Portrait

Étudiante et mère : mode d'emploi

Camille Viros, mère de trois filles et jeune diplômée
  • Camille Viros et ses trois enfants ©Camille VirosCamille Viros et ses trois enfants ©Camille Viros

Sciences Po compte parmi les dix “HeforShe Champions” universitaires choisis par l’ONU Femmes pour leur engagement en faveur de l’égalité femmes-hommes. Lors du Sommet annuel HeforShe du 26 septembre 2018, le directeur Frédéric Mion reviendra notamment sur nos actions en faveur de la parentalité.

Réconcilier "humain" et "droits de l'homme" : Vanessa Topp, engagée pour les réfugiées

  • Vanessa Topp ©Sciences PoVanessa Topp ©Sciences Po

Pour elle, c’est bien plus qu’une vocation. Étudiante en master "Human Rights and Humanitarian Action" à l'École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Vanessa Topp se rend chaque semaine dans le quartier de la Porte de la Chapelle à Paris à la rencontre des migrants pour leur apporter son soutien. Portrait vidéo d'une jeune femme pour qui étude des droits de l'homme rime avec engagement.

En savoir plus

Découvrez les masters de l'École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA)

"J'ai passé deux mois à étudier les favelas à São Paulo"

Découvrez le prix Max Lazard
  • Bruno Rammdjee ©Sciences PoBruno Rammdjee ©Sciences Po

Bruno Ramdjee a été lauréat du prix Max Lazard lors de sa dernière année à Sciences Po en 2016, ce qui lui a permis de passer deux mois et demi à São Paulo pour étudier les favelas. Ce prix, souvent méconnu des étudiants, permet de financer un projet personnel à l’international.

"Je suis partisane du leadership de service"

Astou Diouf, boursière Sciences Po - Mastercard Foundation
  • Astou Diouf ©Didier PazeryAstou Diouf ©Didier Pazery

Astou Diouf vient du Sénégal, elle fait partie de la première promotion des boursiers Sciences Po - Mastercard Foundation, un programme qui permet d’accompagner des étudiants du continent africain engagés.

"Bubble box" : un projet étudiant primé par le prix Talents #2024

  • Extrait de la vidéo de présentation du projet Bubble Box ©Bubble BoxExtrait de la vidéo de présentation du projet Bubble Box ©Bubble Box

Le 10 janvier 2018, un projet nommé “Bubble Box” remportait le premier prix de l’appel à projets Talents #2024 de la Ville de Paris. Ce module d’hygiène mobile et autonome pour les migrants, les réfugiés et les sans-abris a été élaboré par quatre étudiants de l’École d’Affaires publiques de Sciences Po et de Harvard, pour aider les autorités publiques et les ONG dans la gestion de crises humanitaires et de catastrophes naturelles. Explications avec Pierre Noro, un des étudiants créateurs du projet.

"Le futur se construit aujourd'hui"

Fitiavana Andry, boursière Sciences Po - MasterCard Foundation
  • Fitiavana Andry ©Didier Pazery / Sciences PoFitiavana Andry ©Didier Pazery / Sciences Po

Elle vient de Madagascar et aimerait être de ceux qui compteront dans l’avenir de son pays. Fitiavana Andry fait partie de la première promotion des boursiers Sciences Po - MasterCard Foundation, un programme qui permet d’accompagner des étudiants du continent africain engagés.

Pascale Leclercq, nouvelle directrice du campus de Poitiers

  • Pascale Leclercq ©Sciences PoPascale Leclercq ©Sciences Po

Elle a passé ses 20 dernières années au coeur du réacteur de la formation à Sciences Po : la direction des études et de la scolarité (DES). “J’ai commencé ma carrière au sein de la direction des systèmes d’information mais, très rapidement, j’ai eu envie de basculer du côté de la formation, le coeur de métier de l’école”, se souvient-elle. Il y a encore peu directrice du pilotage transversal au sein de la DES de Sciences Po, Pascale Leclercq vient d’entamer une nouvelle étape de sa carrière en devenant la toute nouvelle directrice du campus de Poitiers. Portrait.

"J'aimerais contribuer à réformer le système de santé de mon pays"

Lire l’interview d'Ashale Chi
  • Portrait d'Ashale Chi, étudiante à Sciences Po ©Didier PazeryPortrait d'Ashale Chi, étudiante à Sciences Po ©Didier Pazery

Elle veut faire évoluer le système de santé de son pays, le Cameroun, et elle va étudier pendant trois années à Sciences Po. Ashale Chi fait partie de la première promotion des boursiers Sciences Po - MasterCard Foundation, un programme qui permet d’accompagner et de former les futurs leaders du continent africain. Interview.

"Être LGBTI n'est pas une influence occidentale, c'est une réalité humaine"

Il a créé la première association LGBTI de l’histoire du Laos
  • Anan Bouapha devant Sciences Po ©Sciences PoAnan Bouapha devant Sciences Po ©Sciences Po

Œuvrer en faveur des droits des lesbiennes, gays, bis, transexuels et intersexes (LGBTI) dans un pays loin de l’Europe, qui en comprend encore souvent mal les enjeux… c’est la vocation de Anan Bouapha, président et fondateur de la première association LGBTI de l’histoire du Laos. De Vientiane à Paris, ce fervent défenseur du droit à la différence a choisi d’étudier à Sciences Po.

Rula Ghani, "First Lady" d'Afghanistan, promo 1969

Lire le récit de ses années étudiantes
  • Photo du dossier étudiant de Rula Ghani ©Sciences PoPhoto du dossier étudiant de Rula Ghani ©Sciences Po

Être une jeune fille rangée, étrangère et loin de sa famille, dans le Paris de mai 68. Être une jeune fille tout court dans le Sciences Po de 1967 qui ne compte que 25% d’étudiantes. 47 ans plus tard, être en Afghanistan la première “First Lady” d’un pays qui n’avait jamais vu le visage d’une femme de président. “J’ai appris à m’adapter”, résume modestement Rula Ghani, qui incarne aujourd’hui pour les femmes afghanes un espoir et un exemple. À l’occasion de sa conférence à Sciences Po vendredi 13 octobre 2017, retour sur les années étudiantes de cette diplômée d’exception.