“Here everything is geared towards us being creative”

Alexis Ngahane is a first-year student on the Paris campus. He launched his first entrepreneurial venture even before he finished high school and he does not intend to stop there. Interview.

Can you tell us more about the entrepreneurial venture you set up in your last year of high school?

I got an idea thanks to a summer job. I was working next to a company that rented premises to private hire-care drivers. Chatting with them, I realised that they were wasting a lot of time stopping for supplies of water, snacks, and so on. I set up a subscription system with pick-up points. That year, I put my marketing and management classes directly into practice for my venture! It worked really well. After a few months, I gave it all up because other people had taken up the idea... And also because I had to study for my finals and getting into Sciences Po!

How did you hear about Sciences Po? And what made you want to apply?

In my second-to-last year of high school, my economics teacher told me about the Equal Opportunity programme and said “you should try and get into Sciences Po!” “Stop dreaming!” I told him. I wasn’t buying it; when you weren’t born in France and you live in a neighbourhood like mine, Sciences Po is for other people. In the end they explained how the Equal Opportunity programme worked and I thought “why not?” I got help from a few teachers, but also from my friend Yacine, who had passed the entrance exam the year before. I loved doing the eligibility test, a press kit on universal income. And I found myself through to the oral exam! I still didn’t believe it. Even on the day I was admitted, I had trouble believing it. I hadn’t told my family I was taking the exam, it was a huge surprise for them.

How did you convince the examination panel?

I had no idea what to expect. We started talking entrepreneurship, digital innovation. I love those subjects! The discussion just flowed naturally. And then the panel also asked me about my “human side”; I’m not only a capitalist (laughs). I belong to an NGO that helps families of children with disabilities in Africa. It’s a commitment that has made me grow up a lot.

How are the first few weeks at Sciences Po going?

I still keep being surprised every day! It’s crazy to meet so many different people. There are students who’ve come from the other side of the world, from Dubai or New Caledonia, and others straight out of Val d’Oise, near where I live.  And we clearly have the best lecturers. I have the feeling that I can think and imagine what I want here. It’s a place where you don’t put up barriers for yourself, where everything is geared towards us being creative.

How do you see the next few years?

I want to go to Latin America or Africa during my third year; these days, that’s where it’s all still to be invented. And then of course I have a new business project. This time I want to do things big. I’m going to look for students who are keen to go into it with me, preferably people whose ideas are different from mine. In any case, I’m setting myself no limits. That’s the advice I have for anyone in high school: start by believing in yourself. And even if you don’t believe, give it all you’ve got!
 

Find out more

Les vertus de la désobéissance

Les vertus de la désobéissance

Contester, refuser, manifester... Pourquoi désobéir est-il si compliqué ? Et, pourquoi, malgré tout, est-ce une vertu en démocratie ? Frédéric Gros, professeur et chercheur en philosophie au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), interroge dans son dernier essai, Désobéir, les ressorts et raisons de la désobéissance.

Lire la suite
On vous dit tout sur le Collège universitaire !

On vous dit tout sur le Collège universitaire !

Rendez-vous le 8 novembre prochain à 18h00 en direct sur Campus-Channel pour une émission consacrée à notre premier cycle. Pendant une heure, Bénédicte Durand, doyenne du Collège universitaire, Myriam Dubois-Monkachi, co-directrice de la scolarité, accompagnées par deux étudiants de Sciences Po, répondront à toutes vos questions concernant les procédures d'admission, la préparation aux épreuves, les enseignements et la vie quotidienne sur les 7 campus de Sciences Po.

Lire la suite
Les 7 écoles de Sciences Po répondent à vos questions

Les 7 écoles de Sciences Po répondent à vos questions

Tout au long des mois de novembre et de décembre, les sept écoles de Sciences Po présentent leur offre de masters lors d'une émission en direct sur le site web Campus-Channel. Pendant 40 minutes, vous pourrez poser toutes vos questions aux doyens et aux étudiants de Sciences Po afin de mieux connaître les programmes et les métiers auxquels préparent les écoles.

Lire la suite
Dieu n’est pas mort : il fait de la politique

Dieu n’est pas mort : il fait de la politique

Partout dans le monde, le religieux est de retour. À l'intérieur des États comme sur la scène internationale, il se mêle désormais des enjeux de société comme de la politique. Analyser ce retour sous différents angles et dans toute sa diversité, c’est l’objectif de l’ouvrage “L’Enjeu mondial. Religion et politique”. Alain Dieckhoff, directeur du CERI, qui l’a co-piloté avec Philippe Portier, directeur du GSRL (CNRS/École pratique des hautes études), nous dévoile les nouveaux liens étroits et complexes qu’entretiennent religion et politique dans le monde contemporain.

Lire la suite
Rula Ghani, “First Lady” d’Afghanistan, promo 1969

Rula Ghani, “First Lady” d’Afghanistan, promo 1969

Être une jeune fille rangée, étrangère et loin de sa famille, dans le Paris de mai 68. Être une jeune fille tout court dans le Sciences Po de 1967 qui ne compte que 25% d’étudiantes. 47 ans plus tard, être en Afghanistan la première “First Lady” d’un pays qui n’avait jamais vu le visage d’une femme de président. “J’ai appris à m’adapter”, résume modestement Rula Ghani, qui incarne aujourd’hui pour les femmes afghanes un espoir et un exemple. À l’occasion de sa conférence à Sciences Po vendredi 13 octobre 2017, retour sur les années étudiantes de cette diplômée d’exception.

Lire la suite
Sciences Po à la 50e place mondiale en sciences sociales

Sciences Po à la 50e place mondiale en sciences sociales

Le Times Higher Education (THE), qui dresse chaque année un classement mondial des universités très suivi par les acteurs du secteur, vient de publier ses palmarès thématiques. Alors qu’aucun établissement français ne figurait dans le top 100 mondial en sciences sociales l’an passé, Sciences Po se hisse cette année à la cinquantième position mondiale et se place désormais comme la première université française dans ce domaine.

Lire la suite
Nos campus en régions vous ouvrent leurs portes !

Nos campus en régions vous ouvrent leurs portes !

Vous êtes lycéen, vous voulez vous porter candidat à Sciences Po ? Enseignements, vie de campus : venez poser toutes vos questions lors des Journées Portes Ouvertes de nos campus en régions. Une occasion unique de rencontrer étudiants, professeurs et responsables pédagogiques du Collège universitaire (le 1er cycle de Sciences Po en trois ans).

Lire la suite
« Un regard critique sur l’entreprise »

« Un regard critique sur l’entreprise »

Le Prix du Livre RH créé par Syntec recrutement en partenariat avec Le Monde et Sciences Po a récompensé le 3 octobre dernier l’ouvrage de Dominique Lhuillier et Anne-Marie Waser Que font les 10 millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique qui dénonce l’exclusion des malades chroniques de l’entreprise. Entretien à cette occasion avec Henri Bergeron, directeur du master Organisations et Management des Ressources Humaines au sein de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po et président du jury du Prix du livre RH.

Lire la suite
Les meilleures copies 2017

Les meilleures copies 2017

Commenter un extrait de L’Éducation sentimentale de Flaubert, évoquer les débuts de la Ve République ou encore comparer certains régimes totalitaires… Ce sont quelques-uns des sujets sur lesquels les prétendants à l’entrée à Sciences Po ont dû plancher cette année lors des épreuves écrites. Certains ont brillamment réussi cette épreuve. En exclusivité, voici leurs plus belles copies.

Lire la suite

"Nous devons tant à Simone Veil"

Les 2406 diplômés de la promotion 2017 s’en souviendront. Le 30 juin 2017, au matin du jour où ils s’apprêtaient à recevoir leur diplôme, disparaissait Simone Veil, immense figure nationale et européenne dont l’hommage a teinté d’une solennité toute particulière la cérémonie qui les faisait entrer dans la vie d’adulte : pas un discours en effet qui n’ait rendu hommage à “celle à qui nous devons tant” (Frédéric Mion).  

Lire la suite