Mathieu Aguilera

Chercheur associé
Histoire de la statistique et des recensements de population (XVIIIe - XXe siècles), Socio-histoire de la quantification et de la mesure, Histoire des enquêtes sociales et des savoirs administratifs, Histoire politique et sociale de l’État espagnol, 1808-1936 (Péninsule et Outre-mer)

Position actuelle

  • Professeur agrégé d’histoire dans l’académie de Toulouse (TZR)
  • Docteur en histoire contemporaine de l’Institut d’études politiques de Paris et de la Universidad Autónoma de Madrid (mention Sobresaliente Cum laude de l’UAM)
  • Ancien membre scientifique de l’École des hautes études hispaniques et ibériques (EHEHI) - Casa de Velázquez, Madrid 
  • Membre du comité de rédaction de la revue Tracés. Revue de Sciences humaines
  • Membre du pôle Trayectorias del XVIII-XIX iberoamericano (dir. François Godicheau, UT2J, Toulouse) au sein du réseau international Red Columnaria 
  • Chercheur (investigador extranjero) au sein du projet de recherche GENSODIE (axe 2) financé par l’agence de la recherche espagnole (2019-2022) porté par la Professeure Inmaculada Blasco Herranz (Universidad de la Laguna) : Welfare State and Gender in Spain. New Historical Approaches (1880-1936)

Parcours académique

 2020 - Doctorat en cotutelle sous la direction de Jean-François Chanet (Sciences Po) et de Juan Pro Ruiz (Universidad Autónoma de Madrid).
Titre de la thèse : "La recherche de la vérité". Recensements et statisticiens dans l’Espagne du XIXe siècle.
Thèse soutenue le 20 juin 2020 (mention Sobresaliente Cum laude délivrée par l’Université Autonome de Madrid, l’Institut d’études politiques de Paris ne délivrant plus de mentions), devant un jury composé de : M. Jean-François Chanet, Professeur des Universités, Institut d’études politiques de Paris (directeur de recherche) ; Mme Morgane Labbé, Maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches, EHESS (rapporteure) ; Mme Martine Mespoulet, Professeure des Universités, Université de Nantes ; M. Juan Luis Pan-Montojo González, Catedrático de Historia Contemporánea, Universidad Autónoma de Madrid ; M. Juan Pro Ruiz, Catedrático de Historia Contemporánea, Universidad Autónoma de Madrid (directeur de recherche) ; Mme María Cruz Romeo Mateo, Catedrática de Historia Contemporánea, Universitat de València (rapporteure) ; M. Paul-André Rosental, Professeur des Universités, Institut d’études politiques de Paris (président du jury).

Dernières publications 

Aguilera, Mathieu, « L’ingénieur, les capitaines et les planteurs. Le recensement de la Siempra fiel Isla de Cuba (1825-1846) : entre savoirs locaux et préoccupations impériales », Histoire & Mesure, « Le chiffre et la carte. Pratiques statistiques et cartographiques en Amérique latine (XVIIIe-XXe siècles), xxxii-1, 2017, p. 9-52. (1) 

Aguilera, Mathieu, « "Así se administra a ciegas en España" : statistique, territoire et nation à la fin de l’Ancien Régime », Parlement[s]. Revue d’histoire politique, « Vie politique et parlementaire en Espagne (XIXe-XXe siècles) », Hors-série n° 12, 2017/3, p. 41-62.

Aguilera, Mathieu, « Précis statistique d’Espagne et principes de législation universelle sur la guerre : manuscrit adressé par Mariano Romea aux Cortès constituantes (8 novembre 1836) », Parlement[s]. Revue d’histoire politique, « Vie politique et parlementaire en Espagne (XIXe-XXe siècles) », Hors-série n° 12, 2017/3, p. 215-221. 

Aguilera, Mathieu, « Les alcaldes de barrio de Madrid (1834-1840) : une police urbaine de voisinage "entre ancien et nouveau régime" », Nuevo Mundo Mundos Nuevos, « Débats », 2017 [En ligne, URL : http://nuevomundo.revues.org/70591]. 

Aguilera, Mathieu, « Les administrateurs comme agents de la catégorisation des sociétés coloniales. Pratiques et usages des recensements de population », dans Jean-Philippe Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Éditions de la Casa de Velázquez, 2015, p. 41-58. 

Communications récentes (sélection)

21 oct. 2020 « ¿Un censo para gobernar los territorios o conocer la población? Trayectorias de la estadística administrativa española del siglo XIX », Congrès de l’Association de Démographie Historique Espagnole (ADEH), De Aranda al Big Data: historia y mutación del Censo en España (Barcelone).

7 mai 2020 « "Ce n’est pas une chose nouvelle de recenser l’Outre-mer". Recenser le " second empire " espagnol pour gouverner les colonies (1825-1898) ? », Séminaire du Centre Marc Bloch (Berlin), organisé par Jakob Vogel et Léa Renard. 

22 mars 2019 « De la défense de la Monarchie Universelle à la colonisation de l’Empire. Le parcours transatlantique du colonel Joaquin Miranda y Madariaga (1788-1853) », Séminaire transversal « Logiques d’Empire » (Framespa, UT2J), des Professeurs Sophie Dulucq et François Godicheau.

27 juin 2018 « "La mujer más inmoral y más indigna de existir en sociedad" : Tía Cotilla et la révolution libérale espagnole (1835-1870) », Colloque international « Politique, religion et genre dans l’Europe méditerranéenne (1840-1930) », Université Autonome de Madrid - Université de Strasbourg (Madrid). 

2 mai 2018 « Catégories statistiques et hiérarchies sociales : le cas des recensements espagnols (ca 1820-ca 1920) », Séminaire ESOPP (EHESS - Sciences Po), « Mesurer la valeur humaine », séance organisée par Morgane Labbé (EHESS) et Élodie Richard (CNRS-CRH). 

5 juillet 2016 « Pratique et usages de l’enquête statistique sur la Siempre fiel Isla de Cuba, après Humboldt : nombres du pouvoir, pouvoir des nombres (1827-1846) », VIIIe Congrès International et interdisciplinaire « Sciences, savoirs et politique : Alexander von Humboldt et Aimé Bonpland entre Europe et Amérique latine », Sciences Po / IHEAL (Paris).

23 juin 2016 « "La averiguación de la verdad". El oficio de estadístico en el Instituto Geográfico y Estadístico (1877-1900) », XIe Congreso de la Asociación de Demografía de Historia (ADEH), 21-24 juin 2016 (Cadix).

Axe/Domaine de recherche au CHSP

Gouvernement / Institutions, savoirs, normes

Retour en haut de page