Les partenaires du LIEPP

Le LIEPP est basé sur quatre centres fondateurs : Le Centre d'études européeennes (CEE), le Département d'économie, le Centre de sociologie des organisations (CSO) et l'Observatoire sociologique du changement (OSC). Les directeurs de ces unités siègent au Conseil scientifique du LIEPP.

En dehors de ces centres fondateurs, le LIEPP a établi plusieurs partenariats avec d'autres organisations :

hebergeur d'image

La Fondation de France sollicite une équipe du LIEPP, dirigée par Daniel Benamouzig et Henri Bergeron pour étudier le rôle de la philanthropie privée dans le secteur de la santé. Pour en savoir plus.

hebergeur d'image

Le LIEPP reçoit un financement du Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse (FEJ) pour procéder à une évaluation pluriannuelle des dispositifs de médiation sociale contre la violence et le harcèlement à l’école, au collège et au primaire sur la prévalence de la violence. Pour en savoir plus.

hebergeur d'image

Autre soutien, celui de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), au sein du Ministère de l’éducation nationale, pour le projet Stéréotypes, autocensure et réussite scolaire, qui étudie les effets négatifs des stéréotypes associés aux classes sociales défavorisées sur la réussite scolaire. Pour en savoir plus.

hebergeur d'image

Le LIEPP a également bénéficié de l'appui financier de l’OCDE pour la création d’un rapport sur les avantages et les inconvénients du contrat de travail unique pour réduire le dualisme sur le marché du travail. Lire le rapport et le Policy Brief.


Le LIEPP a par ailleurs un partenariat avec le cabinet d'audit KPMG et le cabinet d'expertise Euréval, dans le cadre d'un appel d'offre cadre avec l'Assemblée nationale. Dans ce cadre, les chercheurs du LIEPP sont amenés à évaluer régulièrement les politiques publiques de l'État dans trois grands domaines : Politiques économiques, fiscalité et développement durable (lot 1) ; Politiques sociales au sens large incluant des dimensions d'emploi, culturelles, éducatives (lot 2) ; Politiques régaliennes : administration de la justice, politiques de sécurité, politiques étrangères ou traitant de questions de gestion publique par l'État, les collectivités territoriales, les établissements publics ou d'autres organismes chargés d'une mission de service public (lot 3).

hebergeur d'image

Dans le cadre du lot 2, le LIEPP a mené une étude sur les politiques familiales en Europe. Cette étude a été réalisée en partenariat avec l'Observatoire français des conjonctures économiques sous la direction d'Hélène Périvier (OFCE).

hebergeur d'image

Le LIEPP travaille avec la Société du Grand Paris sur deux projets de recherche de grande ampleur: le premier évalue les effets des politiques de transport sur la localisation des entreprises internationales et le second porte sur l'impact du Grand Paris Express sur les prix des logements et du foncier. Ces études sont dirigées par Pierre-Henri Bono.

hebergeur d'image

La Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA) sollicite une équipe du LIEPP, dirigée par Louise Lartigot-Hervier, sous la direction scientifique d'Henri Bergeron(CNRS/CSO) et de Patrick Hassenteufel (UVSQ) pour conduire une évaluation du rôle de coordinateur de la MILDECA dans le cadre du plan 2013-2017 de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Pour en savoir plus.

France Strat et CICE

En partenariat avec France Stratégie, le LIEPP réalise une évaluation interdisciplinaire du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et les éventuels freins à l’utilisation du dispositif. Cette évaluation ex-poste mobilise une équipe de recherche interdisciplinaire et différents outils méthodologiques. Ainsi, en parallèle d’une étude qualitative visant à comprendre les déterminants du recours au crédit d’impôt et les logiques de son usage en situation, le LIEPP réalise une évaluation ex-post des effets du CICE en matière d’emploi et de structure de salaires. Pour en savoir plus.

En partenariat avec Reporters Sans Frontières (RSF), le LIEPP réalise un projet de recherche sur le thème: « Qui possède les médias ? Capital, gouvernance et indépendance ». Ce projet est dirigé par Julia Cagé et Etienne Fize et vise à étudier la structure de gouvernance et la structure actionnariale des médias d’information générale dans les pays développés. Dans un premier temps, l’étude portera sur la structure de  propriété de l’ensemble de l’univers médiatique français. Elle sera ensuite étendue à tous les pays de l’OCDE en commençant par un groupe de 6 pays : France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni et Etats-Unis. Ce projet se concentrera sur deux questions principales: « Qui sont les détenteurs des capitaux des médias ? » et « Qui détient le contrôle et le droit de vote dans les médias ? ».  Pour en savoir plus

Le LIEPP travaille avec l’Ecole Nationale Supérieur de Sécurité Sociale (EN3S) sur un projet intitulé :  «L’impact redistributif des modèles socio-fiscaux de protection sociale : Analyse comparée internationale ». Ce projet, dirigé par Michaël Zemmour, s’appuie sur des données sur les revenus des ménages pour analyser dans quelle mesure la structure de la fiscalité, la forme et le volume des prestations sociales contribuent à réduire les inégalités. Cette étude présentera une comparaison internationale des systèmes de protection sociale et permettra de dégager les caractéristiques des différents schémas redistributifs. Pour en savoir plus.

hebergeur d'image

Le LIEPP et l’Ecole Urbaine de Sciences Po collaborent avec le Crédit Foncier de France pour étudier les politiques pour l’accès à la propriété. Plus précisemment, cette étude s'intéresse aux questions suivantes : Quelles sont les conditions d’accès à la propriété en Europe  et leurs évolutions au cours des quarante dernières années ? Comment expliquer la répartition des modes d’occupation des logements et le profil des accédants à la propriété ? Quel sont  les impacts de la conjoncture économique et politique qu’il s’agisse des taux d’intérêts, de la crise de 2008 ou encore de la transition en Europe de l’Est ? Qu’en est-il des dynamiques économiques et de la logique des acteurs du marché immobilier en France et en Europe ? L'objectif sera de tirer des leçons pour le cas français et notamment de repérer les effets positifs et négatifs de dispositifs particuliers. La recherche s’effectuera jusqu’en 2019 dans le cadre d’une convention de mécénat signée avec le Crédit Foncier de France. Pour en savoir plus.