Boutmy, Émile

Portrait d'Émile Boutmy, 4SP2-13-1, Fonds Émile Boutmy, Sciences Po (MA)
Portrait d'Émile Boutmy, 4SP2-13-1, Fonds Émile Boutmy, Sciences Po (mission Archives). Tous droits réservés.

Fonds papier coté 8 SP

Émile Boutmy, père fondateur de l'École libre des sciences politiques (ELSP), ardent promoteur de la réforme universitaire, journaliste et essayiste prolixe, politiste de talent, n'a paradoxalement laissé que peu d'archives.

Éparpillées entre les différentes institutions où il a professé et les divers fonds d'archives de ses amis et correspondants, les traces qu'il a laissées ne reflètent qu’imparfaitement l'extraordinaire créativité de cet homme d'action et de réseaux, aussi à l'aise dans les salons orléanistes que dans les cadres républicains, dans les rédactions de journaux que dans les amphithéâtres universitaires et sous la coupole de l'Académie. Aussi, les malles découvertes dans le grenier familial par ses descendants, François et Renaud Leblond, sont-elles une pièce supplémentaire et inestimable apportée au puzzle de sa vie foisonnante.

Des cahiers et des feuillets en vrac reflètent les multiples centres d'intérêts de Boutmy. L'écriture privée est déclinée en journal intime, poèmes et fragments de roman. L'essayiste politique y livre ses réflexions sur la France de Guizot et de Napoléon III comme sur la constitution républicaine et les rapports de l'Église et de l'État. Les brouillons d'articles du réformateur universitaire traitant de l'enseignement du droit et de la réforme du baccalauréat font écho aux textes rédigés par l'administrateur de l'École libre. Les manuscrits raturés de ses futurs ouvrages (Philosophie de l'architecture en Grèce, 1870 ; Études de droit constitutionnel, 1885 ; Essai d'une psychologie politique du peuple anglais au XIXe siècle, 1901 ; Éléments d'une psychologie politique du peuple américain, 1902) dialoguent avec les notes de cours du pédagogue. On y découvre sa méthode de travail et d'exposition, à la fois positiviste et empirique fondée sur la compilation des faits et impressionniste et psychologue dissertant sur l'esprit des peuples.

Ces archives, conservées, classées et communiquées aux Archives d'histoire contemporaine du Centre d'histoire de Sciences Po, sont une invitation à (re)découvrir le père fondateur de Sciences Po.

Marie Scot

DATES EXTRÊMES

1860-1906

ConditionS d'accès

Fonds ouvert, consultable en salle de lecture du Département archives de la Direction des Ressources et de l'information scientifique de Sciences Po.

Instruments de recherche

Inventaire normalisé en 2022 par Lisa Dubost d'après l'inventaire réalisé par Marie Scot et transcrit par Anaïs Milôme, décembre 2014, 23 pagesconsulter l'inventaire (PDF, 473Ko)

Importance matérielle

4 cartons = 0,5 mètres linéaires

Retour en haut de page