Explaining Electoral Change in Urban and Rural India (EECURI)

Le réseau EECURI a été constitué pour comparer l'évolution de la politique indienne en milieu urbain et rural à travers l'étude des élections régionales et locales, et ce au moyen de méthodes qualitatives et quantitatives. Il part de la double hypothèse que les citoyens, à la suite du processus d'urbanisation, émettent un vote de moins en moins identitaire et de plus en plus déterminé par des intérêts et que l'évolution du profil des élus reflète un processus de démocratisation de long terme, malgré le développement de lignées politiques familiales et la résistance du clientélisme. Ce réseau permettra des échanges entre des chercheurs appartenant à plusieurs disciplines et appliquant différentes méthodes afin de démontrer la complémentarité des enquêtes par sondage et de l'approche ethnographique du processus électoral.

Projet ANR France / Inde / Royaume Uni piloté par Christophe Jaffrelot au CERI, ce réseau cofinancé par l'Agence nationale de la recherche française, l'Economic and Social  Research Council britannique et l'Indian Council for Social Science Research regroupe des chercheurs du CDSP (Sciences Po), du King's India Institute (King's College London), de la London School of Economics, du Commonwealth Institute (Londres), de JNU (New Delhi), du Centre for the Study of Developing Societies (Delhi), de Janagraaha (Bangalore) et de l'université Ambedkar de Lucknow.