française de droit constitutionnel depuis 1990 et préside la Société d’histoire de la Ve République depuis 2016.

Dates extrêmes

1964-1989

CONDITIONS D'ACCÈS

Fonds consultable aux Archives nationales.

Instruments de recherche

Inventaire réalisé par Fatima Oubensaïd sous la direction d'Odile Gaultier-Voituriez, 1993, 27 pages.

IMPORTANCE MATÉRIELLE

5 cartons = 0,7 mètre linéaire

Retour en haut de page