Delouvrier, Paul et Vaujour, Jean

Fonds papier coté DV

Né en 1914, Paul Delouvrier commence sa carrière en 1941 comme inspecteur des Finances. En 1945, il est directeur du cabinet de René Pleven, alors ministre des Finances, puis chef de la division financière du Commissariat au Plan (1946-1947), avant de devenir directeur général adjoint des Impôts (1948-1953). Après un cursus prestigieux dans les cabinets ministériels de la IVe République auprès de René Mayer, il est nommé délégué général du gouvernement en Algérie de 1958 à 1960. Sa mission consiste à conduire conjointement la pacification et le développement économique en mettant en œuvre le Plan de Constantine. Il est ensuite nommé délégué général au district de la région de Paris (1961-1969) et préfet de la région parisienne (1966-1969). Entre 1962 et 1969, il est également président de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région de Paris. En 1969, le général de Gaulle le nomme président d'Électricité de France, poste qu'il conserve jusqu'à sa retraite. En 1970, il préside le comité directeur du Plan Construction. En 1979, il est nommé président de l’établissement public du Parc de la Villette. En 1984, atteint par la limite d’âge, il en devient président d’honneur et s’y intéresse jusqu’à sa mort. Il décède le 16 janvier 1995.

Comme Paul Delouvrier, Jean Vaujour est né en 1914. En 1937, il est reçu à l'examen de chef de cabinet de préfet et commence ainsi sa carrière dans l'administration préfectorale. En 1942, il s'engage dans les Forces françaises de l'intérieur, assurant le départ pour Londres des personnalités qui rejoignent la France libre. Il gagne à son tour Alger après un internement en Espagne en juin 1944. C'est en sa qualité de préfet qu'il est nommé, en 1953, directeur de la Sécurité générale en Algérie. Il est de ceux qui, dès le printemps 1954, ont transmis des informations laissant prévoir les événements du 1er novembre. En 1960, Paul Delouvrier lui demande d'assurer la direction de ses cabinets civil et militaire au moment où lui-même est investi de la fonction de délégué général du gouvernement en Algérie. Pendant neuf ans, les deux hommes vont travailler ensemble. En 1969, il devient préfet de Seine-et-Marne avant de se lancer, à partir de 1970, dans une carrière privée. Il décède le 28 mars 2010.

Ce fonds, particulièrement riche, rassemble les documents de Paul Delouvrier et de Jean Vaujour lors de leur mission à la délégation générale en Algérie.

Dates extrêmes

1958-1960

CONDITIONS D'ACCÈS

Fonds ouvert, consultable en salle de lecture des Archives d’histoire contemporaine du Centre d'histoire de Sciences Po.

Instruments de recherche

Inventaire analytique réalisé par Florence Scalbert, octobre 1987, 323 pages : consulter l'inventaire (PDF, 7.37 Mo).

IMPORTANCE MATÉRIELLE

86 cartons = 9,2 mètres linéaires

Retour en haut de page