Léo Grillet

Doctorant


Sorti triplement licencié en Histoire, Science Politique et Philosophie de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 2019, Léo Grillet a poursuivi son cursus par l'obtention d'un master de Théorie Politique à l'Ecole de la Recherche, en parallèle d'un master à l'EHESS spécialisé en histoire environnementale.

A la suite d'un mémoire consacré aux Naturiens, éco-anarchistes évoluant à Montmartre durant la fin-de-siècle, il a envisagé de vérifier l'hypothèse souvent admise selon laquelle l'anarchisme militant et philosophique a souvent fait preuve de clairvoyance quant aux dégradations des milieux naturels.

Sa thèse dirigée par Pierre Charbonnier, rattaché au CEE, portera alors sur l'étude des convergences et/ou divergences historico-philosophiques entre deux traditions de pensées et de pratiques politiques: l'anarchisme militant et l'environnementalisme. Outre l'étude attentive des textes issus de l'anarchisme philosophique classique européen (Reclus, Bakounine, Kropotkine...), cette thèse projette d'intégrer les pratiques libertaires en situation (milieux libres, ZAD...) en interrogeant la nature de leurs réflexivités environnementales depuis le XIXe siècle jusqu'à nos jours.

Thèmes de recherche

Histoire des idées politiques, Ecologie politique, Anarchisme, Ressources naturelles, Histoire environnementale, Socio-histoire des mouvements sociaux environnementalistes.

Thèse : La nature des anarchistes: une avant-garde écologiste? Pour une histoire environnementale de l'anarchisme sous la responsabilité de Pierre Charbonnier
	
Retour en haut de page