L'Ironie du destin. Une histoire des Russes et de leur empire (1853-1991)

En savoir plus

[Pour agrandir la couverture, cliquez sur l'image]

"L'homme soviétique n'est pas celui que vous croyez"

(Khrouchtchev à Nixon)

Les dirigeants de l'Empire russe puis soviétique n'ont cessé de lancer des politiques aboutissant à des résultats contraires. Les tsars voulurent agrandir, consolider et moderniser l'Empire en le russifiant et en lui donnant les contours d'un État-nation à l'européenne assorti d'un Empire colonial ; le résultat, ce furent des défaites, d'amples révoltes et l'éclatement de l'Empire en 1917. Les bolcheviks voulurent supprimer l'Empire et abolir l'État et les frontières ; le résultat, ce fut la constitution d'un vaste Empire autoritaire et bureaucratique derrière une frontière épaisse. En Union soviétique, une société socialiste devait être fondée, homogène et égalitaire, débarrassée du nationalisme et de la domination des Russes ; mais lorsque l'URSS s'effondra en 1991, la principale "réussite" du communisme avait été la consolidation de nations qui prirent alors leur indépendance et la restauration d'une Russie dominant son étranger proche. En sept dates clés, Sabine Dullin explique cette ironie du destin et nous aide à comprendre ce qui motive depuis plus de 150 ans notre plus puissant voisin.

Table de l'ouvrage (PDF, 243 Ko)
Vers la page de Sabine Dullin
Vers le site de la Librairie Payot

Retour en haut de page