Partenariats internationaux

Le Centre d’histoire accueille tout au long de l’année un grand nombre de chercheurs internationaux (50 professeurs  accueillis au cours des cinq dernières années), de post-doctorants financés (dont 3 bourses Marie Curie depuis 4 ans), et de doctorants effectuant un séjour de recherche. Il bénéficie des réseaux de collaboration internationale de ses chercheurs, qui rayonnent sur tous les continents, réseaux individuels mais aussi coopérations mises en place à l’occasion de projets de recherche financés (voir les projets de Giacomo Parrinello, de Nicolas Delalande et de M’hamed Oualdi).

Sur une base plus institutionnelle, le Centre d’histoire bénéficie de l’insertion de Sciences Po dans le réseau d’Universités européennes CIVICA mis en place en 2019. Mario del Pero y pilotera, dès juillet 2021 le projet "Democracy and Its Discontents. A Historical Examination of th Current Predicament of Democracy". Sciences Po a également passé des accords de coopération avec Oxford (OxPo Partners (EN)) et King’s College de Londres avec qui elle vient de renforcer son partenariat par un double diplôme en histoire globale / internationale.

Le Centre d’histoire est par ailleurs membre de plusieurs réseaux internationaux de recherche, destinés à favoriser la circulation et les échanges des enseignants-chercheurs et des doctorants sur une base thématique avec des universités partenaires. Ils jouent un rôle essentiel dans la formation doctorale, et débouchent sur de nombreuses cotutelles ou co-directions binationales de thèses. Les grands axes de travail sont décrits ci-dessous.

Histoire politique

En prolongement de son premier axe thématique, le Centre d’histoire est membre de plusieurs réseaux de recherche internationaux en matière d’histoire politique.

Il est cofondateur, à travers la personne de Marc Lazar qui en a été le premier président, de l’Association for Political History (APH) (EN), réseau regroupant de nombreuses universités européennes (comme King’s College, IUE, Luiss, Padoue, Bielefeld, Leiden, Amsterdam, Genève, Stockholm, Aarhus, Jyväskylä etc.), consacré entre autre à la formation et aux échanges doctoraux dans ce domaine de spécialité. Il se réunit chaque année autour de conférences annuelles thématiques et dispose d’un compte twitter (EN) pour relayer ses informations.

Histoire des relations internationales

Mario del Pero coordonne, pour le compte du Centre d’histoire, plusieurs initiatives dans le domaine de l’histoire des relations internationales.

Chaque année est organisée à l’intention des doctorants et jeunes chercheurs une European Summer School on Cold War History, réunissant des spécialistes de toute l’Europe intéressés à l’histoire de la Guerre Froide. Y ont notamment participé jusqu’ici :

Sur une base également annuelle est mis en place avec l’université de Cambridge un Atelier doctoral d’histoire des relations internationales, en codirection avec ses spécialistes David Reynolds (EN) et Andrew Preston (EN).

Ce double dispositif est complété par un séminaire d’histoire internationale qui se tient tout au long de l’année universitaire, dans le cadre d’un programme avec la London School of Economics (LSE) (EN) et son centre de recherche IDEAS (EN). Ses séances se déroulent alternativement à Londres et à Paris.

CENTER FOR HISTORY AND ECONOMICS (CHEP) À PARIS

Le CHEP en France est basé à Paris et plus précisément à Sciences Po (CHSP et CSO). Il a pour but d'étendre et de nourrir les différents réseaux internationaux en histoire mais aussi d'autres disciplines. Il apportera de réèlles opportunités par les échanges avec les autres membres comme avec Harvard, Cambridge ou la Freie Universität Berlin.

Le CHEP organise régulièrement des ateliers et des rencontres autour de questions fondamentales dans l’histoire de la vie économique, comme (à venir en 2021) l’utilisation de nouvelles sources juridiques et numériques par les historiens et les économistes, ou les rapports entre histoire économique et histoire de l’environnement. On peut consulter en ligne quelques éléments issus d’une première rencontre de ce type, sur l’espace en histoire économique. Le CHEP contribue également au séminaire international History & Economics, il accueille à Sciences Po les prize fellows du programme de Harvard Economics, History and Politics et il facilite l’accueil de chercheur·ses à l’étranger, comme Lola Zappi, docteure du CHSP, qui doit séjourner à Harvard en 2021-22. Il soutient aussi par des bourses, co-financées par la Direction Scientifique de Sciences Po dans le cadre de la soufflerie, des échanges plus courts de doctorant·es entre Cambridge, Harvard et Sciences Po. En attendant la reprise des déplacements internationaux, les doctorant·es sélectionné·es en 2020 (à Sciences Po, Megan Ma et Sarah Glaser ; à Cambridge, Emma Prevignano ; à Harvard, Dev Patel) et les prize fellows Economics, History and Politics ont pu commencer à échanger au cours de conversations informelles, animées par la coordinatrice et le coordinateur du CHEP, autour de thèmes transversaux entre leurs disciplines d’origines, comme la narration ou l’invisibilité.

Le CHEP est coordonné par Claire Lemercier, directrice de recherche CNRS en histoire au CSO, et David Todd, professeur des universités à Sciences Po (CHSP) et directeur du Cambridge Centre for History and Economics. Il et elle organisent les activités du CHEP avec le concours de Paul-André Rosental, professeur des universités à Sciences Po (CHSP), et d’Emma Rothschild, professeure à Harvard et directrice du Joint Center for History and Economics, et avec l’appui des autres membres du Conseil scientifique.

HISTOIRE DE L’EUROPE

Le réseau transnational et interdisciplinaire GRAINES ( Graduate Interdisciplinary Network for European Studies), coordonné par Jakob Vogel, organise autour de l’histoire transnationale de l’Europe des ateliers réguliers avec les Universités de Cologne, Saint Andrews, Bâle, Prague et Vienne.
Il se double d’un réseau Europe and the World, qui regroupe :

Elissa Mailänder en est la coordinatrice scientifique.

Le Centre d’histoire et le Centre Marc Bloch, soutenus par l’Université franco­-allemande, proposent chaque année un atelier scientifique destiné aux étudiants du Centre d’histoire et du Centre Marc Bloch. Portant sur la ville de Berlin au XXe siècle, cette manifestation constitue un point d’entrée pour aborder l’histoire de l’Allemagne destiné à un public d’experts ou d’intéressés non­-experts. L'organisation scientifique en est assurée par Elissa Mailänder (Sciences Po) et Aurélie Denoyer (Centre Marc Bloch).

Les derniers programmes :

Retour en haut de page