“We can't rewrite the script of climate change”

In Paris for COP21, Arnold Schwarzenegger made a stop at Sciences Po for a discussion with students on climate issues. Watch his exclusive interview for Sciences Po.

“We are accustomed to welcoming people from the political and state spheres, and we occasionally receive people from the performing arts world, but never before have we had the two worlds embodied in one person”, said Sciences Po President Frédéric Mion in his welcoming address to Arnold Schwarzenegger.

Before a full house of students and leading figures from all over the world, including former IPCC President Rajendra Kumar Pachauri, the movie star and former governor of the Great State of California talked about how he made California the most advanced state in the fight against climate change. 

“Born in Austria and made in America, I was fortunate to grow up close to the earth”
In his opening address to students, Arnold Schwarzenegger explained that his commitment to the environmental cause had nothing to do with his political affiliation. “I stand before you today as a citizen of the world. Born in Austria and made in America, I was fortunate to grow up close to the earth,” he said. “The environment was absolutely everything to us (...) and I could not have imagined that air pollution would cause seven million people a year to die prematurely”.

By evoking his childhood memories, he urged students to become participants in the environmental revolution. “We all have the power to do something about the climate. It is not a movie world, this is the real world, and it is time to embark on a smarter path.”

“I am in Paris to tell subnational leaders ‘Flex your muscles’”
Drawing on his successful experience as governor of California, he focused on the potential power of subnational governments. “Cities, states and provinces hold tremendous power.” He recalled that the commitment of local stakeholders enabled California to enact its own environmental and climate change laws, regardless of the opinion of the federal government. As a result of this environmental empowerment, the biggest state of the United States is today 40 percent more energy efficient than the rest of the US.

“We must terminate the old politics of division”
From the former governor’s perspective, the success of the green revolution also depends on our ability to overcome divisions and work together. “Conservatives versus liberals, the rich versus the poor, the West versus the East… There is no conservative air or liberal air, we all breathe the same air.”

“We have to communicate much better”
Arnold Schwarzenegger –  who proved himself a real expert at communicating –  focused on the need to change the way we communicate about climate change, if people are to become aware that this phenomenon impacts us now.

“We have been talking about melting glaciers and rising sea levels for decades. But it has not been working. When we talk about the impacts of these phenomena by 2050, we build distance between people and the problems.”

Still dreaming of the lost paradise of his childhood, he encouraged students to come together to win the battle for the environmental revolution.


Relive the discussion with Arnold Schwarzenegger

Related link

COP21: Arnold Schwarzenegger: 'Go part-time vegetarian to protect the planet', BBC News, 8 December 2015

 

 

Shirin Ebadi : “Je souhaite la libération de Madame Adelkhah”

Shirin Ebadi : “Je souhaite la libération de Madame Adelkhah”

Le 5 juin 2019, Fariba Adelkhah et Roland Marchal, tous deux chercheurs au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), étaient arrêtés et emprisonnés à Téhéran. Un an plus tard, malgré la libération de Roland Marchal le 20 mars 2020, Fariba Adelkhah demeure incarcérée dans la prison d’Evin. À l’occasion de ce triste anniversaire, Shirin Ebadi, Prix Nobel de la Paix, soutient la chercheuse dans la message relayé par Olivier Duhamel, Président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), et Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po. 

Lire la suite
Imaginer le monde d'après la crise

Imaginer le monde d'après la crise

Depuis le 27 avril 2020, Sciences Po mène aux côtés de TF1, de Bluenove et Cognito une grande consultation en ligne intitulée “Notre nouvelle vie”. Son objectif : faire émerger des propositions pour répondre aux conséquences sociétales, économiques et démocratiques de la crise du Covid-19. Originale dans sa forme, la consultation a déjà réuni plus de 58 000 réponses émanant de 5 100 participants. Il est possible de débattre de cinq thématiques jusqu'au 24 juin. Explications détaillées avec Olivier Duhamel, Président de la FNSP et Yann Algan, doyen de l'École d’affaires publiques de Sciences Po. 

Lire la suite
Pour une stratégie universitaire européenne face à la crise

Pour une stratégie universitaire européenne face à la crise

En 2019, huit institutions de rang mondial en sciences sociales, humanités et management*, s’appuyant sur des liens déjà solides, ont décidé de s’unir pour créer “CIVICA, l’Université Européenne des Sciences Sociales”. Préfigurant les contours de l’université du futur, reposant à la fois sur une vision stratégique de long terme et sur des activités concrètes à l’attention des étudiants, du corps professoral, des équipes et du grand public, CIVICA a vocation à proposer des réponses innovantes aux grands défis du monde contemporain et à assurer la promotion des valeurs civiques européennes.

Lire la suite

" La pauvreté commence à l'enfance "

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Coronavirus : la réponse économique

Coronavirus : la réponse économique

Comment sortir d'un confinement marqué par le choix stratégique fort du chômage partiel ? La dette française est-elle soutenable ? Quels sont les effets de la crise sur l’emploi ? Et que feront les Français de l’épargne conséquente accumulée ces derniers mois ? Éléments de réponse avec Philippe Martin, Professeur au sein du Département d’économie de Sciences Po. 

Lire la suite
Le campus de Nancy fête ses vingt ans !

Le campus de Nancy fête ses vingt ans !

À la rentrée de l’année 2000, 42 étudiants rejoignaient le premier campus régional de Sciences Po, inauguré par Richard Descoings, et dont l’ouverture précéderait celle des sites de Reims, du Havre, de Poitiers, de Dijon et de Menton. Ce campus accueille aujourd’hui 300 étudiants (dont plus de la moitié sont internationaux) pour les deux premières années d’un bachelor avec une spécialisation géographique sur l’Europe et l’espace franco-allemand. En 20 ans, plus de 2000 étudiants sont passés par ce campus. 

Lire la suite

"Le romantisme de l'Amérique latine"

L’Amérique Latine, continent des écrivains, de la passion et des révolutions ? Oui, mais pas seulement ! Avec le cours “Relations Internationales en Amérique Latine”, Kevin Parthenay invite les étudiants du campus de Poitiers à poser un regard neuf sur ce continent qui, loin de jouer les seconds couteaux, est en fait au coeur des dynamiques mondiales. 

Lire la suite

" C'est toi qui t'occupes des enfants aujourd'hui ? "

En période de confinement, les uns sont-ils “plus égaux que les autres” ? La Chaire pour l’Entrepreneuriat des Femmes à Sciences Po, en coopération avec Ipsos, a mené l’enquête auprès de 1000 actifs constituant un échantillon national représentatif de la population active âgée de 18 ans et plus en France. Cette enquête nous livre une image contrastée : si les femmes ont été plus durement touchées par l’inactivité professionnelle que les hommes, elles sont aussi 30% dans les couples hétérosexuels à avoir constaté une meilleure répartition des tâches domestiques, et 24% à avoir ressenti une hausse de leur satisfaction générale (contre 19% des hommes). Quelles perspectives cela dessine-t-il pour l’avenir ? Quelques jours avant la publication d’un document de travail portant sur l’analyse des données de l’enquête, Anne Boring, directrice de la chaire, nous livre ses premières conclusions. 

Lire la suite
Drôle d'économie !

Drôle d'économie !

Les personnes dotées de grands pieds sont-elles meilleures en orthographe ? Quel rapport entre le PIB, le réchauffement climatique et une crosse de hockey ? Peut-on mesurer le Bonheur National Brut ? Questions bizarroïdes et réponses tout en couleurs : c’est la marque de fabrique d’Econofides, un projet qui a pour ambition de redonner le goût de l’économie aux élèves de lycée par le biais d’une pédagogie interactive, narrative et ludique. 

Lire la suite