Publication du livre Pour Fariba Adelkhah et Roland Marchal. Chercheurs en périls aux Presses de Sciences Po

Entretien/Analyse
Date : 
23/03/2020

 

Roland Marchal a été libéré le 20 mars après 290 jours d’emprisonnement mais Fariba Adelkhah reste sous les verrous à Téhéran. Pour elle, le combat continue.
Entretien (réalisé avant la libération de Roland Marchal) avec les Presses de Sciences Po, éditeur de l’ouvrage.


Comment est né le projet du livre ? Quelle a été sa genèse ?

Les Presses de Sciences Po : La situation de Fariba Adelkhah et Roland Marchal ne peut laisser indifférent et, aux Presses de Sciences Po comme partout dans l’institution, la question a été et demeure : que faire ? 

Faute de mieux, faisons au moins ce que l’on sait faire, un livre. Un livre de sciences humaines. Un livre qui témoigne à la fois de ce que font les chercheuses et les chercheurs, c’est-à-dire produire de la connaissance, et des risques parfois encourus pour y parvenir. Un livre qui dise la mobilisation des universitaires. Un livre qui rappelle l’importance des libertés académiques. Un livre pour aider, comme l’écrit Jean-Pierre Filiu, à « faire communauté » face à cet événement. 

Comment avez-vous travaillé, notamment dans un temps si court, pour mener à bien ce projet ?

Les Presses de Sciences Po : Pour construire cet ouvrage, nous avons pris appui sur le colloque Captifs sans motif : figures contemporaines du prisonnier et de l'otage qui s’est tenu à Sciences Po le 31 janvier 2020. La journée avait été organisée par Ariel Colonomos et Gilles Favarel-Garrigues qui ont accepté de coordonner le livre. Les membres du Comité de soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal et Judith Burko, responsable du Pôle Publications au CERI, ont aussi accompagné ce projet à chaque étape. Très vite, nous avons vu que certaines interventions pouvaient s’agencer entre elles et nous avons pris contact leurs auteurs afin qu’ils nous transmettent un texte de plus ou moins 10 000 signes dans un temps extrêmement court, ce qu’ils ont accepté de faire.

Il fallait aussi que les travaux de Fariba Adelkhah et Roland Marchal soient présents dans le livre car, comme cela a été rappelé en diverses occasions, s’ils sont emprisonnés, leurs écrits restent libres et doivent circuler. Nous publions les portraits que Jean-François Bayart, Sandrine Perrot et Didier Péclard ont rédigé des deux chercheurs mais aussi une bibliographique sélective de leurs publications afin que les lecteurs puissent découvrir leurs travaux. Nous reproduisons aussi un texte poignant, la lettre ouverte que Fariba Adelkhah avait adressée en 2009 au président de la République islamique d’Iran alors que la doctorante française Clotilde Reiss avait été arrêtée et puis jugée pour espionnage.

Du côté des Presses de Sciences Po, nous avons concentré le travail éditorial bien sûr, mais aussi celui de la commercialisation afin que le livre paraisse le plus vite possible, alors que le procès a été reporté sine die et que l’état de santé de Fariba Adelkhah comme celui de Roland Marchal sont très préoccupants. Nous avons été très touchés de l’engagement à nos côtés de notre diffuseur-distributeur (Harmonia mundi livre) qui a accepté d’accompagner la mise en vente immédiate de l’ouvrage et d’alerter les libraires de sa parution en dehors de tous les circuits habituels de commercialisation. Les libraires à leur tour passent depuis quelques jours de nombreuses commandes et relayent cette mobilisation. L’histoire de ce livre est d’ores et déjà collective et marquée par une solidarité qui s’est fait jour à chaque étape. 

Les Presses de Sciences Po demandent la libération immédiate et inconditionnelle de Fariba Adelkhah.

SOMMAIRE DE L'OUVRAGE

Avant-propos
Frédéric Mion

Préface – Fariba Adelkhah et Roland Marchal, prisonniers scientifiques
Le comité de soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal

Introduction – « Cosmopolites par nature »
Ariel Colonomos et Gilles Favarel-Garrigues

Fariba Adelkhah, les mille et une frontières de l’anthropologie
Jean-François Bayart

Roland Marchal, sociologue de terrains
Didier Péclard et Sandrine Perrot

Faire communauté
Jean-Pierre Filiu

Dans la tourmente iranienne
Bernard Hourcade

Le statut du chercheur en droit international
La responsabilité de la solidarité, ici et là-bas
Pascale Laborier

Quand une université se mobilise
Deborah Prentice

La responsabilité de libérer
Ariel Colonomos

Postface
Alain Dieckhoff

Lettre ouverte de Fariba Adelkhah – Contre le régime de la peur en Iran

Le livre Pour Fariba Adelkhah et Roland Marchal. Chercheurs en périls est disponible sur CAIRN
Les commandes de la version papier effectuées sur le site des Presses de Sciences Po seront conservées, pour une livraison effective reportée à la fin du confinement.

Les stocks du livre ne sont pas encore intégrés chez le diffuseur en raison de la diminution du nombre de salariés sur place. Nous disposerons prochainement de la liste des librairies qui le recevront et dans quel délai l’ouvrage leur sera délivré. Les Presses de Sciences Po ne disposent pas de stock en raison de la fermeture de tous les locaux de Sceinces Po. 

Nous pouvons recommander aux acheteurs de passer par les sites qui font de la vente par correspondance et d'être patients compte tenu des délais de livraison très allongés en ce moment.