Evaluer les politiques de lutte contre la corruption

Equipe de recherche: 

Emiliano GROSSMAN

Quoc-Anh DO

Sofia WICKBERG

Jessica FLAKNE 

Réseau de recherche interdisciplinaire sur la corruption (ICR)

Le réseau de recherche interdisciplinaire sur la corruption (ICR) est un réseau international de recherche ayant pour objectif d’analyser et d’expliquer le phénomène de la corruption en utilisant une approche multi-méthode. Dans cette optique, nous organisons des conférences, dénommées Fora, dans le but de permettre des échanges actifs entre de (jeunes) chercheurs travaillant sur la corruption. 

Le Forum de l’ICR (15-16 juin 2017)

Face à la conscience accrue de l’échec de la plupart des politiques de lutte contre la corruption, les chercheurs et les praticiens travaillant sur ce sujet doivent se poser la question de ce qui a pu se passer. L’ICR souhaite contribuer à cette réflexion en proposant aux jeunes chercheurs une opportunité de débattre les problématiques liées aux politiques de lutte contre la corruption et, plus particulièrement, d’étudier les défis de la conceptualisation de la  corruption et de l’identification de ses causes profondes. Le second forum de L’ICR, prévu en juin 2017 à Paris,  portera sur la conceptualisation et les théories de la corruption en tant que phase essentielle – bien que souvent négligée – du cycle politique ; c’est une thématique qui a été définie lors du forum inaugural de juin 2016 comme un domaine de la recherche sur la corruption nécessitant plus d’attention, d’énergie et de discussion. L’évaluation des politiques de lutte contre la corruption à travers le prisme des conceptualisations innovantes de la corruption devraient contribuer à une meilleure compréhension de leur efficacité ou leur manque d’efficacité. 

Il est largement reconnu, parmi les intellectuels et les praticiens, que le sujet de la corruption n’est pas assez précis en termes conceptuels. Il est important de faire avancer le débat et affiner la conceptualisation de la corruption et ses formes diverses, aussi bien du point de vue des chercheurs académiques, pour lesquels les concepts constituent un outil fondamental de réflexion et d’analyse (Sartori, 2009), que pour  les praticiens qui ont besoin de définitions précises et opérationnelles. En effet, de nombreux intellectuels ont identifié la mauvaise interprétation théorique du problème de la corruption (Persson, Rothstein and Teorell, 2013) ainsi que la disparité entre les concepts et la réalité (Heeks, 2011) comme étant les principales raisons de l’échec des politiques.    

Le forum de l’ICR 2017 proposera un espace pour de nouvelles idées sur l’évolution de la définition de corruption à travers le temps et l’espace, sur les typologies des pratiques, sur les concepts associés tels que la dichotomie entre public et privé ou la notion d’abus. Ces discussions contribueront à réduire “la notion d’incomplétude persistante” (Johnston, 2015) autour de notre compréhension actuelle de la corruption, en combinant des efforts théoriques et empiriques de conceptualisation de cas spécifiques de corruption tels que la corruption systémique ou  la corruption politique, à  des travaux plus empiriques visant à identifier les causes fondamentales du problème. En outre, dans une perspective d’élaboration de politiques, nous pouvons utiliser cette meilleure compréhension du problème pour amorcer des débats sur le rôle primordial de cette dernière dans la reconstruction des politiques de lutte anti-corruption. 

Le forum de l’ICR engendrera deux ou trois working papers autour de cette thématique associant les conceptions innovantes du problème de la corruption et leurs potentialités en termes d’élaboration de politiques publiques.

Pour en savoir plus sur : 

 

Derniers événements de l'axe

 

Les publications de l'axe:

  • Abel FRANCOIS, Raul MAGNI-BERTON, Les effets de la réglementation du cumul des mandats de 2001, LIEPP Policy Brief, nº11, mars 2014
  • Abel FRANCOIS, Nicolas SAUGER, Le vote obligatoire est-il une bonne solution ? LIEPP Policy Brief n° 17, avril 2015
  • Emiliano GROSSMAN, Simon Persico, Introduire la proportionnelle pour restaurer la confiance en la démocratie ? LIEPP Policy Brief n°18, Paris, juin 2015
  • Filipe R. CAMPANTE, Quoc-Anh DO, Bernardo GUIMARAES, Capital Cities, Conflict, and Misgovernance , LIEPP Working Paper n°39, november 2015
  • Florence FAUCHER, Laurie BOUSSAGUET, Mobiliser des symboles pour répondre au terrorisme Policy Brief, n°28, novembre 2016
  • Jan ROVNY, Is Eastern Europe Uniformly Anti-Immigrant? Not so fast. LIEPP Policy Brief n° 24, March 2016
  • Jennifer M. LARSON, Cheating Because They Can: The Role of Networks in Informal Governance LIEPP Working Paper, n°62, December 2016
  • Kimberly MORGAN, Policing Markets: Campaigns against Irregular Migrant Labor in Western Europe LIEPP Working Paper, n°54, June 2016
  • Olivier ROZENBERG, Un petit pas pour le Parlement, un grand pas pour la Vème République. L’évaluation de la révision constitutionnelle de 2008. LIEPP Working Paper, n°61, décembre 2016
  • Quoc-Anh DO, Yen-Teik LEE, Bang Dang NGUYEN, Directors as Connectors: The Impact of the External Networks of Directors on Firms LIEPP Working Paper, n°52, April 2016
  • Sirianne DAHLUM, Carl Henrik KNUTSEN, Tore WIG, Who Revolt? Empirically Revisiting the Social Origins of Democracy LIEPP Working Paper, n°60, November 2016
  • Sylvain BROUARD, Les effets des attentats de 2015 sur l'opinion publique : Priorité à la sécurité, stabilité sur l'immigration & hausse souhaitée des dépenses publiques LIEPP Policy Brief n°22, janvier 2016
  • Verena KROTH, Valentino LARCINESE, Joachim WEHNER, A Better Life for All? Democratization and Electrification in Post-Apartheid South Africa LIEPP Working Paper, n°53, May 2016
  • Bruno PALIER, Allison ROVNY, Jan ROVNY, European Disunion? Social and Economic Divergence in Europe, and their Political Consequences , LIEPP Working Paper, n°71, November 2017
  • Dimitri A. SOTIROPOULOS, How the quality of democracy deteriorates: Populism and the backsliding of democracy in three West Balkan countries , LIEPP Working Paper, n°67, June 2017
  • Julia CAGE, Qui possède les médias ? LIEPP Policy Brief n°33, décembre 2017
  • Julia CAGE, Olivier GODECHOT, Who Owns the Media? LIEPP Report , December 2017
  • Martial FOUCAULT, Sylvain BROUARD, Préférences budgétaires des citoyens: résultats d'une expérience en ligne LIEPP Policy Brief, n°34, décembre 2017
  • Olivier ROZENBERG, Contributions de Thomas EHRHARD, Marie-Alice KERNEIS, Richard KISS, Audrey DE MONTIS. Réctions de Olivier FAURE, Dominique RAIMBOURG, Rémi SCHENBERG, Eric THIERS, Jean-Pierre SUEUR, Eric TAVERNIER. La révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 a-t-elle renforcé le Parlement français ? Débats du LIEPP n°3, mars 2017
  • Sylvain BROUARD, Les effets de la loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales et des mandats parlementaires sur le renouvellement du personnel politique LIEPP Policy Brief, n°32, novembre 2017
  • Hortense DE PADIRAC, Le Parlement français et l’évaluation. Une institutionnalisation impossible ? LIEPP Working Paper n°80, octobre 2018
  • Julia CAGE, Nicolas HERVE, Marie-Luce VIAUD The Production of Information in an Online World: Is Copy Right? , LIEPP Working Paper, n°72, January 2018
  • Olivier ROZENBERG, Thomas EHRHARD, La réduction du nombre de parlementaires est-elle justifiée ? Une évaluation ex-ante , LIEPP Working Paper, n°75, février 2018
  • Hortense DE PADIRAC, Olivier ROZENBERG, L'évaluation au Parlement français: l'heure des choix LIEPP Policy Brief n°41, Mai 2019
  • Jean-Charles BRICONGNE, Nuria MATA GARCIA, Alessandro TURRINI Macroeconomic Imbalance Procedure, economic reforms and policy progress in the European Union LIEPP Working Paper n°87, Avril 2019
  • Olivier PILMIS, The Dynamics of Expectations. A Look on Forecasting as a Sequence LIEPP Working Paper n°91, septembre 2019
  • Sylvain BROUARD, L’introduction de la proportionnelle et la réduction de la taille des assemblées parlementaires vont-elles vraiment améliorer la proportionnalité de la représentation ? LIEPP Policy Brief, n°39, mars 2019
  • Yael SHOMER, Björn Erik RASCH, Osnat AKIRAV The inflated measures of governmental instability LIEPP Working Paper n°96, november 2019   New