Martinet, Gilles

Gilles Martinet. Tous droits réservés.
Gilles Martinet. Tous droits réservés.

Fonds papier coté MR

Né le 8 août 1916, Gilles Martinet fait ses études au lycée Carnot puis est licencié ès lettre de la faculté de Paris. Il adhère, dès 1933, au Parti communiste. Il le quitte en 1938 à la suite des procès de Moscou. En 1941, il s'engage dans la Résistance et est l'un des premiers animateurs du journal clandestin L'Insurgé.

Après avoir travaillé aux services étrangers de l'agence Havas (1937-1939), il devient rédacteur en chef de l'Agence France-Presse (AFP) (1944-1948). Parallèlement, de 1945 à 1950, il dirige La Revue internationale avec Pierre Naville et est directeur de l'agence intercontinentale de 1948 à 1949. En 1950, il crée avec Claude Bourdet et Roger Stéphane l'hebdomadaire l'Observateur, qui prend le nom de France Observateur. Il en est le directeur puis le gérant unique de 1963 à 1964, époque à laquelle il devient administrateur du Nouvel Observateur qui lui succède. Il conserve ce poste jusqu'en 1985.

Il prend une part active au mouvement socialiste en étant successivement secrétaire général de l'Union de la gauche socialiste (UGS) (1957-1960), secrétaire national adjoint du Parti socialiste unifié (PSU) (1960-1967), membre du bureau exécutif (1973), puis secrétaire national du Parti socialiste (PS) (1975-1979).

En juin 1979, il est élu représentant à l'Assemblée des communautés européennes sur la liste socialiste. De 1981 à 1984, il est ambassadeur en Italie, avant de devenir, en 1989, président de l'Association pour la communauté culturelle européenne. En 1998, il est promu commandeur de la Légion d'honneur.

Il décède le 23 mars 2006.

Dates extrêmes

1938-1992

ConditionS d'accès

Fonds semi-ouvert, les cartons MR 21, 23-24 sont réservés. Le fonds est consultable en salle de lecture du Département archives de la Direction des Ressources et de l'information scientifique de Sciences Po.

Instruments de recherche

Inventaire réalisé par Sabine Brustolin sous la direction d’Odile Gaultier-Voituriez, 1996, 85 pages : consulter l'inventaire (PDF, 2,53Mo).

Importance matérielle

26 cartons = 3,75 mètres linéaires

Retour en haut de page