Enseignement de l'histoire et société ; passés et présent

Domaine souverainetés | États, empires, relations internationales

Une école dans la colonie du Dahomey (Bénin), vers 1900, Musée National de l'Education. CCO

ENSEIGNER LE COLONIAL 

Pour cette année – la treizième depuis que Laurent Wirth a créé au Centre d’histoire de Sciences Po ce séminaire consacré aux liens entre société et enseignement de l’histoire –, nous avons choisi d’aborder la question coloniale et ses résonnances contemporaines de tous ordres, dans plusieurs aires géographiques. Sur cette question comme sur celles qui ont été au programme des années précédentes, notre ambition reste de faire de ce séminaire un lieu de rencontre et de dialogue entre la recherche scientifique et l’enseignement scolaire.

Depuis que ce séminaire existe au CHSP, l’histoire du colonialisme et de la décolonisation, largement entendue, a fait l’objet d’importants renouvellements tout en conservant, en raison même de sa place parmi les questions et les débats d’actualité, une visibilité publique constante. Dès les années 1960, les livres de Charles-André Julien, dont l’Histoire de l’Algérie contemporaine, I, La conquête et les débuts de la colonisation, 1827-1871 a été publiée en 1964, et ceux de Raoul Girardet ont illustré une volonté historienne qui avait pu naître d’appartenances partisanes opposées face aux épreuves nationales de la décolonisation – et nous n’oublions pas que si Raoul Girardet était professeur à l’Institut d’études politiques, Charles-André Julien y a lui aussi enseigné. Par la suite, l’enseignement français a pu s’appuyer sur de précieux jalons historiographiques, parmi lesquels les travaux de Charles-Robert Ageron, élève de Charles-André Julien, Gilbert Meynier et Jacques Frémeaux, René Gallissot et Bernard Droz, Catherine Coquery-Vidrovitch et Anne Hugon, Daniel Hémery et Pierre Brocheux. Dans le même temps la question coloniale restait un objet de préoccupations publiques, en lien avec les questions sociales contemporaines et avec le développement des enjeux de mémoire, dans la recherche comme dans la pédagogie de l’histoire.

En 2012 et 2013, les deux expositions organisées au Musée de l’Armée, la première sur l’Algérie de 1830 à 1962, la seconde sur l’Indochine de 1856 à 1956, ont marqué à plusieurs égards un tournant, notamment par la démonstration qu’elles apportaient de la capacité à faire se rencontrer les regards de l’institution militaire et ceux du monde de la culture, des arts, du patrimoine, y compris en faisant une place à la bande dessinée – ainsi Jacques Ferrandez voisinait-il avec Théodore Chassériau sur la couverture du catalogue Algérie 1830-1962 édité par Casterman.

Monde pluriel, investi par une recherche historique de plus en plus internationale, comparative, voire globale, l’espace colonial français et européen a suscité des interrogations nouvelles par et pour les enseignants eux-mêmes, soucieux de mieux éclairer un autre passé qui ne passe pas. L’histoire de l’éducation, tout comme la didactique de l’histoire, investissent désormais le sujet avec la rigueur que réclame une question socialement vive. Le programme de nos séances n’a d’autre but que de répondre à cette attente et à cette exigence.

Calendrier provisoire 2023-2024

  1. 27/09/2023, 17h-19h | Marc Depaepe, Professeur émérite à la KU Leuven
    Sur l'histoire de l'enseignement au Congo belge et sur la place du Congo dans l'enseignement belge (1908-1960)
  2. 13/12/2023 | Sylvie Thénault (CNRS, Centre d'histoire sociale des mondes contemporains) 
    La colonisation et la guerre d'indépendance algérienne : un enjeu pour l'enseignement et la formation
  3. 10/01/2024 | Florence Wenzek, Université Lyon 2 
    Certaines d'entre nous ont du savoir, mais nous voulons en acquérir davantage. Voix tanganyikaises pour des filles et des femmes (1939-1961)
  4. 07/02/2024 | Isabelle Surun, Université de Lille ▸ S'inscrire
    Les zones grises de la colonisation : le pluralisme juridique en situation coloniale
  5. 13/03/2024 | Fatima Besnaci, Université Paris-Sorbonne
    Le fait colonial au temps de Rivesaltes
  6. 03/04/2024 | Vincent Marie, Université Montpellier 3
    Cases-mémoire, images-mémoire(s) de la colonisation dans la bande dessinée
  7. 24/04/2024 | Anne Lafont, Directrice d'études, EHESS
    Qu'est-ce que l'image coloniale ? 
  8. 15/05/2024 | Marie-Albane de Suremain, INSPE-UPEC, CESSMA/CRHEC
    L'Afrique subsaharienne dans l'enseignement du fait colonial : entre invisibilisation, stéréotypes et ferments de renouvellement
  9. 05/06/2024 | Guillaume Mazeau, Centre d'histoire du XIXe siècle, Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur invité à l'IHTP
    Le fait colonial au secours d'une histoire et d'un enseignement fatigués : enseigner l'histoire de la Révolution française, hier et aujourd'hui
Retour en haut de page