Engagement civique et parcours étudiants

Engagement civique et parcours étudiants

  • Caroline Pernes, étudiante du Collège Universitaire ©Sciences PoCaroline Pernes, étudiante du Collège Universitaire ©Sciences Po

Le 25 janvier, les étudiants en première année du Collège universitaire, sur le campus de Paris, étaient invités à découvrir le Parcours civique. Né en 2017 avec la réforme du Bachelor, ce projet pédagogique se déploie sur les trois années de formation de leur curriculum. Obligatoire pour tous les étudiants du Collège, le Parcours civique valorise l’apprentissage actif de la citoyenneté et de la responsabilité sociale en liant, grâce à une démarche réflexive encadrée, les enseignements du Bachelor à des engagements sur le terrain.

Accès à la culture, éducation, environnement, justice sociale, santé, innovation durable, etc., les étudiants de première année ont pu découvrir une diversité de domaines d’engagement et de missions au service des autres présentés par des institutions partenaires dans le cadre de panels de discussion et d’un Forum des stages dédié. Autant de possibilités pour construire leur projet personnel, en trouver la thématique et choisir un stage de terrain d’un mois cet été.

Ces panels de discussion ont eu pour objet de réunir de grands témoins tels que Yann LAURANS, directeur du programme Biodiversité de l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI), venu parler de son expérience personnelle : « Le fait d’avoir un objectif, une vision, une cause, un désir spécifique pour un état donné du monde, ça vous confère une approche spécifique de la chose publique (…). Moi, ce qui m’habite et guide mon analyse, c’est le sort que l’on fait à la nature, à la vie sauvage, à la diversité du vivant ». Yann Laurans a évoqué l’importance de concrétiser ses aspirations, en faisant référence à « ce qui vous renvoie à des impressions personnelles profondes, des images, des rêves ou des révoltes qui vous sont propres ; c’est ce qui va vous tenir dans la durée de votre action, qui soutiendra votre motivation, le fond d’écran mental qui va « peupler » votre action bénévole ou votre travail, lui donner un sens même aux moments les plus obscurs ».

Deux tables-rondes associant d’autres grands témoins issus des institutions qui accueillent des étudiants du Collège universitaire en stage ont permis d’explorer les enjeux liés à la mise en place d’actions en faveur de l’intérêt général. Ces discussions furent l’occasion de mettre en lumière les apports fondamentaux d’une aventure humaine fondée sur l'épanouissement personnel et la quête de sens dans l’expérience du « faire » avec les autres, dans l’écoute et le dialogue, et aussi le rôle de l’intelligence collective comme levier du changement.

Les modératrices Anne REVILLARD, professeure associée à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et au Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques (LIEPP) et Tania SOLLOGOUB, économiste et écrivain, ont ainsi échangé avec Jacques BAGGE, responsable du pôle bénévolat à la Péniche des Restos du Cœur, Fatma DRISSI, sous-directrice chargée de l'action sociale à la Caisse d'Allocations Familiales, Marie GODART, directrice générale adjointe Innovation, Ressources humaines et usages numériques de Paris Habitat, Xavier DUPONT, directeur de l’Institut National des Jeunes Aveugles, Dominique DE FONT-REAULX, directrice de la médiation et de la programmation culturelle du Musée du Louvre et ancienne directrice du Musée Eugène Delacroix et, enfin, Christelle GAUTHEROT, directrice des services de l’Éducation nationale, en charge des Collèges, Rectorat de Paris.

Les étudiants de première année ont pu également apprendre de l’expérience de leurs aînés qui poursuivent leur Parcours civique en deuxième année. Ainsi, dans le cadre du stage de première année, Caroline Pernes a mis en place et organisé le tri sélectif dans une Maison d'arrêt et Michaël Saillot a effectué une mission d'animation et d’accompagnement des personnes âgées dans une maison de retraite.

Ces expériences et apprentissages réalisés dans le cadre du Parcours civique Ces expériences et apprentissages réalisés dans le cadre du Parcours civique viendront nourrir le Grand écrit de 3e année, l’épreuve finale du Bachelor.

En savoir plus

Le parcours civique : un humanisme en actes

Retour en haut de page