Nominations : (encore) plus de femmes à la tête de Sciences Po

Une femme vient d’être nommée à l’un des postes les plus stratégiques de Sciences Po : Cornelia Woll sera directrice des études et de la scolarité à compter du 1er septembre 2015. A noter également : l’arrivée de Bénédicte Durand, nouvelle doyenne du Collège universitaire, le 1er cycle de Sciences Po. Elles intègrent une équipe de direction déjà féminisée. Galerie de portraits des femmes qui font Sciences Po.

Cornelia Woll

Cornelia Woll, directrice des études et de la scolarité : l’innovation à l’international

Les recherches de cette chercheuse allemande, multi récompensées, portent sur l’économie politique et la réglementation financière. Mais c’est aussi une figure de l’innovation en matière de recherche, parfaitement intégrée dans les réseaux académiques internationaux. Elle a créé le Centre Max Planck Sciences Po (MaxPo), un laboratoire consacré aux changements sociaux dans un environnement instable, emblème de la coopération franco-allemande en matière de recherche de pointe. Et cofondé le LIEPP, un laboratoire interdisciplinaire unique en son genre, consacré à l’évaluation des politiques publiques. Un chantier d’actualité.

Bénédicte Durand

Bénédicte Durand, doyenne du Collège universitaire : l’enseignement supérieur par son versant politique

Enseignement, inspection générale, cabinets ministériels… Bénédicte Durand connaît tous les rouages du système scolaire et universitaire, et les viviers, fort variés, d’où sont issus les étudiants de Sciences Po. Le plan Réussir en licence, les actions en faveur de l’égalité des chances, c’est elle. Elle a aussi assisté Valérie Pécresse au budget et au porte-parolat du gouvernement, en tant que directrice adjointe de son cabinet. Autant dire que la politique ne lui est pas un monde étranger.

Christine Musselin

Christine Musselin, directrice scientifique : la recherche au carré

Entre deux années passées à l’étranger  - l’une en Allemagne, et l’autre à Harvard, Christine Musselin enseigne depuis 1989 à Sciences Po. Toute sa carrière de chercheuse CNRS s’est déroulée au Centre de sociologie des organisations de Sciences Po, qu’elle a dirigé de 2007 à 2013. Elle y a développé un axe de recherche comparatif sur le gouvernement des universités, les politiques d’enseignement supérieur et les marchés du travail académiques. Ses travaux, aux confins de la sociologie et de la science politique, bénéficient d’une reconnaissance internationale tant au sein des higher education studies que parmi les pairs de sa discipline. Grande connaisseuse du monde universitaire, elle anime depuis deux ans la vie scientifique de Sciences Po et a réussi à fédérer autour de son projet la communauté des chercheur.e.s.

Charline Avenel

Charline Avenel, secrétaire générale : la ténacité au service de l’intérêt général

Passée par Sciences Po, l’ENA et Bercy, c’est avec Bénédicte Durand qu’elle a ficelé la réforme de l’autonomie des universités, dans le cabinet de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, puis celui de Laurent Wauquiez. Que ce soit pour les investissements d’avenir, le 10e mois de bourse des étudiants ou l’ambitieux projet d’acquisition d’hôtel de l’Artillerie pour Sciences Po, elle va chercher les millions qui financeront les grands projets. Elle transforme Sciences Po en profondeur, notamment du point de vue économique, et conduit le dialogue social.

Brigitte Taittinger-Jouyet

Brigitte Taittinger-Jouyet, directrice de la stratégie et du développement : une compétence issue du secteur privé

Formée par le monde de l'économie, ex présidente directrice générale des parfums Annick Goutal, elle apporte à Sciences Po une connaissance du positionnement et des mécanismes de l'entreprise, aussi bien sur le plan national qu'international. Des armes de poids pour dynamiser de manière stratégique les partenariats et le fundraising. Le développement de l'institution passe aussi désormais par le soutien des anciens élèves, des entreprises et des fondations désireux de contribuer aux objectifs d'ouverture sociale, aux programmes de recherche, aux projets immobiliers comme celui de l'Artillerie ... ou à la promotion de l'égalité professionnelle, entre autres.

Marie de Boynes

Marie de Boynes, directrice juridique : l’éclairage du droit

Ancienne avocate d’affaires dans de grands cabinets internationaux, l’une des plus jeunes membres de la direction a l’art et la manière de dénouer les situations juridiques les plus complexes, avec franc-parler. Elle suit notamment de près le projet d’acquisition de l’Hôtel de l’Artillerie.

NDLR (17/03/15) : La version initiale de cet article a soulevé quelques réactions, de plusieurs types. Soit l'ironie que nous avions utilisée n'était pas perçue, et cela pose le problème de la clarté du message et de sa réception. Soit nous étions interrogés sur une question qui pourrait être résumée ainsi : est-il encore nécessaire de nos jours d'insister sur le fait que les femmes peuvent être de brillantes scientifiques et occuper des postes de pouvoir ? Ou faut-il plutôt montrer des femmes ayant des responsabilités, sans souligner que ce sont des profils encore rares ? Sans doute un peu des deux... Mais le débat est ouvert, et il est important.

Hong Kong : les raisons des mouvements de protestation

Hong Kong : les raisons des mouvements de protestation

Depuis plus de quatre mois, les hongkongais descendent dans la rue pour protester contre un projet de révision du régime d'extradition qui remettrait en cause leur autonomie juridique. Ce n'est pas la première fois que l'île défend ainsi ses droits. Jean-Philippe Béja, directeur de recherche CNRS au Centre de recherches internationales de Sciences Po, décrypte les raisons profondes de ces mouvements de protestation.

Lire la suite
Les origines du populisme. Enquête sur une défiance politique et sociale

Les origines du populisme. Enquête sur une défiance politique et sociale

Des électeurs qui ne croient plus en rien et surtout pas en leurs institutions, qu’elle soient politiques ou autres. Une solitude prégnante liée à la société post-industrielle et à ses modes de travail et de vie. Voici le cocktail détonnant qui serait aux origines du populisme d’après quatre chercheurs. Après avoir mené un long travail d’enquête, ils livrent les résultats de leurs travaux - et des pistes de solutions -, dans “Les origines du populisme”, paru chez Seuil. 

Lire la suite
Soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal

Soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal

Jeudi 17 octobre 2019. 

La détention en Iran de notre collègue Roland Marchal, directeur de recherche CNRS au CERI, vient d'être rendue publique. Pour des raisons de sécurité, les autorités françaises n'avaient pas encore révélé la nouvelle de son arrestation et nous avaient demandé de respecter cette consigne de discrétion.

Lire la suite
Venir d’un lycée de zone rurale et faire Sciences Po

Venir d’un lycée de zone rurale et faire Sciences Po

A l’origine association dédiée uniquement aux jeunes basques, “Des territoires aux grandes écoles” est aujourd’hui une fédération établie à l’échelle de toute la France. Son objectif ? Encourager les lycéens des zones rurales à oser candidater dans l’enseignement supérieur. Interview avec Mandine Pichon Paulard, étudiante et présidente de l’antenne Sciences Po de l’association. 

Lire la suite
16 nouveaux chercheurs à Sciences Po

16 nouveaux chercheurs à Sciences Po

16 académiques permanents ont rejoint Sciences Po en cette rentrée 2019. Une grande diversité les caractérise, qu'il s'agisse de leurs universités d'origine, de leurs parcours, de leurs disciplines ou encore de leurs spécialités.

Lire la suite
Jeremy Rifkin : transformer nos sociétés grâce à un

Jeremy Rifkin : transformer nos sociétés grâce à un "New Deal vert"

Révolutionner l'économie pour sauver la planète : oui, mais comment ? Jeremy Rifkin était le 17 octobre 2019 l'invité de Sciences Po pour défendre son "New Deal vert", un ambitieux programme visant à penser l'après-carbone. Pour l'essayiste américain, spécialiste des questions énergétiques et climatiques, il ne faudra qu'une décennie pour voir les énergies fossiles s'effondrer. Il est dès lors urgent de construire un nouveau modèle de société.

Lire la suite
Qui est Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019 ?

Qui est Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019 ?

Par Sandrine Perrot et Didier Péclard - Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019, est sociologue, chercheur CNRS au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po depuis 1997. Il a consacré l’essentiel de son œuvre à l’analyse des guerres civiles en Afrique subsaharienne, notamment dans leur rapport à la formation des États. Homme de terrain, chercheur infatigable, méticuleux et exigeant, Roland Marchal est l’un des plus fins connaisseurs de la Somalie, mais son expertise s’étend à toute la Corne de l’Afrique, au Tchad, à la République centrafricaine et au Mali.

Lire la suite
Qui est Fariba Adelkhah, incarcérée en Iran depuis juin 2019 ?

Qui est Fariba Adelkhah, incarcérée en Iran depuis juin 2019 ?

Par Jean-François Bayart - Incarcérée depuis le début du mois de juin en Iran, Fariba Adelkhah, spécialiste de l’anthropologie sociale et de l’anthropologie politique de l’Iran postrévolutionnaire, est chercheuse au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI) depuis 1993. Ses travaux initiaux portaient sur les femmes et la Révolution islamique. Ses recherches actuelles portent sur la circulation des clercs chiites entre l’Afghanistan, l’Iran et l’Irak. Portrait scientifique de cette chercheuse de terrain, reconnue internationalement et respectée par ses pairs, aujourd'hui prisonnière scientifique.

Lire la suite
Erasmus : Vivre L’Europe

Erasmus : Vivre L’Europe

Sur l'année universitaire 2018-2019, plus de 500 étudiants de Sciences Po ont participé à un programme Erasmus+, et 650 ont été reçus à Sciences Po : comme chaque année, Sciences Po participe activement au programme Erasmus ! Notre université n’est pas seulement membre active de ce programme, elle est aussi impliquée dans de nombreuses initiatives visant à construire une Europe plus forte et plus unifiée dans les domaines de l'éducation et de la mobilité. 

Lire la suite
Qu'apprend-on au Collège universitaire ?

Qu'apprend-on au Collège universitaire ?

La pluridisciplinarité. La troisième année à l’étranger. L’histoire. La science politique. Étudier à Paris. Ne pas étudier à Paris. Chaque étudiant a sa raison bien à lui de choisir le bachelor de Sciences Po. Mais de quelles sciences humaines et sociales parle-t-on ? À quoi cela peut-il bien servir plus tard ? Entretien avec la doyenne du Collège universitaire, Stéphanie Balme, sur cette formation “iconique” du parcours à Sciences Po.

Lire la suite