Beuve-Méry, Hubert

Hubert Beuve-Méry, Tous droits réservés.
Hubert Beuve-Méry, Tous droits réservés.

Fonds papier coté BM

Hubert Beuve-Méry est né à Paris le 5 janvier 1902. Après un doctorat en droit, il est nommé directeur de la section juridique et économique à l'Institut français de Prague en 1928. Il est chargé de cours à l'École des hautes études commerciales de Prague, et également de conférences à l'Institut de droit comparé de l'université de Paris.

Hubert Beuve-Méry est, par ailleurs, correspondant de plusieurs quotidiens parisiens, dont Le Temps à partir de 1935. Toutefois, en septembre 1938, il démissionne de ce journal en désaccord avec l'attitude munichoise de celui-ci. Il quitte la Tchécoslovaquie en 1939 et publie alors Vers la plus grande Allemagne.

Après un passage au commissariat à l'Information auprès de Jean Giraudoux, il est mobilisé, sur sa demande, le 1er septembre 1939. Il effectue une mission d'enseignement de droit au Portugal (Lisbonne, Coïmbra, Porto) en juillet 1940, puis rejoint le groupe Esprit à Lyon. Il dirige ensuite l'équipe d'études de l'École de cadres d'Uriage, avec laquelle il entre en Résistance en septembre 1942, et participe aux combats de la Libération avec le maquis du Tarn, après la fermeture de l'école par Pierre Laval en décembre 1942. En 1943-1944, il est lieutenant aux Forces françaises de l’intérieur (FFI).

En octobre 1944, il est rédacteur en chef de l'hebdomadaire Temps présent, puis, à la demande du général de Gaulle, il est l'un des fondateurs du Monde dont le premier numéro paraît le 19 décembre 1944. Démissionnaire du poste de gérant en juillet 1951, il est maintenu en fonction le 17 décembre 1951 à la majorité des associés et à l'unanimité des rédacteurs du journal. C'est à l'occasion des vingt-cinq ans du Monde qu'il prend sa retraite le 20 décembre 1969 et qu'il cède ses fonctions à Jacques Fauvet.

Il a également été membre du conseil d’administration de l’Agence France-Presse (AFP) de 1970 à 1978, de celui de l’Institut Pasteur de 1970 à 1972 et président du Centre de formation et de perfectionnement en 1973.

Journaliste, c'est souvent, sous le pseudonyme de "Sirius", qu'il signa de très nombreux articles et éditoriaux. Il décède en 1989.

Dates extrêmes 

1944-1969

ConditionS d'accès

Fonds ouvert, consultable en salle de lecture du Département archives de la Direction des Ressources et de l'information scientifique de Sciences Po.

Instruments de recherche

Inventaire analytique réalisé par Evelyne Bichet, Patricia Birn et Odile Gaultier-Voituriez, 1995, 139 pages : consulter l'inventaire (PDF, 2.7 Mo)

Importance matérielle

158 cartons = 14,05 mètres linéaires

Retour en haut de page