Cyrille Jean

Doctorant
Planification familiale, contraception

Agrégé d'histoire, diplômé de Sciences Po.

Son travail de thèse porte sur le développement du marché contesté de la contraception en France à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’étudier les transformations d’un marché constitué de la vente d’objets, de livres et de produits pharmaceutiques dont l’usage contraceptif est masqué à divers degrés. Ce marché comprend encore l’offre de services en planification familiale proposée par une multitude d’acteurs plus ou moins structurés. Illégal jusqu’en 1967, ce marché est supporté par des réseaux de distribution aux franges de la tolérance administrative et judiciaire dans un contexte de forte idéologie nataliste partagée par une partie des élites dirigeantes du pays. Parmi ces réseaux, le Mouvement Français pour le Planning Familial parvient à obtenir une position prépondérante à partir du début des années 1960. Le MFPF affirme dès lors la légitimité d’un discours sur la planification familiale grâce à son expertise médicale, légitimant par la même occasion certaines méthodes au détriment d’autres. Ces métamorphoses du marché contraceptif français sont largement influencées par des dynamiques supranationales qui dépassent les logiques hexagonales. Celles-ci vont de la diffusion rapide et déguisée de nouvelles technologies contraceptives par des entreprises multinationales à la montée d’une angoisse mondialisée de la surpopulation dans les instances internationales d’après-guerre.

Vers le Laboratoire junior "Contraception & genre"

Responsabilités

  • Membre du comité d’organisation du Colloque Genre et contraception : quelles (r)évolutions ? Sciences Po Paris, 18 et 19 décembre 2017
  • Membre du Laboratoire junior Contraception&Genre
  • Membre de l’équipe de coordination séminaire État, Institutions, Société du CHSP de Sciences Po, Paris

Dernières publications

Direction de Doctorat

Directeur : Paul-André Rosental

Titre de la thèse : "Planifier les naissances : les avatars français d'une question internationale (1955-1975)"

Retour en haut de page