Delors, Jacques

Jacques Delors, Tous droits réservés.
Jacques Delors, Tous droits réservés.

Fonds numérisé coté JD

Jacques Delors est né à Paris le 20 juillet 1925. Il mène de front ses études et une activité professionnelle d’abord à la Banque de France en tant que rédacteur puis chef de service et un engagement dans le syndicalisme chrétien CFTC, Reconstruction.

Dans les années soixante, Jacques Delors est l’un des principaux inspirateurs de la seconde gauche et devient le responsable du club Citoyens 60, créé par la Vie Nouvelle, mouvement d’inspiration personnaliste. De 1959 à 1962, il est membre de la Section des investissements et du plan du Conseil économique et social. Il devient ensuite chef de service des Affaires sociales au Commissariat général du Plan (1962-1969), puis secrétaire général à la Formation permanente (1969-1973). En 1969, Delors rejoint le cabinet de Jacques Chaban-Delmas. Conseiller en charge des Affaires sociales, il est à l’origine de la relance de la négociation collective et des lois sur la formation permanente. De 1974 à 1979, il est professeur associé à l’Université de Paris-Dauphine où il crée le centre de recherche Travail et Société.

Jacques Delors adhère au Parti socialiste en novembre 1974. En 1979, il est élu au Parlement européen où il préside la Commission économique et monétaire. En 1981, il est nommé ministre des Finances, charge qu’il conserve jusqu’en 1984. Face à l’aggravation de la crise économique, Delors fait appliquer avec succès les politiques de rigueur et de désinflation compétitive. Élu maire de Clichy-la-Garenne, en mars 1983, il exerce son mandat jusqu’à sa prise de fonction à la Commission européenne. Les trois mandats de Jacques Delors à la tête de la Commission européenne, de janvier 1985 à janvier 1995, sont marqués par une profonde relance de la construction européenne. Il propose « l’objectif 1992 » qui a pour but la pleine réalisation du marché unique. Ses efforts aboutissent à la signature de l’Acte unique en février 1986, qui élargit les compétences de l’Union dans les domaines de la cohésion économique et sociale, de l’environnement et du dialogue social. Il préside ensuite le comité chargé d’étudier le projet d’une Union économique et monétaire (1988-1989). À la fin de son mandat, Delors laisse une Europe profondément rénovée et élargie à quinze États. Entre temps, Jacques Delors avait été chargé par l’Unesco de présider une commission de sages sur l’éducation au XXIe siècle. La commission remet son rapport en 1996 sous le titre L’Éducation, un trésor est caché dedans.

Au terme de son troisième mandat à Bruxelles, Jacques Delors renonce à se présenter à l’élection présidentielle française et se consacre à son engagement européen en se servant de l’influence de sa personnalité et de ses clubs Échange et Projets, Témoin, Clisthène. Jacques Delors fonde puis dirige, de 1996 à 2004, le think tank Notre Europe, aujourd’hui Institut Jacques Delors. Il fut président du conseil d’administration du Collège d’Europe de Bruges, de 1995 à 1999. Le gouvernement français le nomme président du Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale (CERC) (2000-2008).

Il est nommé Citoyen d’honneur de l’Europe par le Conseil européen les 24 et 25 juin 2015.

D’après la notice rédigée par la Fondation Delors, décembre 2015.

Dates extrêmes

1984-1994

ConditionS d'accès

Fonds ouvert. Avant consultation et sur place, le lecteur doit signer la charte d'utilisation des documents de ce fonds d'archives (PDF, 302.55 Ko).

Instruments de recherche

Fonds Inventory JD Jacques Delors réalisé par l'Institut européen de Florence, Florence, janvier 2016, 385 pages : consulter l'inventaire (PDF, 3.62Mo).

Contenu du fonds

Jacques Delors a déposé une partie de ses archives personnelles auprès de l'Institut Jacques Delors : celles correspondant aux années de sa présidence de la Commission européenne. Ce fonds est composé de trois grandes catégories de documents : les textes d'intervention et allocutions de Jacques Delors, les documents relatifs à la presse et aux médias, les notes préparatoires et comptes rendus. L’ensemble de ses correspondances comme président de la Commission est conservé par les Archives de la Commission européenne.

L'inventaire du fonds Jacques Delors - Présidence de la Commission européenne décrit près de 2000 fichiers issus de la numérisation des 13,6 mètres linéaires de dossiers sur support papier conservés à l'Institut Jacques Delors à Paris, 18 Rue de Londres, 75009 Paris, dans le cadre d’un partenariat entre les Archives historiques de l'Union européenne (Institut universitaire européen de Florence) et l’Institut Jacques Delors.

Retour en haut de page