Quels effets de la rénovation urbaine sur les quartiers ciblés ?

Le LIEPP publie son rapport sur le PNRU
  • ZUS Malakoff, Nantes. Crédit : Nina GuyonZUS Malakoff, Nantes. Crédit : Nina Guyon

 Le LIEPP publie son rapport sur les effets du Programme National pour la Rénovation Urbaine (PNRU) 


Alors que l’Etat s’apprête à investir 20 milliards d’euros dans le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), le LIEPP publie son rapport sur les effets de son prédécesseur, le Programme National pour la Rénovation Urbaine (PNRU), mis en œuvre depuis 2004. 

Cette étude a été réalisée dans le cadre d’un partenariat de recherche entre le LIEPP Sciences Po - en la personne de Nina Guyon - et le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET). Elle repose sur l’exploitation des données CGDD-SOeS Filocom détenues par le Service de l’Observation et des Statistiques (SOeS) du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. L’étude a reçu l’appui financier direct de la National University of Singapore (à hauteur de 85%) et du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (à hauteur de 15%).

Résumé des résultats 

Depuis 2004, le PNRU vise à restructurer 571 quartiers parmi les plus défavorisés de France dans un objectif de mixité sociale et d’amélioration du cadre de vie dans ces quartiers. En 2013, plus de 200 000 logements avaient ainsi été démolis ou construits, et plus de 200 000 autres réhabilités, pour un montant total investi par l’Etat de 45 milliards d’euros. 

La comparaison de l’évolution de ces quartiers à celle des Zones Urbaines Sensibles n’ayant pas bénéficié du programme montre que le PNRU a induit, en dix ans, une modeste diminution du niveau de pauvreté dans les quartiers ciblés (-1 point de pourcentage de la proportion de ménages du premier quartile de revenus), qui est nettement plus prononcée dans les quartiers où les démolitions ont été les plus intenses (-4,5 points). Ce résultat est donc encourageant sur le plan de la mixité sociale. 

En revanche cette diminution s’observe uniquement dans le parc social et le niveau de pauvreté a au contraire augmenté dans le parc privé. Qui plus est, dans le parc social, la diminution observée semble s’expliquer principalement par le fait que les démolitions ont ciblé les logements des ménages les plus pauvres et par leur relogement dans d’autres quartiers, et non par l’arrivée de ménages plus aisés dans les nouveaux logements. 

Ces derniers résultats soulignent l'importance de ne pas relâcher les efforts visant à renforcer l’attractivité des quartiers ciblés, par exemple sur le plan de l’amélioration du cadre de vie et des transports, notamment dans la mise en œuvre actuelle des nouvelles politiques de rénovation urbaine

Chercheuse 

Nina Guyon est enseignant-chercheur à la National University of Singapore et chercheuse affiliée au LIEPP. Ses recherches portent sur la mixité sociale et sur les inégalités sociales à l’école.

Liens 

  • Synthèse du rapport faite par l'Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) dans son rapport annuel 2016

A propos du LIEPP

Le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) est un laboratoire d’excellence (Labex). Il bénéficie du soutien apporté par l’ANR et l’Etat au titre du programme d’investissements d’avenir. Le LIEPP a pour objectif d’étudier et d’évaluer des politiques publiques, dans une perspective résolument interdisciplinaire. 

Contacts :

Nina Guyon : nina.guyon@nus.edu.sg 

Dans les médias :

Appel à projet 2017

Deadline: 10 mai 2017
  • Lazha_CC_BY-SALazha_CC_BY-SA

Le Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques (LIEPP) lance un nouvel appel à projet pour 2017.

Comme pour les appels précédents, chaque projet doit être porté au moins par un membre permanent académique de Sciences Po et co-dirigé par des membres relevant de disciplines différentes.

Cette année encore, tout en continuant à financer des programmes non-thématiques, le LIEPP souhaite encourager les projets autour du numérique au sens large et des politiques publiques, incluant des méthodes d’exploitation de données massives (big data, data scrapping), ou bien intégrant une dimension « numérique » à leur projets (ex : analyse du développement de plateformes administratives, e-gouvernement, e-santé, politiques de développement du e-learning, moocs, etc.)

Retrouvez plus de détails et le formulaire de réponse dans le texte complet de l'appel.

Les propositions sont à renvoyer avant le 10 mai 2017 minuit. 

 

Tags :

Why Are Fewer Workers Earning Middle Wages and Is It a Bad Thing ?

Seminaire with Jennifer Hunt, February 24th 2017, 2:30 pm-4:30 pm
  •  ©Popartic/Shutterstock.com ©Popartic/Shutterstock.com

 

Why Are Fewer Workers Earning Middle Wages

and Is It a Bad Thing ?  

LIEPP's Discriminations and Social Inequalities research group is glad to invite you to the:

Seminar with Jennifer Hunt

Friday February 24th 2017, 2:30 pm - 4:30 pm

LIEPP Seminar Room

1st floor, 254 bvd Saint-Germain

75007 Paris

Please click the following link to register

 

 Jennifer Hunt

Jennifer Hunt has been at Rutgers since 2011 after previous positions at McGill University (2004-2011), the University of Montreal (2001-2004) and Yale (1992-2001). From 2013-2015 she was first Chief Economist of the U.S. Department of Labor, then Deputy Assistant Secretary for Microeconomic Analysis at the U.S. Department of the Treasury. She received her Ph.D. in Economics from Harvard in 1992 and her Bachelor's degree in Electrical Engineering from the Massachusetts Institute of Technology in 1987. She is a Research Associate at the National Bureau of Economic Research in Cambridge, Massachusetts, a Research Fellow at the Centre for Economic Policy Research in London, and is on the Scientific Advisory Council of the Institut für Arbeitsmarkt- und Berufsforschung in Nuremburg. Her current research focuses on immigration and wage inequality, while past research has also encompassed unemployment, the science and engineering workforce, the transition from communism, crime and corruption.

Jennifer Hunt is visiting the Department of Economics at Sciences Po from February 7th to the 28th 2017.

Abstract of the paper :

Since 1979, there has been a steady decline in the share of both men and women earning middle wages. We examine this development by assigning workers to real wage bins and tracking shares of workers in each bin over time. The decline has been a good thing for women throughout and for men since 1992, representing mobility to higher wage bins propelled by rising age and education, and for women until 2001, beneficial changes in returns to industry and union status. 

Click here to download the paper.

Colloque #5ansLIEPP

Find the videos, presentations and the speech of Mr. Didier Migaud.
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Quelles perspectives pour l'évaluation des politiques publiques?

Lundi 30 janvier 2017

9h00 -18h30

Amphithéâtre Jacques Chapsal

27 rue Saint Guillaume, 75005 Paris

Voir la vidéo des 5 ans du LIEPP

Programme

9h00-9h40: Accueil des participants dans le petit hall du 27, rue Saint Guillaume – Café et viennoiseries

9h40-10h10: Ouverture de la journée par Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, Bruno Palier et Etienne Wasmer, co-directeurs du LIEPP. Voir la vidéo.

10h10-11h00: Discours d’ouverture de Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes. Lire le discours de Didier Migaud. Voir la vidéo.

11h-12h30: L’évaluation du CICE : combien d’emplois à quel coût? 

Présidente de session: Cornelia Woll, directrice des études et de la scolarité à Sciences Po 

  • Sarah Guillou, directrice adjointe du département innovation et concurrence de l’OFCE (présentation)
  • Yannick L’Horty, professeur d’économie à l’université Paris-Est Marne-La-Vallée (présentation)
  • Clément Carbonnier, maître de conférences en économie à l’université de Cergy-Pontoise, co-directeur de l’axe « politiques socio-fiscales » du LIEPP (présentation)
  • Gwenaële Rot, professeure de sociologie à Sciences Po rattachée au CSO et affiliée au LIEPP
  • Marc Ferracci, professeur d’économie à l’université Panthéon-Assas

Voir la vidéo.

12h30-13h30: Pause déjeuner – buffet servi dans le petit hall du 27, rue Saint Guillaume

13h30-15h00: Le Grand Paris Express : Quels emplois et quels investissements directs?

Président de session: Etienne Wasmer, professeur d’économie à Sciences Po et co-directeur du LIEPP

  • L’équipe du LIEPP impliquée dans l’évaluation du Grand Paris: Pierre-Henri Bono et Guillaume Chapelle, responsables de projet au LIEPP (présentation)
  • Dominique Bureau, délégué général du Conseil économique pour le développement durable
  • Sylviane Gastaldo, directrice du programme « évaluation des investissements publics » au Commissariat général à l’investissement (présentation)
  • Patrick Le Galès, directeur de recherche CNRS au CEE, doyen de l'Ecole urbaine de Sciences Po
  • Jean-Claude Prager, directeur des études économiques de la Société du Grand Paris

Voir la vidéo.

 15H00-16h30: Comment combattre les inégalités à l’école? 

Présidente de session: Christine Musselin, directrice scientifique de Sciences Po

  • Denis Fougère, directeur de recherche CNRS à l’OSC, affilié au LIEPP, co-directeur de l’axe « politiques éducatives » du LIEPP (présentation)
  • Agnès van Zanten, directrice de recherche CNRS à l’OSC, affiliée au LIEPP, co-directrice de l’axe « politiques éducatives » du LIEPP (présentation)
  • Elise Huillery, professeure d’économie à l’université Paris Dauphine affiliée au LIEPP
  • Nathalie Mons, professeure de sociologie à l’université de Cergy Pontoise, présidente du Conseil national d'évaluation du système scolaire

Voir la vidéo.

16h30 - 17h: Pause café - servie dans le petit hall du 27, rue Saint Guillaume

17h-18h30: Table ronde finale: Comment réussir l’évaluation des politiques publiques en France? 

  • Patrick Bernasconi, président du Conseil économique, social et environnemental
  • Laure de la Bretèche, secrétaire générale pour la modernisation de l’action publique
  • Marie-Christine Lepetit, chef du service de l’Inspection générale des finances
  • Fabrice Lenglart, commissaire général adjoint de France Stratégie

Voir la vidéo.

Pour télécharger le programme.

Comment évaluer le revenu universel ? L'expérience finlandaise.

Séminaire avec Olli Kangas, coordinateur de l’expérimentation du revenu de base en Finlande, 23 février 2017, 12h30-14h30
  • ©dizain/Shutterstock.com©dizain/Shutterstock.com

Seminar with Olli Kangas:

How to evaluate the basic income? The Finnish experiment.

 (Séminaire en anglais)

LIEPP is glad to invite you to attend the seminar held on:

Thursday, Fabruary 23rd, 2017
12:30 pm - 2:30 pm

Room Percheron
98 rue de l'Université, 75007 Paris

 Slides here

Click here to download the summary of the seminar

Find out the news on Sciences Po's site

Olli KANGAS  (Director of Governmental Relations, KELA - Social Insurance Institution of Finland) en charge de l’expérimentation du revenu de base en Finlande

Olli Kangas Olli Kangas took his PhD degree 1991 in sociology at Helsinki University. 1994 he was nominated to Professor and Head of the Department of Social Policy at Turku University. 2004-2007 he worked as professor at the Danish Institute for Social Research. 2008-2015 he worked as the head of the Research Department at the Social Insurance Institution of Finland (Kela). In 2016 he was nominate to Director of Governmental relations at Kela. He is a member of the Finnish Academic Society of Sciences. His research interests revolve around comparative political economy of the welfare state - causes and consequences. At present he is leading the basic income experiment in Finland.


Abstract

There are strong arguments in favor and against basic income (BI). The arguments are too often based on very thin empirical evidence. We can obtain more evidence by carrying out microsimulations on the would-be effects of different BI models and tax systems attached to them. We can also arrange experiments to test how BI would work in practice. The Finnish pilot that started in 2017 experiments with 2,000 unemployed persons by guaranteeing them €560 net a month. The main outcomes that will be followed are employment, other activities, experiences with social bureaucracy and the level of health and general well-being.

Discussion by

Bruno PALIER (CNRS Research Director at Centre d'études européennes/CEE, LIEPP's Co-Director).