Inequality of Educational Returns in France

Effect of Education and Social Background on Occupational Careers
Notes & Documents de l'OSC - Novembre 2016
  • Offres d'emploi sur le site de l'APECOffres d'emploi sur le site de l'APEC

Notes & Documents de l'OSC

OSC's Working Papers Serie

Inequality of Educational Returns in France.
Some Evidence of Change in the Relative Importance of the Effect of Education and
Social Background on Occupational Careers

Milan Bouchet-Valat (INED)
Camille Peugny (CRESPPA, Université Paris 8)
Louis-André Vallet (Sciences Po, OSC, CNRS)

n° 2016-05, Novembre 2016, 32 p.

Download the paper | Téléchargez ce numéro

This paper is an extended version of the chapter about France within the comparative volume edited by F. Bernardi and G. Ballarino (2016), Education, Occupation and Social Origin. A Comparative Analysis of the Transmission of Socio-Economic Inequalities, Cheltenham, Edward Elgar Publishing.

On the basis of the 1977, 1985, 1993 and 2003 Formation & Qualification Professionnelle surveys and various indicators of labour market success, it establishes three main results:
(1) after controlling for education, there still exists a ‘direct’ effect of class origin on labour market success which is visible more at an advanced stage of the occupational career than at its outset;
(2) this ‘direct’ origin effect varies in strength over educational categories, being weaker or non-existent among the higher educated, i.e., a higher social background is to a certain extent able to compensate for less prominent educational assets;
(3) the ‘direct’ origin effect has strengthened in the recent cohorts or the last decade observed.

Cette note est une version longue du chapitre à propos de la France, publié au sein du volume comparatif dirigé par F. Bernardi et G. Ballarino (2016), Education, Occupation and Social Origin. A Comparative Analysis of the Transmission of Socio-Economic Inequalities, Cheltenham, Edward Elgar Publishing.

À partir des enquêtes Formation & Qualification Professionnelle de 1977, 1985, 1993 et 2003 ainsi que de plusieurs indicateurs du degré de réussite professionnelle, elle établit les trois résultats suivants :
- à niveau d’éducation contrôlé, il existe encore un effet ‘direct’ de l’origine sociale sur la réussite professionnelle et cet effet est davantage visible à un stade avancé de la carrière qu’au début ;
- cet effet ‘direct’ de l’origine sociale varie, dans son intensité, avec le niveau d’éducation et s’avère plus faible, voire inexistant, parmi les diplômés de l’enseignement supérieur - en d’autres termes, une origine sociale plus élevée est susceptible de compenser, jusqu’à un certain degré, des ressources scolaires plus faibles ;
- l’effet ‘direct’ de l’origine sociale s’est renforcé dans les cohortes récentes ou la dernière décennie observée.

Louis-André Vallet est Directeur de recherche CNRS à l'OSC. Sociologue quantitativiste, il travaille depuis plusieurs années sur la stratification sociale dans la société française, vue notamment au travers des parcours d'éducation. [Page web]

Milan Bouchet-Valat est Chargé de recherche à l'INED. Diplômé de Sciences Po, il travaille sur les questions relevant de la stratification sociale et des inégalités et notamment la sociologie du couple (mesures d'homogamie / hypergamie). [Page web]

Camille Peugny est Maître de conférences à l'Université Paris 8, laboratoire CRESPPA. Ses recherches en cours portent sur les inégalités entre les générations, la stratification affectant les classes populaires et le phénomène de reproduction sociale. [Page web]