Bélorgey, Gérard

Gérard Bélorgey, Tous droits réservés.
Gérard Bélorgey, Tous droits réservés.

Fonds papier coté GB

Gérard Bélorgey est né à Paris, le 27 novembre 1933. Après avoir fait des études aux lycées Montaigne, Louis-le-Grand (Paris) et Lyautey (Casablanca), il suit les cours à l’Institut d’études politiques de Paris (1951-1954) et soutient une thèse sur le Maroc. Il est militant des Étudiants socialistes et un soutien des comités France-Maghreb. Il est, de 1955 à 1957, officier de réserve servant en Algérie, puis il entre l’année suivante à l’École nationale d'administration (ENA) où il effectue une troisième année comme chargé des affaires économiques à Mostaganem.

Il commence sa carrière administrative comme chargé de mission au secrétariat général du gouvernement (1961-1963), puis directeur de cabinet du préfet de Rhône-Alpes (1963-1965) avant de devenir en 1967 le directeur de cabinet de Jacques Chirac au secrétariat d'État à l'Emploi, puis au Budget. En 1969, il est nommé sous-préfet de Palaiseau puis conseiller technique au cabinet de Pierre Messmer, Premier ministre. En 1973, il devient commissaire à l’aménagement du domaine de Chambord puis, il est nommé, en 1975, préfet du Loir-et-Cher, et en 1977 de la Dordogne.

De 1980 à 1985, il est successivement secrétaire général du groupe Hachette et directeur général de la Compagnie Boussac Saint-Frères.

Entre 1985 et 1988, il est chargé de mission auprès de Michel Delebarre, ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, puis délégué à l'Emploi auprès de celui-ci, puis de Philippe Seguin. Il est ensuite directeur, sous l'autorité de Francis Mer, des affaires sociales d’Usinor-Sacilor puis président du groupement des entreprises sidérurgiques et minières.

À partir de 1988, il consacre une part importante de ses activités à l'outre-mer : directeur des affaires économiques, sociales et culturelles du ministère de Louis le Pensec, après avoir été président du groupe outre-mer du Plan, il est de 1991 à 1994 directeur du Syndicat national de l'Édition. Il est élu en 1994 pour trois ans, par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), président-directeur général de la Société de radiodiffusion et de télévision française pour l’Outre-Mer (RFO).

Il devient par la suite consultant, et, en particulier, conseiller de la Fédération des entreprises des DOM (FEDOM). Dès 1962, il est professeur à l’Institut d’études politiques de Paris (IEP) où il enseigne jusqu’en 1994. Il est membre du comité de rédaction de la Revue politique et parlementaire et président de la Maison de la poésie de Paris-Théâtre Molière (2001-2002).

Officier de la Légion d’honneur, de l’ordre national du Mérite et du Mérite agricole, il est décoré de la Croix de la valeur militaire et fait chevalier des Palmes académiques ainsi que commandeur des Arts et des Lettres.

Il décède le 24 décembre 2015.

DATES EXTRÊMES

1952-1981

ConditionS d'accès

Fonds ouvert, consultable en salle de lecture du Département archives de la Direction des Ressources et de l'information scientifique de Sciences Po.

Instruments de recherche

Inventaire analytique provisoire réalisé par Odile Gaultier-Voituriez, 1 vol., 17 pages : consulter l'inventaire (PDF, 477.93 Ko)

Importance matérielle

3 cartons = 0,4 mètre linéaire

Retour en haut de page