Club Jean Moulin

Statuts du Club (1CJM1), Fonds Club Jean Moulin, AHC-CHSP, tous droits réservés.
Statuts du Club (1CJM1), Fonds Club Jean Moulin, AHC-CHSP, tous droits réservés.

Fonds papier coté CJM

Le Club Jean Moulin est né au lendemain du 13 mai 1958. Ses fondateurs - dont Daniel Cordier, ancien secrétaire de Jean Moulin, et Stéphane Hessel - "propose[nt] de grouper des citoyens qui [...] croient nécessaire et possible une réflexion cohérente sur les problèmes de leur temps” (statuts du Club Jean Moulin 1CJM 1 Dr 1), et choisissent de donner le nom de Jean Moulin à leur club en hommage au chef résistant et au haut fonctionnaire. Rédigée en juillet 1958, la Charte du Club Jean Moulin en appelle à un " nouveau civisme républicain ".

Ce club se veut être un laboratoire d'idées. Ses membres, journalistes, syndicalistes, universitaires et hauts fonctionnaires, pour la majorité, travaillent, au sein de diverses commissions, à l'élaboration d'études sur les problèmes fondamentaux de la démocratie. Outre le bulletin du Club Jean Moulin, le Club rédige également des ouvrages collectifs, dont le premier et le plus célèbre est L'État et le citoyen, paru aux Éditions du Seuil en 1961.

Dès 1963, le Club Jean Moulin décide de s'engager dans l'action politique. Il participe aux Assises de la Démocratie à Vichy en 1964, soutient la candidature de Gaston Defferre à la présidence de la République en 1965 et adhère en 1966 à la Fédération de la gauche démocrate et socialiste (FGDS). Il subit les échecs politiques de la gauche. Après avoir essayé d'élaborer une nouvelle doctrine, il cesse ses activités au début de l'année 1970.

DATES EXTRÊMES 

1958-1970

CONDITIONS D'ACCÈS

Fonds semi-ouvert, consultable en salle de lecture des Archives d’histoire contemporaine du Centre d'histoire de Sciences Po.

Instruments de recherche

Inventaire réalisé par Florence Scalbert à la suite de l’inventaire sommaire établi par Nicole Faure, octobre 1990, 34 pages : consulter l'inventaire (PDF, 796.91Ko).

IMPORTANCE MATÉRIELLE

88 cartons = 9,05 mètres linéaires

Retour en haut de page