“Here everything is geared towards us being creative”

Alexis Ngahane is a first-year student on the Paris campus. He launched his first entrepreneurial venture even before he finished high school and he does not intend to stop there. Interview.

Can you tell us more about the entrepreneurial venture you set up in your last year of high school?

I got an idea thanks to a summer job. I was working next to a company that rented premises to private hire-care drivers. Chatting with them, I realised that they were wasting a lot of time stopping for supplies of water, snacks, and so on. I set up a subscription system with pick-up points. That year, I put my marketing and management classes directly into practice for my venture! It worked really well. After a few months, I gave it all up because other people had taken up the idea... And also because I had to study for my finals and getting into Sciences Po!

How did you hear about Sciences Po? And what made you want to apply?

In my second-to-last year of high school, my economics teacher told me about the Equal Opportunity programme and said “you should try and get into Sciences Po!” “Stop dreaming!” I told him. I wasn’t buying it; when you weren’t born in France and you live in a neighbourhood like mine, Sciences Po is for other people. In the end they explained how the Equal Opportunity programme worked and I thought “why not?” I got help from a few teachers, but also from my friend Yacine, who had passed the entrance exam the year before. I loved doing the eligibility test, a press kit on universal income. And I found myself through to the oral exam! I still didn’t believe it. Even on the day I was admitted, I had trouble believing it. I hadn’t told my family I was taking the exam, it was a huge surprise for them.

How did you convince the examination panel?

I had no idea what to expect. We started talking entrepreneurship, digital innovation. I love those subjects! The discussion just flowed naturally. And then the panel also asked me about my “human side”; I’m not only a capitalist (laughs). I belong to an NGO that helps families of children with disabilities in Africa. It’s a commitment that has made me grow up a lot.

How are the first few weeks at Sciences Po going?

I still keep being surprised every day! It’s crazy to meet so many different people. There are students who’ve come from the other side of the world, from Dubai or New Caledonia, and others straight out of Val d’Oise, near where I live.  And we clearly have the best lecturers. I have the feeling that I can think and imagine what I want here. It’s a place where you don’t put up barriers for yourself, where everything is geared towards us being creative.

How do you see the next few years?

I want to go to Latin America or Africa during my third year; these days, that’s where it’s all still to be invented. And then of course I have a new business project. This time I want to do things big. I’m going to look for students who are keen to go into it with me, preferably people whose ideas are different from mine. In any case, I’m setting myself no limits. That’s the advice I have for anyone in high school: start by believing in yourself. And even if you don’t believe, give it all you’ve got!
 

Find out more

ENA : 29 admis sur 40 issus de Sciences Po

ENA : 29 admis sur 40 issus de Sciences Po

Les résultats d’admission au concours externe d’entrée à l’École Nationale d’Administration sont tombés  : 29 étudiants issus de Sciences Po ont été admis. Ils représentent ainsi 73% de la nouvelle promotion. Les étudiants de Sciences Po forment ainsi la majorité des admis à l’ENA comme aux autres concours administratifs auxquels prépare l’École d’affaires publiques de Sciences Po : le Sénat, l’Assemblée nationale ou les futurs Adjoints de la Banque de France.

Lire la suite
Engagé pour l’Afrique

Engagé pour l’Afrique

Il vient du Burkina Faso et travaille sur un projet pour faciliter l’accès à l’eau dans son village. Romaric Compaoré fait partie de la première promotion des boursiers Sciences Po - MasterCard Foundation, un programme qui permet d’accompagner et de former des étudiants du continent africain talentueux et engagés.

Lire la suite
Mieux comprendre la finance pour mieux la réguler

Mieux comprendre la finance pour mieux la réguler

L’École de droit et l’École du management et de l’innovation de Sciences Po créent le premier cursus intégré qui combine une formation en droit et une formation en finance au sein d’un même établissement. Ce master joint en trois ans est destiné aux étudiants de Licence 3 (ou niveau équivalent), et ne nécessite aucun prérequis en droit ou en finance à l’entrée de la formation. La première promotion fera sa rentrée en septembre 2018. Entretien croisé avec Christophe Jamin, doyen de l’École de droit, et Marie-Laure Djelic, co-doyenne de l’École du management et de l’innovation, qui assurent la direction scientifique de ce programme.

Lire la suite
Docteurs honoris causa : 3 profils exceptionnels

Docteurs honoris causa : 3 profils exceptionnels

Après Vaclav Havel, Boutros Boutros Ghali ou Lakhdar Brahimi, Sciences Po s’apprête à honorer, le 12 décembre, trois nouveaux docteurs honoris causa. Une promotion 2017 exceptionnelle à plus d’un titre. D’abord parce qu’elle distinguera deux femmes, qui rejoignent Helen Wallace, première Docteure honorée en 2011. C’est également la première fois que Sciences Po décerne ce titre à un universitaire d’Afrique subsaharienne. Trois profils remarquables et inédits à découvrir ci-dessous.

Lire la suite
Quartiers fragiles

Quartiers fragiles

Année après année, les politiques dédiées aux quartiers dits “sensibles” s’enchaînent et… rien ne semble changer. Clément Boisseuil, chercheur au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po (CEE) s’est intéressé à l’application de ces politiques, en comparant les méthodes utilisées à Chicago et à Paris. Il nous explique pourquoi une telle différence entre les objectifs affichés et des résultats mitigés.

Lire la suite
Sociologie et basket-ball

Sociologie et basket-ball

Après avoir étudié pendant deux années sur le campus de Reims, Lukas Noah Drammeh s’est envolé pour les États-Unis où il effectue actuellement sa troisième année à l’Université de Caroline du Nord, à Chapel Hill. L’occasion d’approfondir ses connaissances en sociologie et en études afro-américaines, mais aussi de réaliser un vieux rêve : intégrer une équipe de basket-ball réputée et jouer une saison sur le sol américain. Portrait vidéo d’un fan de basket.

Lire la suite
Apprendre, ça s’apprend

Apprendre, ça s’apprend

Comment apprendre à apprendre ? C'est le défi de tout élève, en particulier au moment de l'arrivée dans l'enseignement supérieur. Sciences Po a mis en place depuis septembre 2017 une innovation pédagogique qui apporte des réponses pratiques à ce défi :  des cours inédits baptisés "ateliers de métacognition". Objectif de ces séances : mieux connaître le fonctionnement de son cerveau pour améliorer ses stratégies d’apprentissage. 

Lire la suite
Tous inégaux face aux banques ?

Tous inégaux face aux banques ?

Besoin d’un crédit bancaire ? Mieux vaut être un homme blanc. C’est le résultat d’une large opération de test de discrimination menée à l’initiative de la municipalité de Villeurbanne auprès des banques locales. Jeanne Lazarus, sociologue au Centre de sociologie des organisations de Sciences Po (CSO) qui travaille sur les rapports des citoyens aux institutions monétaires, faisait partie du comité scientifique de ce testing. Elle commente les résultats de cette opération.

Lire la suite
Travailler le dimanche est-il vraiment utile ?

Travailler le dimanche est-il vraiment utile ?

Travailler le dimanche est-il utile ? Non, répondent Jean-Yves Boulin et Laurent Lesnard dans leur dernier ouvrage Les Batailles du dimanche. Dépassant les habituels clivages idéologiques, les deux sociologues ont analysé le travail dominical sous l’angle de son utilité sociale. Interview de Laurent Lesnard, chercheur à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) de Sciences Po.

Lire la suite