Social science after the attacks

Beyond the obvious emotional shock, the attacks that plunged Paris and more recently Brussels into mourning have challenged the academic community to seek a rigorous, in-depth understanding of this eruption of violence from within our democratic societies. So are our intellectual resources up to the task? Alain Fuchs, President of the National Alliance of Humanities and Social Sciences (Athena) and the French National Centre for Scientific Research (CNRS), gave his response to this question in the recent report Research on Radicalisations (pdf, 1,0 Mo) (Fr) submitted to State Secretary of Higher Education and Research Thierry Mandon.

A need for a cross-disciplinary research

Several key conclusions can be drawn from the report. The first is that French research is able to align a strong group of researchers working on subjects related to varying degrees to the tragic events of the past fifteen months (radicalisation, terrorism, modern Middle-East and Islamic studies, secularism, integration, etc.). As regards the Middle East, CERI specialists are noted prominently in the report – further proof, if any was needed, that the fieldwork prioritised by CERI is crucial to a “situated” understanding of political and social realities.
                                                                                                                                 
The second conclusion is that a resolutely cross-disciplinary approach must be developed if we are to grasp the multifaceted drivers of jihadi violence. Ideology, religion, social and political context, personality and many other factors all clearly count towards this alarming trend. Political scientists, sociologists, anthropologists, psychologists and even communication experts each offer valuable analyses, but an overall explanation cannot emerge without collaboration that straddles disciplinary boundaries. The need to develop collaborative research programs is clear and pressing.
 
The report’s third conclusion is the imperative to strengthen certain research subjects that have been insufficiently addressed (propaganda, security, behaviour, etc.) in order to develop innovative approaches that veer off the beaten path. For example, it would be valuable to renew work on the ideologisation of religion – known for a time as fundamentalism – given the significant role it plays in current events. On this issue, CERI researchers have both individual and collective insights to offer.

Improved interaction between researchers and policy-makers is crucial

Finally, the report concludes that we must also improve interaction between the research and policy-making spheres, which all too often still function in parallel. Obviously, it is not a question of research becoming dependent on any political expectations; it must simply be made easier for research findings, with all their explanatory and analytical value, to be communicated to policymakers (and the public at large) so they can be effectively leveraged for decision-making and action. In this spirit, the Athena report proposes the creation of an operational interface (Athena-transfert) and the position of an advisor responsible for coordinating implementation of research findings. Given CERI's international focus, we have a long history of dialogue with certain government agencies which could easily be strengthened in view of such an initiative.
 
The attacks of 2015 and 2016 in France and Belgium were not incidental. They compel social scientists to explore certain lines of research more deeply, to launch new ones, and to expand international cooperation, with the constant goal of better understanding a changing, turbulent world.
 
By Alain Dieckhoff, CERI director

Learn more about the Center for International Studies (CERI) at Sciences Po

Le Média Positif : une initiative étudiante galvanisante

Le Média Positif : une initiative étudiante galvanisante

Un cœur artificiel créé par une entreprise française, la découverte du gène responsable des cancers du sein résistants aux traitements ou encore une startup bordelaise spécialisée dans le recyclage du CO2 industriel... Tout cet éventail d'informations nous provient tout droit d'un nouveau média créé par des étudiants de Sciences Po : le Média Positif.

Lire la suite
Forum de Paris sur la Paix : 103 étudiants de Sciences Po mobilisés

Forum de Paris sur la Paix : 103 étudiants de Sciences Po mobilisés

Du 11 au 13 novembre, 45 chefs d'État et dirigeants d’organisations internationales se sont rassemblés à Paris et en ligne pour la quatrième édition du Forum de Paris sur la Paix (FPP). Organisé dans un format hybride, le sommet de cette année a été axé sur les efforts mondiaux de coopération pour trouver des solutions aux défis actuels posés par la pandémie. 

Découvrez l’expérience de Hannah, bénévole cette année.

Lire la suite
Écrire / Éditer : retour sur une co-écriture inédite entre Maylis de Kerangal et ses élèves

Écrire / Éditer : retour sur une co-écriture inédite entre Maylis de Kerangal et ses élèves

Alors qu’elle est titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence de Sciences Po à l’automne 2020, Maylis de Kerangal a partagé, en plein confinement, une expérience inédite de co-écriture avec les étudiantes et étudiants de ses ateliers d'écriture. Ils se sont enfin retrouvés, un an plus tard, autour de leur ouvrage commun, imprimé depuis par les Presses de Sciences Po.

Lire la suite
Luiz Inácio Lula da Silva : investir dans le Brésil de demain

Luiz Inácio Lula da Silva : investir dans le Brésil de demain

C’est une foule pleine d’enthousiasme qui attendait l’arrivée de Luiz Inácio Lula da Silva (plus connu sous le nom de « Lula ») à Sciences Po mardi 16 novembre 2021. Des étudiants, mais aussi des représentants de l’ONU et des diplomates étaient rassemblés pour écouter l’intervention de l'ancien président de la République fédérative du Brésil sur le sujet « Quelle place pour le Brésil dans le monde de demain ? »

Lire la suite
Bienvenue à Mathias Vicherat nommé directeur de l'IEP et administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques

Bienvenue à Mathias Vicherat nommé directeur de l'IEP et administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques

Faisant suite à la publication conjointe, le 20 novembre 2021, du décret du Président de la République confirmant la nomination de Mathias Vicherat en tant que directeur de l’IEP et de l’arrêté de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation qui entérine sa nomination en tant qu’administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques, notre nouveau directeur prend ses fonctions lundi 22 novembre 2021

Lire la suite
Comprendre le cybersexisme pour mieux le prévenir : conférence et remise de prix

Comprendre le cybersexisme pour mieux le prévenir : conférence et remise de prix

Dans la continuité du nouveau dispositif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VSS) mis en place à la rentrée universitaire 2021 à Sciences Po et à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, notre institution lance, le 25 novembre 2021, un cycle de trois conférences pour aller plus loin dans la lutte contre les VSS.

Zoom sur le premier opus : comprendre le cybersexisme pour mieux le prévenir.

Lire la suite
Candidats : tout savoir sur les admissions en bachelor par la voie d'accès internationale pour la rentrée 2022

Candidats : tout savoir sur les admissions en bachelor par la voie d'accès internationale pour la rentrée 2022

Vous préparez un diplôme d’études secondaires étranger et souhaitez vous porter candidat au Bachelor de Sciences Po pour la rentrée 2022 ?  La voie d’accès internationale est ouverte depuis le 4 novembre ! Cette voie d’accès s’adresse uniquement aux lycéens préparant un diplôme d’études secondaires étranger. Modalités, calendriers, nouveautés  : retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur nos procédures d’admission et les dernières informations.

Lire la suite