Le parcours civique : un exercice de citoyenneté

S'engager au service des autres

Le Parcours civique affirme l’ambition originelle de Sciences Po de former des actrices et des acteurs dotés d’une grande exigence éthique, conscients des réalités sociales à toutes les échelles, du local au global, capables de s’investir pour autrui suivant des principes humanistes

Il s’agit plus précisément d’un exercice de citoyenneté qui permet aux étudiantes et aux étudiants d’assumer pleinement leur responsabilité sociale et civique. En tissant des liens entre les enseignements théoriques suivis et les expériences d’engagement réalisées sur le terrain, ces derniers sont invités à construire un projet personnel, sur un thème de leur choix, dans les domaines de l’intérêt général, du bien commun et de la promotion de l’égalité et de la solidarité.

Le Parcours civique constitue un pilier fondamental dans la formation académique du Collège universitaire : sa validation est indispensable à l’obtention du diplôme de Bachelor.

Comment ça marche ?

Agrandir le schéma du parcours civique ©Sciences Po

Le Parcours civique constitue une obligation de scolarité avec l’attribution de 6 crédits ECTS au minimum (jusqu’à 9 crédits ECTS au maximum) pour les expériences de terrain auxquels s’ajoutent les 6 crédits ECTS du Grand écrit qui sont nécessaires à la validation du Bachelor.

Au cours des trois années, les étudiantes et les étudiantes développent des compétences spécifiques grâce à un parcours leur permettant de travailler les différentes composantes de la citoyenneté au travers d’une approche empirique et conceptuelle

Approche empirique : Par le déploiement d’actions de terrain ciblées en faveur d’individus potentiellement discriminés (dans le rapport aux territoires, à l’âge, à l’apparence physique, à la sexualité, à la religion, au handicap, etc.) ou en difficulté (précarité sociale, isolement, etc.), les étudiantes et les étudiants ont la possibilité d’aller à la rencontre des publics et de leurs besoins, acquérant ainsi de solides compétences pré-professionnelles grâce à la découverte d’une diversité de métiers, de missions et de structures. Dans ce cadre, les étudiantes et les étudiants réalisent deux expériences de terrain : un stage civique de minimum 140 heures (qui se déroule pendant l’été de la première année) et un projet civique libre de 60 heures (qui se déroule en continu tout au long de la deuxième année).

Approche conceptuelle : Les étudiantes et les étudiants sont invités à comprendre les enjeux de citoyenneté dans leurs différentes dimensions, au travers d’une démarche pluridisciplinaire, comparatiste et ancrée dans la réalité du terrain (selon le principe du « Learning by Doing ») dans le but d’apprendre à penser de manière critique tout en agissant en responsabilité. À cet effet, les étudiantes et les étudiants sont invités à rédiger deux écrits réflexifs qui viennent ouvrir et clore leur parcours académique - à savoir : la lettre d’engagement et le Grand Écrit, (en 1ère et 3ème année).

En savoir plus

Retour en haut de page