Politiques du handicap

Journée d'étude : 27 janvier
  • CC-BY SmartSignBrooklynCC-BY SmartSignBrooklyn
  • Photographie: Jack Riley © Denis Darzacq / Agence VUPhotographie: Jack Riley © Denis Darzacq / Agence VU

Politiques du handicap 

Lundi 27 janvier 2014 - 14h-18h 


Journée d’étude organisée par
Anne Revillard, Pierre-Yves Baudot et Céline Borelle

[mise à jour: compte rendu disponible]

 

Sciences Po

Salle du Conseil - 13 rue de l’Université
75007 Paris
 

La salle est accessible pour les personnes à mobilité réduite.
Un sous-titrage en temps réel par vélotypie et une interprétation LSF sont prévus.


 Inscription dans la limite des places disponibles: liepp@sciencespo.fr 


A l’occasion de la parution du numéro de la revue terrains & travaux consacré aux politiques du handicap (n°23, 2013), le LIEPP organise une journée d’étude autour des problématiques actuelles traversant ce champ de recherche et d’action publique 
 
L’ensemble du dossier est accessible via CAIRN .

 

Session 1 (14h-14h45)

Genèse et conception des politiques du handicap

Présentation générale du dossier « Politiques du handicap » (terrains & travaux n°23, 2014), par Pierre-Yves Baudot, Céline Borelle et Anne Revillard (dossier complet , introduction en accès libre)

Présentation et discussion par Michel Chauvière (CERSA) de « Droits ou quotas ? L’American with disabilities act (ADA) comme modèle des droits des personnes handicapées », de Katharina Heyer (Université de Hawaï)  (traduction  par Pierre-Yves Baudot, Céline Borelle et Anne Revillard) (lire en ligne)


Session 2 (14h45-15h30)

La reconnaissance du handicap : recours et administration

Présentation et discussion par Jean-Sébastien Eideliman (CeRIES) de :

« Handicapé ? C’est insulter ma descendance et aussi mes ancêtres ! » Négociations autour de l'inscription de l’enfant d’origine chinoise à la MDPH, par Simeng Wang (CMH). (lire en ligne)

« Mettre l’usager au cœur du dispositif » ? Regards croisés sur quatre maisons départementales des personnes handicapées, par Gwenaëlle Perrier (CERAL). (lire en ligne)


Réponses des auteures et discussion avec la salle.


Session 3 (15h30-16h15)

Les politiques du handicap par le bas : quelle traduction dans les entreprises et les institutions médico-sociales : 

Présentation par Léa Lima (LISE / CNAM) de :

Les mises en forme du handicap. Le travail politique d’une institution sur le handicap « lourd », par Olivier Quéré (Triangle). (lire en ligne)

L’invisibilité du « travail en plus » de salariés sourds, par Sophie Dalle-Nazébi (WebSourd) et Sylvain Kerbourc’h (CEE/CADIS-EHESS). (lire en ligne)


Réponses des auteurs et discussion avec la salle.

 

16h15-16h30 : Pause-café


Table-ronde (16h30-18h)

Politiques du handicap : regards croisés sur les enjeux actuels pour l’action publique et la recherche

Animation : Anne Revillard (OSC-LIEPP)

Intervenants :

Eric Blanchet, Directeur Général de l'ADAPT - Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées;

Jérémie Boroy, Conseiller "Accessibilité et éducation" auprès de Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion;

Igor Dupin, Directeur de la MDPH des Ardennes, Président de l'Association des directeurs de Maisons départementales de personnes handicapées;

Agnès-Marie Egyptienne,  Secrétaire générale du Comité interministériel du handicap;

Bernadette Moreau , Directrice de la compensation à la CNSA - Caisse nationale de la solidarité pour l'autonomie.

Le contribuable et « l'assisté »

Demi-journée d'étude
  • CC-BY wfabryCC-BY wfabry

Le contribuable et « l'assisté » :

L'alternative Revenu de Solidarité ActivePrime Pour l'Emploi entre paramètres et principes 

Mercredi 29 janvier, 14h30 – 19h

CERI (Sciences Po), 56 rue Jacob, 75006 Paris

Cliquer ici pour le programme complet

Cliquer ici pour le compte-rendu

 

Cette demi-journée d'étude s'intéressa aux enjeux de l'utilisation de la fiscalité et de l'assistance dans le soutien à l'activité des travailleurs modestes. Dans un contexte d'intensification de la précarité, la France a, depuis 2000, développé un impôt négatif sous la forme de la prime pour l’emploi (PPE) et, depuis 2009, le volet « activité » du Revenu de Solidarité active, complément de revenu destiné aux travailleurs à bas-revenus. Plusieurs éléments invitent aujourd'hui à interroger la cohérence et l'efficacité des choix retenus : le non-recours massif à la composante activité du RSA impose notamment un renouvellement de la réflexion. Prenant acte des faiblesses croisées des deux dispositifs destinés à soutenir les travailleurs modestes, le rapport remis par le député Christophe Sirugue au Premier Ministre à l'été 2013 a proposé une « prime d'activité » fusionnant la PPE et le RSA activité.

Au-delà des dimensions techniques, les formes de soutien aux strates inférieures du marché du travail, en lien croissant avec l'assistance sociale, interrogent les formes de régulation de la société par la protection sociale. De la fiscalité ou de l'assistance, quels sont les avantages et inconvénients des différentes possibilités qui s'offrent pour soutenir les revenus des travailleurs modestes ? Comment les articuler et les intégrer dans l'architecture d'ensemble de la protection sociale française ? Quelles sont les implications en termes d'organisation du système socio-fiscal ? Quels enseignements tirer de l'application, à grande échelle, d'impôts négatifs dans d'autres pays ? Telles sont les questions qui seront mises en discussion dans cette demi-journée d'étude.

Elle rassemblera des chercheurs et acteurs concernés par ces politiques. Au cours de trois tables-rondes  consacrées aux publics, aux dynamiques politiques et aux enjeux pour la protection sociale en France, Isabelle Siguret de la Caisse Nationale des Allocations Familiales; Jean-Luc Outin, économiste, chercheur au Centre d'Economie de la Sorbonne, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Nicolas Duvoux, maître de conférences en sociologie, Paris Descartes, CERLIS, Simon Vanackere, Inspecteur Général des Affaires Sociales, Dominique Méda, professeure de sociologie à l'Université Paris-Dauphine, Irisso, CEE, Bernard Gomel, chargé de recherches, CNRS/CEE, Evelyne Serverin, directrice de recherches, CNRS/Centre de Théorie et d'Analyses du Droit, Paris Ouest La Défense, Hélène Périvier, économiste, OFCE-Présage, Sciences Po ; Guillaume Allègre, économiste, OFCE, Sciences Po et Etienne Wasmer, professeur d'économie, Sciences Po (LIEPP) interviendront.

 

Documents à télécharger: 


Organisation : Nicolas Duvoux (Paris Descartes-CERLIS) et Bruno Palier (Sciences Po-CEE)

Contacts :

Nicolas.duvoux@parisdescartes.fr

Bruno.palier@sciencespo.fr

AttachmentSize
Programme_RSA-PPE_LIEPP_PRES-jan2014.pdf750.25 KB

Opening position

Sociology: tenure-track
  • (c) Stéphanie Lacombe(c) Stéphanie Lacombe

Job opening

Tenure track professorship in sociology at Sciences Po

Sciences Po’s Department of Sociology and the Interdisciplinary Center for the Evaluation of Public Policies (LIEPP) are seeking strong candidates in sociology with an interest in public policy analysis and evaluation for a tenure track professorship. We invite applications from a wide range of fields of public policy analysis. At equal level of scientific excellence, we are particularly interested in candidates who have worked on research and higher education policies or regional/urban and housing policies. Candidates will have to demonstrate a real interest in interdisciplinary dialogue and in international comparison.

Status:

The successful candidate will be offered an assistant professorship with tenure track. The salary is negotiable and will depend on the experience of the candidate. The position will be affiliated with LIEPP and one of Sciences Po’s sociological research centers: the Centre de sociologie des organisations (CSO) or the Observatoire sociologique du changement (OSC). It carries a teaching load of two courses per academic year during the first three years and may include undergraduate or graduate courses in Paris or in one of the regional campuses of Sciences Po.

Sciences Po is an equal opportunity employer, aiming to increase the percentage of women in positions where they are underrepresented and committed to employing more people with physical challenges, who are strongly encouraged to apply.

Application requirements:

Candidates should hold a PhD in sociology or related fields and have published in the scientific journals of the discipline. They should demonstrate the potential for conducting outstanding research. International teaching and/or research experience and a good level of both French and English will be a plus.

Application procedure:

Candidates are invited to submit

  •  a letter of interest, including an overview of future research projects,
  •  a CV with a list of publications,
  • proof of education and previous employment,
  •  two letters of references.

 

 

 

Combining all documents into (if possible) a single PDF file, please send your application electronically to Christelle Hoteit (christelle.hoteit@sciencespo.fr) by 28 February 2014.

Further information about this position can be obtained from Etienne Wasmer or Cornelia Woll, co-directors of LIEPP (etienne.wasmer@sciencespo.fr, cornelia.woll@sciencespo.fr) and from Olivier Borraz, director of the CSO (olivier.borraz@sciencespo.fr) or Marco Oberti, director of the OSC (marco.oberti@sciencespo.fr).

 

 

 

AttachmentSize
annonce sociology LIEPP 2014.pdf284.96 KB

Opening position

Political Science professorship: tenure-track
  • (c) Thomas Arrivé, direction de la Communication(c) Thomas Arrivé, direction de la Communication

Job opening

Tenure track professorship in political science at Sciences Po

The Department of Political Science and the Interdisciplinary Center for the Evaluation of Public Policies (LIEPP) are seeking strong candidates with a background in political science and an interest in public policy evaluation for a tenure track professorship. We invite applications from a wide range of fields of public policy analysis. At equal level of scientific excellence, we are particularly interested in candidates having worked in the areas of LIEPP’s research groups (see www.sciencespo.fr/liepp/en/content/liepp-research-groups). Candidates will have to demonstrate a real interest in interdisciplinary dialogue and in international comparison.

Status:

The position is an assistant professorship with tenure track. The salary is negotiable and will depend on the experience of the candidate. The successful candidate with be affiliated with the Center for European Studies (CEE) and the LIEPP. The position carries a teaching load of two courses per academic year during the first three years and may include undergraduate or graduate courses in Paris or in one of the regional campuses of Sciences Po. Sciences Po is an equal opportunity employer, aiming to increase the percentage of women in positions where they are underrepresented and committed to employing more people with physical challenges, who are strongly encouraged to apply.

Application requirements:

Candidates should hold a PhD in political science or related fields and have published in the scientific journals of the discipline. They should demonstrate potential for conducting outstanding research. International teaching and/or research experience will be favoured. All applicants should have a high-level publication record. A good level of French and English will be a plus.

Application procedure:

Candidates are invited to submit:

--‐ a letter of interest, including an overview of future research projects

--‐ a CV with a list of publications,

--‐ proof of education and previous employment,

--‐ two letters of references.

 

Combining all documents into (if possible) a single PDF file, please send your application electronically to Christelle Hoteit (christelle.hoteit@sciencespo.fr) by 28 February 2014. Further information about this position can be obtained from Cornelia Woll, co-director of the LIEPP (cornelia.woll@sciences-po.fr) or from Renaud Dehousse, director of the Centre d’études européennes (renaud.dehousse@sciences-po.fr).

AttachmentSize
L'annonce en PDF287.48 KB

Le mot des directeurs

Juin 2013

Depuis septembre 2011, le LIEPP a soutenu une dizaine de projets à hauteur de 100.000 euros dans le cadre d'un concours blanc, qui a permis d’identifier des thèmes prioritaires pour les membres du laboratoire. Trois axes de recherche ont par la suite été créés pour coordonner les efforts des chercheurs sur ces thèmes jugés prioritaires. Trois autres sont en cours de développement.

Plus de 500 000 euros de financements extérieurs ont par ailleurs été obtenus auprès du Fonds d'Expérimentation de la Jeunesse, de l'Assemblée Nationale ou de l'OCDE. Trois jeunes chercheurs ont été recrutés en tant qu’associate professors et assistant professor, en économie, en sociologie et en science politique. Deux bourses doctorales ont également été attribuées.

A la date du 30 juin 2013, le laboratoire a organisé 60 événements scientifiques ainsi qu’une conférence grand public, une table ronde et 5 présentations publiques. 28 publications ont été diffusées (dont 15 Working Papers, 8 Policy Briefs, 6 ateliers thématiques, 2 notes de discussion méthodologique et 3 rapports). 17 professeurs invités ont été accueillis.

Retrouvez le bilan intégral du LIEPP dans la lettre d'information du mois de juin :

Page 1