Le diplomate, le militaire et l'espion

 
Responsable(s)

Christian Lequesne et Hugo Meijer

A propos

Depuis sa création aux États-Unis dans les années 1950, les études sur le renseignement (Intelligence studies) ont constitué un champ marginal dans l’étude de la politique étrangère, des études de défense/sécurité et, plus généralement, des relations internationales. Face aux reconfigurations de l’environnement stratégique contemporain, le renseignement ne peut plus être considéré comme la « dimension manquante ». Il joue en effet un rôle primordial dans la formulation et la mise en œuvre de l’action extérieure des États.
Ce groupe de recherche pose explicitement la question du lien entre la diplomatie, la politique de défense et le renseignement dans la formulation de l’action extérieure des États.

Cette approche holistique de l'action extérieure de l'État fait appel à des logiques d'acteurs et à des relations qui varient selon les configurations décisionnelles. De plus, au sein du triangle diplomatie/défense/renseignement, le rôle et l’influence de chacun des acteurs (ou groupes d’acteurs) est susceptible de varier en fonction des dossiers (ou issue areas) et dans le temps.

Cette approche holistique de l’action extérieure de l'État vise à faire la lumière sur la diversité des acteurs, leurs relations (coopératives/compétitives) et leur influence respective dans le processus décisionnel. Dans le triangle diplomatie/défense/renseignement, le rôle et l'influence de chaque acteur (ou groupe d'acteurs) sont susceptibles de varier d'un domaine à l'autre et au fil du temps.

Afin d’explorer les influences réciproques – ainsi que les dynamiques de compétition – entre ces trois pôles de l’action extérieure des États (diplomatie, défense et renseignement), le groupe de recherche fait appel aux travaux universitaires sur la sociologie des pratiques diplomatiques, l'analyse de la politique étrangère, les études stratégiques et les études sur le renseignement.

Le programme se compose de cinq sessions annuelles, ouvertes au public du CERI, rassemblant des universitaires européens de premier plan dans l'étude de la politique étrangère, de la défense et du renseignement. Il vise ainsi à favoriser des échanges fructueux sur cette dimension sous-explorée de l’action extérieure des États et sur les méthodes d’analyse différentes mais complémentaires qui peuvent être mobilisées par les chercheurs pour étudier ces interactions.


Programme

3 février 2021
12h30
Katarzyna Zysk, Deputy Director and Head of the Centre for Security Policy, Norwegian Institute for Defence Studies, Oslo, Norway
The Defense and the Intelligence in Russia's Power Projection. Who is in Control?

La séance de ce séminaire aura lieu en ligne via la plateforme Zoom.
Vous recevrez les informations de connexion après votre inscription dans un email de confirmation.

8 décembre 2020
12 h 30
Sascha Lohmann (SWP, Berlin, The Americas,German Institute for International and Security Affairs (SWP)
The role of intelligence in the efficient implementation of sanctions: A US / EU Comparison

6 octobre 2020
13 h
Sir David Omand (King's College):
The effect of Brexit on UK intelligence cooperation in Europe

Travaux

Compte rendu de la première séance du 6 octobre 2020
The effect of Brexit on UK intelligence cooperation in Europe
Sir David Omand (King's College)

Compte rendu de la deuxième séance du 8 décembre 2020
The role of intelligence in the efficient implementation of sanctions: A US / EU Comparison
Sascha Lohmann (SWP, Berlin)

Partenaires

Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère des Affaires étrangères.

Retour en haut de page