Raphaelle Occhietti

Doctorante
Arts et sociétés, Histoire globale

2013-présent. Doctorat interuniversitaire en histoire de l'art. Université de Montréal.

2014-2017 Bourse J.A. Bombardier, Conseil de Recherche en Sciences Humaines du Canada. 

juin 2012 Maîtrise en Histoire de l’Art- Université de Montréal (Canada) . Titre du mémoire : « La Junte des Philippines de Goya (1815) : regard sur le pouvoir colonial espagnol et le capitalisme financier». Inscrite sur la Liste du Doyen et la Liste des meilleurs mémoires de l’année.

Bibliographie sélective

  • Raphaelle Occhietti (2014). « Danaë. Quel espace de rencontre entre le mythe et le spectateur ? ». Senzacornice. rivista online di arte contemporanea e critica. n° 11 « Spazio », Octobre 2014. Disponible sur le site de la revue Senzacornice
  • Raphaelle Occhietti (2013). « De l’invisibilité du capital : La Junte des Philippines de Goya (1815) ». RACAR Revue d’art canadienne/Canadian Art Review. Association d’art des Universités du Canada, Universities Art Association of Canada : Numéro XXXVIII, 1, 2013. Disponible sur Jstor
  • Raphaelle Occhietti (2013). « Entrevue avec Michelangelo Pistoletto ». ETCMontréal revue d’art contemporain. Montréal. Numéro 99, 15 juin-15 octobre 2013. 

Direction de Doctorat

Laurence Bertrand Dorléac (Sciences Po, Centre d'histoire) et Olivier Asselin (Université de Montréal).

Titre de la thèse : "Géolocaliser l'économie : les matières premières dans l'art contemporain latino-américain depuis 1975 ".

(soutenance de thèse virtuelle prévue le 26 août 2020)

Retour en haut de page