“We can't rewrite the script of climate change”

In Paris for COP21, Arnold Schwarzenegger made a stop at Sciences Po for a discussion with students on climate issues. Watch his exclusive interview for Sciences Po.

“We are accustomed to welcoming people from the political and state spheres, and we occasionally receive people from the performing arts world, but never before have we had the two worlds embodied in one person”, said Sciences Po President Frédéric Mion in his welcoming address to Arnold Schwarzenegger.

Before a full house of students and leading figures from all over the world, including former IPCC President Rajendra Kumar Pachauri, the movie star and former governor of the Great State of California talked about how he made California the most advanced state in the fight against climate change. 

“Born in Austria and made in America, I was fortunate to grow up close to the earth”
In his opening address to students, Arnold Schwarzenegger explained that his commitment to the environmental cause had nothing to do with his political affiliation. “I stand before you today as a citizen of the world. Born in Austria and made in America, I was fortunate to grow up close to the earth,” he said. “The environment was absolutely everything to us (...) and I could not have imagined that air pollution would cause seven million people a year to die prematurely”.

By evoking his childhood memories, he urged students to become participants in the environmental revolution. “We all have the power to do something about the climate. It is not a movie world, this is the real world, and it is time to embark on a smarter path.”

“I am in Paris to tell subnational leaders ‘Flex your muscles’”
Drawing on his successful experience as governor of California, he focused on the potential power of subnational governments. “Cities, states and provinces hold tremendous power.” He recalled that the commitment of local stakeholders enabled California to enact its own environmental and climate change laws, regardless of the opinion of the federal government. As a result of this environmental empowerment, the biggest state of the United States is today 40 percent more energy efficient than the rest of the US.

“We must terminate the old politics of division”
From the former governor’s perspective, the success of the green revolution also depends on our ability to overcome divisions and work together. “Conservatives versus liberals, the rich versus the poor, the West versus the East… There is no conservative air or liberal air, we all breathe the same air.”

“We have to communicate much better”
Arnold Schwarzenegger –  who proved himself a real expert at communicating –  focused on the need to change the way we communicate about climate change, if people are to become aware that this phenomenon impacts us now.

“We have been talking about melting glaciers and rising sea levels for decades. But it has not been working. When we talk about the impacts of these phenomena by 2050, we build distance between people and the problems.”

Still dreaming of the lost paradise of his childhood, he encouraged students to come together to win the battle for the environmental revolution.


Relive the discussion with Arnold Schwarzenegger

Related link

COP21: Arnold Schwarzenegger: 'Go part-time vegetarian to protect the planet', BBC News, 8 December 2015

 

 

En chantier

En chantier

A la rentrée 2021, Sciences Po verra le déménagement d’une partie de ses activités sur le site du 1, place Saint-Thomas d’Aquin à Paris : l’ancien hôtel de l'Artillerie aura achevé sa mue pour devenir le coeur du futur campus parisien. Mais, pour le moment, le lieu est le terrain de jeu des pelleteuses et des hommes de l’art. Notre photographe, Martin Argyroglo, s'est baladé sur le chantier.

Lire la suite
150 étudiants de Sciences Po au Paris Peace Forum

150 étudiants de Sciences Po au Paris Peace Forum

Du 11 au 13 novembre 2019, se tient à Paris la deuxième édition du Paris Peace Forum. Initié par le président Emmanuel Macron et co-organisé par 8 membres fondateurs dont Sciences Po, ce forum réunit de nombreux acteurs de la gouvernance mondiale. 30 chefs d’État et 150 étudiants de l’École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA) ont répondu présents.

Lire la suite
Quels financements publics pour les énergies renouvelables en France ?

Quels financements publics pour les énergies renouvelables en France ?

En France et dans le monde, le développement des énergies renouvelables électriques s’est jusqu’à présent largement appuyé sur des mécanismes de soutien public. Ces mécanismes financent généralement la différence entre la rémunération de leur production sur le marché de l’électricité et le prix cible garanti par l’État au producteur renouvelable. Alors que la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) vise à multiplier par trois les capacités de production éoliennes et photovoltaïques en dix ans et que, dans le même temps, les coûts de production de ces technologies sont amenés à baisser, quel besoin de financement public pour les énergies renouvelables électriques peut-on anticiper ?

Lire la suite
Joseph Stiglitz, l'économie contre les inégalités

Joseph Stiglitz, l'économie contre les inégalités

Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, séjourne ce semestre d'automne à Sciences Po, partageant à cette occasion ses travaux avec les étudiants et les chercheurs de l'établissement. L'économiste se livre ainsi sur son parcours et sa carrière, mais aussi sur ses inspirations, ses rapports à l'œuvre de Keynes et ses convictions pour de meilleures politiques publiques, luttant de manière efficace contre les inégalités.

Lire la suite

"Sciences Po, c'est le Harvard français"

La Mastercard Foundation, en partenariat avec Sciences Po, attribue des bourses qui permettent d’accompagner et de former des étudiants du continent africain talentueux et engagés. Témoignages d'étudiants bénéficiaires de ce dispositif.

Lire la suite
Make it Work : Sciences Po s'engage pour le climat

Make it Work : Sciences Po s'engage pour le climat

Suite à l’annonce de Frédéric Mion, en mars 2019, Sciences Po s’engage pour le climat à travers un ensemble d’initiatives éco-responsables regroupées sous le programme “Climate Action: Make it Work”. Programme événementiel dédié, audit des enseignements, plan d'action écoresponsable, consultations en ligne : toutes les communautés de Sciences Po sont invitées à devenir des acteurs engagés pour mener la transition écologique.

Lire la suite
Eric Vinson : “Le droit de croire ou de ne pas croire”

Eric Vinson : “Le droit de croire ou de ne pas croire”

Destinée aux ministres du culte, aux cadres des communautés religieuses et aux professionnels travaillant autour du fait religieux et de la laïcité, “Emouna” est une formation unique dans le paysage universitaire français. Ce programme propose en effet à ses étudiants de découvrir l’environnement politique et institutionnel qui entoure les pratiques religieuses, la laïcité et les différentes religions. Le tout, dans une perspective interdisciplinaire et non-confessionnelle. Qu’est-ce qu’un programme laïque sur les religions ? Qu’y apprend-on ? Depuis 2018, Eric Vinson, spécialiste du fait religieux et de la laïcité, est le responsable pédagogique de cette formation. Il nous explique le sens d’Emouna.

Lire la suite
Nicolas Mathieu : “J’aime la littérature réaliste et cruelle”

Nicolas Mathieu : “J’aime la littérature réaliste et cruelle”

Prix Goncourt 2018 pour son livre Leurs enfants après eux, qui prenait pour sujet la jeunesse désoeuvrée de l’est de la France, Nicolas Mathieu était l’invité de Sciences Po ce 23 octobre 2019. Abordant les sujets de ses inspirations littéraires, de la reproduction des élites ou encore de la politique, l’écrivain s’est prêté au jeu de l’interview vidéo.

Lire la suite
Soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal

Soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal

Jeudi 17 octobre 2019. 

La détention en Iran de notre collègue Roland Marchal, directeur de recherche CNRS au CERI, vient d'être rendue publique. Pour des raisons de sécurité, les autorités françaises n'avaient pas encore révélé la nouvelle de son arrestation et nous avaient demandé de respecter cette consigne de discrétion.

Lire la suite