Quatre rapports mondiaux de l’UNODC

L’Atelier de cartographie a conçu les cartes de quatre rapports mondiaux de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC). Ces consultances, directement menées auprès des chercheurs et statisticiens du siège de l’organisation à Vienne (Autriche), furent l’occasion d’imaginer des cartes originales sur les crimes et trafics.

The globalization of crime, A transnational organized crime threat assessment, 2010

Ce rapport mondial analyse les logiques et les liens entre plusieurs trafics (personnes, migrants, drogues, armes à feu, ressources environnementales, contrefaçons, cybercriminalité, etc.) en accordant une place prééminente aux cartes. Notamment, des cartes synthétiques réalisées par l’Atelier de cartographie ouvrent chaque chapitre. Cette approche novatrice, par les réseaux transnationaux, promue par les chercheurs de l’UNODC à la fin des années 2000, a ensuite été appliquée à une échelle plus fine dans la série des rapports régionaux sur l’évaluation des menaces transnationales.

Global report on trafficking in Persons, 2012 et 2014

L’Atelier de cartographie a élaboré plusieurs séries de cartes mondiales et régionales sur la traite des personnes lorsque ces rapports prennent un rythme bisannuel (à partir de l’édition 2012 et celle de 2014). Produire de telles cartes n’a pas été aisé en raison de la tension entre, d’une part, la volonté (didactique) de montrer la géographie mondiale des flux et, d’autre part, les biais et limites des données rassemblées par l’UNODC. Ces questions ont justement fait l’objet d’un article scientifique de Benoît Martin pour le Comité français de cartographie, en 2014. À partir de 2016, les cartes sont réalisées au sein de l’UNODC ; malgré la préférence pour les infographies, plusieurs des modèles initiaux de cartes sont encore utilisés et mis à jour.

World Wildlife Crime Report, 2016

L’UNODC publie, en 2016, le tout premier World wildlife crime report ! À travers quelques usages identifiés (nourriture, médicaments, accessoires de mode, objets d’art, mobilier, etc.) ce rapport analyse les ressorts du commerce illicite d’animaux ou des produits tirés de la faune et de la flore sauvages.
L’Atelier de cartographie a conçu les cartes de ce rapport. Signalons une série originale montrant la géographie mondiale des saisies, des origines et des principales routes des trafics détectés de plusieurs marchandises (bois de rose, ivoire, peaux de reptiles, bois d’agar, pangolins, perroquets, caviar d’esturgeon, etc.). Les données, compilées par l’UNODC à partir de celles de la Convention Cites et de l’Organisation mondiale des douanes, présentent de nombreuses limites car elles s’appuient sur les seules saisies des États. Enfin, quelques comparaisons avec le commerce licite (régulé) font aussi l’objet de représentations cartographiques.

Le portofolio qui suit présente cinq photos de chacun des trois rapports, dans l’ordre de leur présentation.

Type de projet

Publication papier

Date de publication

2010, 2012, 2014, 2016

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google