Nominations : (encore) plus de femmes à la tête de Sciences Po

Une femme vient d’être nommée à l’un des postes les plus stratégiques de Sciences Po : Cornelia Woll sera directrice des études et de la scolarité à compter du 1er septembre 2015. A noter également : l’arrivée de Bénédicte Durand, nouvelle doyenne du Collège universitaire, le 1er cycle de Sciences Po. Elles intègrent une équipe de direction déjà féminisée. Galerie de portraits des femmes qui font Sciences Po.

Cornelia Woll

Cornelia Woll, directrice des études et de la scolarité : l’innovation à l’international

Les recherches de cette chercheuse allemande, multi récompensées, portent sur l’économie politique et la réglementation financière. Mais c’est aussi une figure de l’innovation en matière de recherche, parfaitement intégrée dans les réseaux académiques internationaux. Elle a créé le Centre Max Planck Sciences Po (MaxPo), un laboratoire consacré aux changements sociaux dans un environnement instable, emblème de la coopération franco-allemande en matière de recherche de pointe. Et cofondé le LIEPP, un laboratoire interdisciplinaire unique en son genre, consacré à l’évaluation des politiques publiques. Un chantier d’actualité.

Bénédicte Durand

Bénédicte Durand, doyenne du Collège universitaire : l’enseignement supérieur par son versant politique

Enseignement, inspection générale, cabinets ministériels… Bénédicte Durand connaît tous les rouages du système scolaire et universitaire, et les viviers, fort variés, d’où sont issus les étudiants de Sciences Po. Le plan Réussir en licence, les actions en faveur de l’égalité des chances, c’est elle. Elle a aussi assisté Valérie Pécresse au budget et au porte-parolat du gouvernement, en tant que directrice adjointe de son cabinet. Autant dire que la politique ne lui est pas un monde étranger.

Christine Musselin

Christine Musselin, directrice scientifique : la recherche au carré

Entre deux années passées à l’étranger  - l’une en Allemagne, et l’autre à Harvard, Christine Musselin enseigne depuis 1989 à Sciences Po. Toute sa carrière de chercheuse CNRS s’est déroulée au Centre de sociologie des organisations de Sciences Po, qu’elle a dirigé de 2007 à 2013. Elle y a développé un axe de recherche comparatif sur le gouvernement des universités, les politiques d’enseignement supérieur et les marchés du travail académiques. Ses travaux, aux confins de la sociologie et de la science politique, bénéficient d’une reconnaissance internationale tant au sein des higher education studies que parmi les pairs de sa discipline. Grande connaisseuse du monde universitaire, elle anime depuis deux ans la vie scientifique de Sciences Po et a réussi à fédérer autour de son projet la communauté des chercheur.e.s.

Charline Avenel

Charline Avenel, secrétaire générale : la ténacité au service de l’intérêt général

Passée par Sciences Po, l’ENA et Bercy, c’est avec Bénédicte Durand qu’elle a ficelé la réforme de l’autonomie des universités, dans le cabinet de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, puis celui de Laurent Wauquiez. Que ce soit pour les investissements d’avenir, le 10e mois de bourse des étudiants ou l’ambitieux projet d’acquisition d’hôtel de l’Artillerie pour Sciences Po, elle va chercher les millions qui financeront les grands projets. Elle transforme Sciences Po en profondeur, notamment du point de vue économique, et conduit le dialogue social.

Brigitte Taittinger-Jouyet

Brigitte Taittinger-Jouyet, directrice de la stratégie et du développement : une compétence issue du secteur privé

Formée par le monde de l'économie, ex présidente directrice générale des parfums Annick Goutal, elle apporte à Sciences Po une connaissance du positionnement et des mécanismes de l'entreprise, aussi bien sur le plan national qu'international. Des armes de poids pour dynamiser de manière stratégique les partenariats et le fundraising. Le développement de l'institution passe aussi désormais par le soutien des anciens élèves, des entreprises et des fondations désireux de contribuer aux objectifs d'ouverture sociale, aux programmes de recherche, aux projets immobiliers comme celui de l'Artillerie ... ou à la promotion de l'égalité professionnelle, entre autres.

Marie de Boynes

Marie de Boynes, directrice juridique : l’éclairage du droit

Ancienne avocate d’affaires dans de grands cabinets internationaux, l’une des plus jeunes membres de la direction a l’art et la manière de dénouer les situations juridiques les plus complexes, avec franc-parler. Elle suit notamment de près le projet d’acquisition de l’Hôtel de l’Artillerie.

NDLR (17/03/15) : La version initiale de cet article a soulevé quelques réactions, de plusieurs types. Soit l'ironie que nous avions utilisée n'était pas perçue, et cela pose le problème de la clarté du message et de sa réception. Soit nous étions interrogés sur une question qui pourrait être résumée ainsi : est-il encore nécessaire de nos jours d'insister sur le fait que les femmes peuvent être de brillantes scientifiques et occuper des postes de pouvoir ? Ou faut-il plutôt montrer des femmes ayant des responsabilités, sans souligner que ce sont des profils encore rares ? Sans doute un peu des deux... Mais le débat est ouvert, et il est important.

La démocratie en clair-obscur

La démocratie en clair-obscur

Par Olivier Dabène (CERI). À quelques semaines d’intervalle, le Venezuela et la Colombie ont tenu des élections présidentielles que tout oppose. Le 20 mai, au Venezuela, Nicolas Maduro a mis en scène sa réélection à l’issue d’un simulacre de scrutin que l’opposition avait boycotté. La participation électorale n’a pas atteint les 50 %, alors qu’elle avait flirté les 80 % en 2013, et le candidat chaviste a été crédité de 67 % des voix. La Colombie, de son côté, a connu ses premières élections sans violence dans un contexte inédit de post-conflit.

Lire la suite

"Montrer la révolution entrepreneuriale au féminin"

Diplômée du master en communication de Sciences Po, Nora Poggi est la réalisatrice du film documentaire « She Started It ». Projeté plus de 300 fois, entre autres aux universités de Harvard, de Columbia, de Yale… mais aussi à la Banque Mondiale, à Disney, ou encore chez Google et dans de nombreux festivals, ce film suit le parcours de cinq jeunes femmes qui ont lancé leur start-up dans la Silicon Valley. Interview avec la réalisatrice à l’occasion d’une conférence à Sciences Po.

Lire la suite
Un nouveau master en marketing et luxe

Un nouveau master en marketing et luxe

À la rentrée 2019, l’Ecole du management et de l’innovation ouvre un nouveau master intitulé « Master Marketing : New Luxury & Art de Vivre ». Entièrement en anglais, il a pour vocation d’accueillir 25 étudiants français et internationaux. Les participants auront des parcours très divers. Des connaissances préalables en marketing ne sont pas nécessaires.

Lire la suite
Réussissez le Bac avec Sciences Po !

Réussissez le Bac avec Sciences Po !

Vous révisez le Bac ? Sciences Po vous accompagne dans la dernière ligne droite avec ses tutoriels en vidéo. Dans “Sciences Po passe le Bac”, nos profs planchent sur un sujet et donnent leurs conseils pour le traiter. Dans nos fiches méthodo, on vous explique comment éviter le hors-sujet, lire une carte ou encore travailler en temps limité. De quoi se préparer aux épreuves en toute sérénité.

Lire la suite
« Le campus s'inscrit dans notre vision du grand paris »

« Le campus s'inscrit dans notre vision du grand paris »

Adjoint à la mairie de Paris, chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité, Jean-Louis Missika a suivi le projet du campus de l’Artillerie depuis ses prémisses. Il raconte comment la Ville de Paris s’est impliquée dans le dossier. L’enjeu ? Le déploiement, au cœur de l’espace urbain, d’un campus symbolisant le rôle prépondérant que les établissements universitaires sont appelés à jouer dans la métropole de demain.

Lire la suite
Mieux prévenir la criminalité

Mieux prévenir la criminalité

Comment prévenir la criminalité ? L’incarcération permet-elle de réduire durablement la récidive ? Roberto Galbiati, chercheur à Sciences Po, se penche sur “l’économie du crime”. Il propose d’ouvrir la boîte noire des politiques d’incarcération et de lutte contre la récidive en France, en Italie et aux États-Unis. Il présentera les enseignements de ses travaux le 4 juillet prochain lors d’un colloque co-organisé par le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques de Sciences Po, en partenariat avec France Stratégie.

Lire la suite
La cogestion

La cogestion

En mai et juin, Sciences Po dévoile des documents et archives inédits sur les événements de mai 68 survenus dans ses murs. Photos, témoignages vidéos… L’ambition de cette série d’articles est de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et de comprendre la parole de 68 autant que son contenu. Septième épisode de “Ça s’est passé…” : le 17 juin 1968, le statut de cogestion, élaboré par le comité paritaire des études, est voté par les étudiants. Il sert de matrice à la réforme des statuts de l’IEP de janvier 1969.

Lire la suite
Core : un autre enseignement de l'économie est possible

Core : un autre enseignement de l'économie est possible

Enseigner l’économie comme si les 30 dernières années avaient vraiment eu lieu. Et (re)donner le goût pour cette discipline aux étudiants. Telles sont les ambitions de CORE, un nouveau cours et son manuel élaborés par des professeurs d’économie du monde entier, parmi lesquels Yann Algan à Sciences Po. Objectif de ce cours : montrer que l’économie, jugée souvent trop abstraite et théorique, peut contribuer à résoudre les problèmes et les crises du monde réel.

Lire la suite
Le mai des professeurs et des chercheurs

Le mai des professeurs et des chercheurs

En mai et juin, Sciences Po dévoile des documents inédits sur les événements de mai 68 survenus dans ses murs. Photos, témoignages, archives… L’ambition de cette série d’articles est de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et de comprendre la parole de 68 autant que son contenu. Sixième épisode de “Ça s’est passé…”, le 8 juin 1968, les enseignants de Sciences Po se réunissent pour la seconde fois en Assemblée générale. Leur action, conjointe à celle des étudiants, contribue à révolutionner leur statut au sein de l’école.

Lire la suite
Le mai de l’administration

Le mai de l’administration

En mai et juin, Sciences Po dévoile, à travers une série d’articles, des documents inédits sur les événements de mai 68 survenus dans ses murs. Photos, témoignages, archives… L’ambition est de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et de comprendre la parole de 68 autant que son contenu. Cinquième épisode de “Ça s’est passé…” : le 21 mai 1968, la direction, ayant pris acte de l’occupation de Sciences Po, cherche à composer avec le mouvement étudiant.

Lire la suite