Arts & Sociétés

Domaine Humanités | vies, matérialité, représentations

Louise Moillon (Paris, 1610-1696), "La Marchande de fruits et légumes", 1630, huile sur toile, 120X165 com, détail, Musée du Louvre.

LES CHOSES

Depuis la Préhistoire, les artistes sont parmi les premiers à prendre les choses au sérieux, non pas comme avant tout inférieures, mais douées de charme, de sens et de facultés propres à donner matière à penser, à croire, à rêver, à agir. En les abandonnant à leur circulation, ils ont confié aux collectionneurs et aux musées le soin de classer leurs représentations. Or, il n'y a pas de sujet plus déstabilisant, qui ne vienne plus efficacement mettre en cause les catégories les mieux assurées.

C'est aussi le constat des sciences humaines et sociales qui ont depuis un certain temps considéré ces choses comme des objets complexes, dignes de biographies. Elles ne se distinguent pas aussi facilement que cela des agents humains (dans la robotique, en particulier). Puissamment actives, elles sont à saisir comme des faits sociaux et politiques.

Il s'agira d'étudier leur portée dans les représentations de toutes sortes, moins pour nous détacher avec mépris de la matérialité que pour reconnaître ce qui, dans la culture matérielle, assure les pratiques mais aussi les savoirs et les croyances, l'aliénation et la liberté. C’est dans cet esprit que nous revisiterons la nature morte, non pas comme un genre désuet mais en ce qu’il nous permettra de reposer la question du statut des choses et donc du nôtre, l’un ne va pas sans l’autre. Ce n’est pas que les unes (les choses) vaudraient plus que les autres (nous), c’est qu’une fois liés dans un même univers, tout vaut désormais infiniment.

Ce séminaire contribue, à sa façon, à la préparation d’une exposition au Musée du Louvre sur LES CHOSES. Une histoire de la nature morte depuis la Préhistoire, au printemps 2022.

Calendrier 2020-2021

  1. 21/10/2020 | Philippe Malgouyres, Conservateur en chef du patrimoine, musée du Louvre : "Les objets d'art, un territoire entre l'art et les choses.
  2. 25/11/2020 | Frédérique Desbuissons, Maîtresse de conférences en histoire de l'Art à l'Université de Reims Champagne-Ardenne / HiCSA : "L'œuvre d'art à l'ère de la culture gastronomique" 
  3. 16/12/2020 | Sophie Leclercq, docteure en histoire culturelle et responsable pédagogique à Sciences Po où elle enseigne : "La représentation des colonies dans les objets scolaires (XIXe-XXe siècles)" - S'inscrire
  4. 20/01/2021 | Edward J. Sullivan, Professeur d'histoire de l'art moderne et Directeur adjoint de l'Institute of Fine Arts de la New York University. "Les choses américaines : histoires réelles, métaphoriques et anachroniques de traumatisme, de colonialisme, d'esclavage, de racisme et de terreur sociale à travers les âges et les géographies de l'hémisphère".
  5. 03/03/2021 | Raphaëlle Occhietti, Historienne de l'art : "Le maïs de Marta Minujín. Rembourser une dette avec une matière première ?"
  6. 24/03/2021 | Valérie Boudier, Historienne de l'art et maîtresse de conférences à l'Université de Lille : "Fame di carne"
  7. 14/04/2021 | Victor Claass, Docteur en histoire de l'art : "Bille objet"
  8. 05/05/2021 | Sophie Houdart, Anthropologue, Directrice de recherche au CNRS (Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative) : "La chose radieuse"

Calendrier 2019-2020

  1. 02/10/2019 | Paul Ardenne : Dragsters
  2. 27/11/2019 | André Gunthert : Le système et le spécimen
  3. 04/12/2019 | Déborah Laks : L’écume des fonds de tiroirs
  4. 15/01/2020 | Arnaud Esquerre : Des choses, des personnes et des morts-vivants
  5. 12/02/2020 | Antoine de Baecque : Les godillots lourds dans le sac
  6. 26/02/2020 | Caroline Douki : Papiers bavards
  7. 04/03/2020 | Thierry Davila : Ready-Made Retour sur le readymade
  8. 01/04/2020 | Frédérique Desbuissons : L’œuvre d’art à l’ère de la culture gastronomique

Publication du séminaire et édition

La Lettre du séminaire, revue électronique en ligne, publie les interventions orales du séminaire en français et en anglais. Elle est largement diffusée en France et à l’étranger.

Arts & Sociétés contribue aussi à la publication des ouvrages et des thèses particulièrement originaux, des anthologies et des traductions d’ouvrages fondamentaux en histoire des arts visuels, dans les collections Les Presses du réel.

Mécènes

  • La Fondation de France soutient activement les activités de Arts & Sociétés, les séminaires, la publication de sa Lettre publiée en deux langues, l’édition des ouvrages, des bourses d’étude attribuées aux jeunes chercheurs et chercheuses.
  • Olivier Berggruen soutient activement le workshop qui se déroule chaque année à la Fondation Hartung-Bergman, et la publication de ses interventions en deux langues.
Retour en haut de page